Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 5 Avr, 2013 dans Santé

Les cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens

(Source : Techno-Science)

Nombreuses sont les personnes qui utilisent différents produits de beauté et d’hygiène corporelle au quotidien. Cependant, des récentes recherches conduites par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir ont démontré que ces produits seraient l’origine de multiples problèmes hormonaux.

Les crèmes, les gels douche, les shampoings, les dentifrices, les savons et les vernis à ongles sont dans le collimateur des scientifiques. Il apparaît que ces produits cosmétiques peuvent contenir une concentration élevée de perturbateurs endocriniens. Ces derniers sont susceptibles de bloquer ou d’altérer le système hormonal humain et d’accroître le risque de cancers hormonodépendants, d’infertilité ou de diabète.

Pour information, les tests ont été réalisés sur près d’une soixantaine de produits de beauté. Les chercheurs ont trouvé une vingtaine de molécules sous forme de conservateurs, d’antibactériens, de filtres solaires, d’adoucissants et d’émollients. Ils ont également constaté la présence de propylparaben dans plus de 25 produits. Durant les tests, ils ont noté qu’un seul produit de beauté ne présentait pas de danger.

Cette étude publiée le mardi 2 avril a listé quelques produits comme le dentifrice Colgate Total renfermant 2,09 g/kg de triclosan, mais aussi des cosmétiques de l’enseigne Nivea. Parmi les produits de la marque touchés figurent son déodorant et son gel douche. On a remarqué dans le Nivea Water Mily&Oil près de 2,68 g/kg de propylparaben, un taux trop élevé selon les experts. Le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs, le CSSC, a déjà recommandé de ne pas dépasser le seuil de 2.48 g/kg.

Commentaire :
Ce dont cet article ne mentionne pas, c’est l’effet d’accumulation et l’effet cocktail. Tous peuvent bien respecter le seuil du CSSC, mais ajouter dentifrice, rouge à lèvre, déodorant, crème à raser, crème solaire, shampoing, savon, etc. tous ensemble et vous dépassez largement le seuil « décrété » en plus de favoriser l’effet cocktail en mélangeant tous ces beaux produits ensemble. Oh, et a-t-on oublié ceux qui se trouvent dans la nourriture, les emballages, les jouets technos, les médicaments

Partager cet article :