Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 25 Sep, 2011 dans Santé

Sanofi Pasteur : bientôt un vaccin contre l’acné

(Source : Santé news)

Commentaire :
Dans un monde où les vaccins sont de plus en plus dénoncés pour 1) leur inefficacité et 2) leurs effets secondaires néfastes, les compagnies pharmaceutiques, sans peur et sans vergogne osent créer des vaccins à toutes les sauces : contre le cancer, contre l’addiction aux drogues et maintenant contre rien de moins (jeu de mot intentionnel) que l’acné! Avarice et eugénisme, quand vous tenez le cartel pharmaceutique…

Sanofi est connu pour être un groupe qui explore de multiples voies dans ses recherches et dans ses stratégies thérapeutiques. Il investit chaque année 4,5 milliards d’euros dans les recherches ainsi que dans le développement des vaccins et des médicaments. Grâce à ses divers partenariats et ses collaborations avec plusieurs unités de recherches, Sanofi s’est vu obtenir l’exclusivité mondiale pour développer un vaccin et un traitement contre l’acné. Selon le communiqué publié par le groupe, le vaccin est au stade préclinique et il a été développé par des chercheurs de l’Université de Californie à San Diego. Ces derniers vont procéder à une approche immunologique pour prévenir et traiter l’acné.

Le résultat attendu est que le vaccin ou le médicament contre l’acné soient en mesure de neutraliser les facteurs de Propionibacterium acnes impliqués dans l’inflammation. L’acné, dont les causes sont encore indéfinies, est une dermatose inflammatoire avec formation de comédons. Elle est très souvent remarquée chez les jeunes à l’âge de la puberté et disparaît à la fin de l’adolescence. Elle peut-être plus ou moins sévère chez quelques personnes d’où la nécessité de suivre un traitement adéquat.

Selon les chiffres avancés par Sanofi, l’acné touche plus de 50 millions de personnes rien qu’aux Etats-Unis et elle nécessite plus de trois milliards de dollars pour un traitement annuel mondial. Plusieurs avancent que l’acné est causée par un manque d’hygiène, une alimentation déséquilibrée, des facteurs hormonaux ou encore le stress. Les traitements connus pour l’heure sont une bonne hygiène avec un nettoyage de peau régulier plus des crèmes et des pommades vendues en pharmacie qui agissent sur les inflammations et sur les comédons.

Commentaire :
Mais ce n’est que de l’acné, pas la peste!

Grâce aux nombres importants de points dégagés [jeu de mot non intentionnel, j’imagine ;)] par les médicaments déjà existants, les chercheurs vont pouvoir réunir et combiner toutes les connaissances afin de développer un traitement qui pourrait renforcer la prévention contre cette dermatose. Selon les déclarations d’Elias Zerhouni, M.D, Président Monde, Recherche et Développement de Sanofi : « Cette approche pourrait se solder par le développement d’un produit immunothérapeutique qui répondra à un besoin de santé non satisfait ». (Selon le comm de Sanofi Pasteur)

Partager cet article :