Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 4 Mai, 2012 dans Science

Mouvement perpétuel : la machine de Reidar Finsrud

(Source : Néotrouve)

La sculture perpétuelle du norvégien Reidar Finsrud, visible dans sa galerie près de Oslo, est une très belle machine de 155kg, 1,50m de haut qui fonctionne « toute seule » sans apport d’énergie, à partir d’aimants. Son inventeur a passé plus de 10 ans à la mettre au point. 15 minutes pour la mettre en route….. D’un point de vue scientifique, cette machine ne peut pas exister!

Reidar Finsrud de Skaarer en Norvège n’a pas de formation en physique ou mécanique, il est artiste peintre et sculpteur. Durant une douzaine d’années, il a passé beaucoup de temps à cette ‘’sculpture mobile’’ en s’amusant avec des aimants. La 2ème chaine de télévision norvégienne a réalisé une vidéo sur sa machine, exposée sous protection vitrée dans la galerie de Finsrud. De nombreux visiteurs ont pu voir fonctionner la machine, dont Albert Hauser, (Aalevej 41 DK-7160 Torring, Denmark) en 1994 et Frode Olsen. Elle fonctionnait pendant quatorze jours d’affilée puis s’arrêtait (mais M. Hauser ne s’est jamais trouvé de la voir arrêtée).

La machine est constituée d’une boule d’acier de 6,85 cm pesant 860g qui roule sur une piste horizontale d’aluminium de 63 cm de diamètre. Trois balanciers d’environ 114 cm de long munis de poids réglables à leurs extrémités inférieures contrôlent trois aimants en fer à cheval devant lesquels passe la boule d’acier. Un système mécanique constitué d’un fil d’acier replié en triangle de 12, 7 cm de long contrôle le rythme. La boule roule dessus et pousse le fil vers le bas à travers une entaille pratiquée dans la piste, l’aimant qui agit en attraction monte. L’inertie déplace la boule dans le champ d’attraction de l’aimant voisin. La balle d’acier ne s’est pas arrêtée pendant des mois… Cela règle le mouvement des balanciers. Trois de ces modules permettent à la boule de se déplacer sans arrêt autour de la piste en aluminium. Chacun des trois aimants en fer à cheval est monté sur un levier sur chaque balancier. Trois aimants plus petits reliés aussi aux balanciers sont placés un petit peu plus bas que les aimants en fer à cheval. Ils bougent à peine ou ne bougent pas du tout quand la boule passe. Letimingest calculé de telle sorte que les aimants en fer à cheval se soulèvent vers la boule juste avant qu’elle ne les atteigne puis la poussent dans sa révolution de 4,2 secondes autour de la piste. L’appareil produit 0,013 watts, et a la note de 6 sur 10 par I.N.E.

Cette machine est bel et bien un « mouvement perpétuel » mécanique. Ici encore, le magnétisme semble la seule solution apte à apporter le complément d’énergie nécessaire au système pour être surunitaire. Sinon, les frottements auraient rapidement raison du mouvement de la balle d’acier.

Ce mouvement perpétuel est visible à la Galerie Finsrud, Osloveien 272, 1440 Drobak – Norvège

Elle n’est en fait pas vraiment « perpetuelle, en fait il lui arrive parfois de s’arrêter au bout de quelques semaines… quand les aimants permanents fixés dans le socle se décollent. Dans ce cas il est assez compliqué de la remettre en route. Il faut synchroniser le tout et cela prend environ 15 minutes.

 

http://www.magnetosynergie.com/Pages-Fr/Dogmes/FR-Dogmes-03.htm

Partager cet article :