Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 8 Oct, 2011 dans Santé

Quelques pistes pour éviter le bisphénol A et les phtalates

(Source : Psychomédia + Psychomédia)

L’Agence nationale française de sécurité sanitaire (Anses) vient de reconnaitre les risques du bisphénol A et les députés devraient voter mercredi prochain l’interdiction de cette substance dans les contenants alimentaires dès 2014 et dès 2013 pour ceux concernant les enfants de moins de 3 ans. Le bisphénol A est notamment présent dans les plastiques alimentaires, les boîtes de soda, les canettes de boisson et dans d’autres plastiques tels que ceux des cafetières électriques.

Comment éviter le bisphénol A?

Le Réseau Environnement Santé (RES) a présenté six mesures pour éviter la présence de BPA et de phtalates (une autre substance souvent présente dans les plastiques), avec pour source le Silent Spring Institute :

Éviter les conserves en boîte

Faire, autant que possible, le choix d’aliments frais ou surgelés plutôt que d’aliments en conserve.

Manger chez soi

Cuisiner plus souvent chez soi et utiliser des produits frais. Choisir des restaurants qui servent des produits frais. Les personnes qui prennent davantage de repas à l’extérieur présentent des taux de BPA plus élevés.

Stocker les restes de repas dans des récipients en verre ou en inox.

Les aliments et les boissons stockés dans du plastique absorbent les substances du plastique tout particulièrement s’ils sont gras ou acides.

Eviter le plastique au four micro-ondes

Le chauffage augmente le taux de produits chimiques qui migrent vers les aliments et les boissons. « Il est donc indispensable d’utiliser des récipients en verre résistant à la chaleur, type Pyrex, ou en céramique; l’alternative consiste à réchauffer les aliments sur la plaque de cuisson. La mention « Compatible micro-ondes » signifie que le récipient peut effectivement passer au four micro-ondes, mais n’exclut en aucun cas les risques pour votre santé. »

Utiliser une cafetière à piston

« Il est tout à fait possible que les cafetières électriques automatiques aient du BPA et des phtalates dans leurs bacs en plastique et leurs tubulures ». Une cafetière à piston est recommandée.

Réclamer des emballages plus sains

La pression des consommateurs est importante pour amener les politiques, les industriels et les commerçants à changer les choses.

 

Le RES indique aussi sur son site les codes de recyclage des plastiques à surveiller lorsque l’on ne trouve pas d’alternative au plastique.

À éviter :
N° 3 – PVC (Chlorure de Polyvinyle)
N° 6 – PS (Poly Styrène)
N° 7 – PC (Poly Carbonate)

À privilégier :
N° 1 – PET (Polyéthylène téréphthalate)
N° 2 – HDPE (Polyéthylène de haute densité)
N° 4 – LDPE (Polyéthylène de basse densité)
N° 5 – PP (Polypropylène)

Partager cet article :