Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 14 Nov, 2011 dans Santé

Les adolescents en surpoids ont besoin de beaucoup plus de vitamine D

(Source : Futura-Sciences)

Selon une étude américaine, l’apport quotidien en vitamine D chez les adolescents obèses devrait être bien plus élevé que les recommandations actuelles. L’obésité empêche en effet la vitamine D de passer dans le sang, en la stockant dans les graisses. Or cet apport est très important pour la santé osseuse.

Commentaire :
Il n’y a pas que les adolescents obèses qui bénéficieraient d’apport de vitamine D supérieur à la dose recommandée. Une grande partie de la population générale en est carencée. Demandez l’avis d’un(e) naturopathe et vous serez étonné d’entendre que 15,000 UI par jour est un dosage utilisé dans certains cas pour se relever d’une forte carence. Voir aussi l’article « Les bienfaits de la vitamine D« 

Les adolescents atteints d’obésité auraient besoin d’apports bien plus importants en vitamine D que leurs pairs plus minces, selon une étude américaine publiée la semaine dernière.

Une étude de l’Université de Missouri-Columbia avance que les jeunes obèses ont besoin d’un apport quotidien d’au moins 4.000 UI (Unité internationale) de cette vitamine, soit sept fois plus que les recommandations actuelles (600 UI) de l’Institut de médecine américain.

Obésité : pourquoi un besoin plus important de vitamine D ?

« Si les adolescents obèses ne consommaient que les 600 UI recommandés, ils seraient en danger, a expliqué l’auteur de l’étude Catherine Peterson, dans un communiqué. Il faut 4.000 UI pour suffisamment augmenter leur taux de vitamine D… Cela signifie que les médecins doivent évaluer avec attention le taux de vitamine D de leurs patients obèses ou en surpoids. » Cette catégorie de la population a tendance à stocker la vitamine D dans ses réserves graisseuses, l’empêchant de passer dans le sang et d’être utilisée par le corps.

Pour mener à bien l’étude, les chercheurs ont donné à un groupe d’adolescents en surpoids des compléments de vitamine D3 (de 4.000 UI/jour pendant six mois), et à un autre un placebo. Ils sont parvenus à la conclusion que même si le seuil maximum recommandé était largement dépassé, ce traitement était sûr et améliorait la santé des jeunes.

Les recommandations actuelles sur l'apport quotidien en vitamine D sont de 600 UI, alors que les adolescents obèses auraient besoin de 4.000 UI. © MarionIon, Flickr CC by nc-sa 2.0

 

Où trouver de la vitamine D ?

La vitamine D permet au corps d’absorber le calcium et est essentielle à la santé osseuse. Les consommateurs peuvent aussi se tourner vers la grande distribution qui propose depuis plusieurs années des produits enrichis, allant du lait aux jus de fruit.

Une étude, publiée il y a quelques mois dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, montrait qu’un certain type de pain pouvait aussi répondre aux besoins en vitamine D d’une population américaine en carence constante.

Le pain contenant de la levure enrichie en vitamine D2 comporterait autant de bienfaits que la vitamine D3 que le corps produit lorsque qu’il est exposé aux rayons solaires et que l’on trouve dans certains poissons en boîte (saumon, sardines) et dans le fromage, selon les scientifiques.

Commentaire :
Cette information est douteuse, la vitamine D2 n’étant pas du tout la même chose que la D3 et c’est précisément la de D3 dont nous sommes carencés. La meilleure option pour se relever d’une carence demeure les produits naturels en gélule.

Partager cet article :