Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 1 Août, 2011 dans Santé

Une nouvelle étude scientifique prouve le lien direct de 4924 décès par cancer avec l’irradiation des antennes relais de téléphonie mobile

(Source : Spread the Truth)

Les irradiations électromagnétiques émises par les antennes relais de téléphonie mobile sont directement liées à l’apparition de certains types de cancers, selon une étude réalisée par des chercheurs brésiliens.

A Belo Horizonte, la troisième plus grande ville du pays, une étude a établi un lien direct entre les décès par cancers et la présence de champs proches d’antennes relais de téléphonique mobile, a rapporté Science Hoje site, le portail des nouvelles de la Société brésilienne pour le progrès des sciences (Sociedad para el Progreso Brasileña de la Ciencia.) La recherche a été menée par des scientifiques à l’Université Fédérale de Minas Gerais (UFMG), de l’état du sud-est du Brésil dont la capitale est Belo Horizonte.

Les résultats donnent un avertissement dans un pays où, selon les dernières données disponibles, au moins une personne a un téléphone mobile dans 82 % des résidences. Selon l’ingénieur Adilza Condessa Dode, Ph.D., chercheur à UFMG et coordinateur de l’étude, l’exposition répétée aux rayonnements électromagnétiques des utilisateurs de téléphones cellulaires, ainsi que ceux d’autres dispositifs comme les antennes relais ne sont pas aussi sûrs comme indiqué par d’autres recherches.

Selon l’étude, plus de 80 pour cent des gens qui meurent à Belo Horizonte par des types spécifiques de cancers vivent à moins de 500 mètres des 300 sites identifiés d’antennes relais de téléphonie mobile. Les scientifiques ont réalisé des clusters chiffrés et ont découvert qu’entre 1996 et 2006 sont décédés à Belo Horizonte un total de 4924 victimes de types de cancers qui peuvent être causés par les rayonnements électromagnétiques, telles que les tumeurs de la prostate, du sein, du poumon, des reins et du foie.

Après avoir réalisé la cartographie de près de 300 sites d’antennes relais répartis sur la ville, les chercheurs ont réalisé la transposition des lieux de vie des personnes décédées d’un cancer et ils ont constaté que 80 % de celles-ci vivaient à moins de 500 mètres de l’un de ces sites d’antennes relais.

Selon des estimations citées par les chercheurs, le niveau d’irradiation en rayonnement dans presque les 300 sites d’antennes relais était considéré comme maximal en vertu du droit brésilien de 2009.

« Ces niveaux sont trop élevés et dangereux pour la santé humaine. En plus si vous résidez directement dans le faisceau d’une antenne relais, la dose d’irradiation en champ électromagnétique sera maximale », a déclaré le chercheur Adilza Condessa Dode. Le chercheur affirme que les antennes des téléphones mobiles sont elles-mêmes également dangereuses.

« La puissance d’irradiation émise par le téléphone mobile qui est continue se trouve aggravée par la position de l’antenne omnidirectionnelle qui est dirigée en grande partie vers le cerveau de l’utilisateur », a-t-elle dit.

L’ingénieur a déclaré que la législation fixant des limites d’émission pour la puissance d’irradiation du rayonnement électromagnétique n’est pas fondée sur des critères de santé, mais uniquement sur ceux de l’industrie, ceux économiques et technologiques.

Adilza Condessa Dode a cité des pays comme la Suisse et l’Italie, qui ont des lois plus restrictives et elle a suggéré que chaque municipalité brésilienne devrait fixer des limites qu’elles jugent appropriées. « C’est une précaution. Je pense que nous allons réussir qu’avec la mobilisation sociale et ne pas attendre en vain une modification de la loi » elle a rajouté. Jusqu’à ce que la législation ne garantit pas la santé de la population. L’ingénieur a suggéré aux consommateurs d’utiliser les téléphones mobiles seulement pour les appels d’urgence et de donner la préférence à la messagerie texte plutôt que de parler avec leurs téléphones mobiles.

Le chercheur Adilza Condessa Dode a également vivement recommandé l’utilisation d’un kit oreillettes afin de maintenir la source irradiante loin de toute partie du corps, et d’interdire l’utilisation de téléphones mobiles par les enfants, ainsi que dans des endroits comme les écoles et les hôpitaux. (Xinhua) –

 


 

PDF : 12 conseils élémentaires afin de limiter l’exposition de l’utilisateur aux rayonnements du Téléphone mobile. —>  http://www.next-up.org/pdf/12_Conseils_de_prevention_afin_de_limiter_son_exposition_aux_rayonnements_du_telephone_mobile.pdf

Partager cet article :