Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 25 Oct, 2016 dans Santé

Et pendant ce temps, votre téléphone portable vous tue (lentement, mais sûrement)

(Source : Mercola)

hqdefault

Apple a annoncé que sa nouvelle création, l’iPhone 7, qui se vante d’un profil plus fin, d’une résistance à l’eau exceptionnelle et d’une qualité de son améliorée, n’a pas de prise jack standard pour les écouteurs.

Cependant, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classifié les champs électromagnétiques (EMF) de radiofréquences (RF) associés à l’utilisation de téléphones sans fil comme probablement carcinogènes pour l’homme (c’est à dire provoquant le cancer), avec une possibilité « d’augmentation du risque de gliome, un type de cancer du cerveau malin. » Le rapport est paru en 2011.

La page des mentions légales d’Apple suggère « Pour réduire l’exposition à l’énergie des fréquences radioélectriques (RF), utilisez une option mains libres, comme le haut-parleur intégré, les écouteurs fournis ou d’autres accessoires similaires. Maintenez (votre téléphone) à au moins 5 [millimètres] (environ un demi-pouce) de votre corps pour que le taux d’exposition soit égal ou inférieur au taux des tests. »

Toutefois, les nouveaux AirPods sans fils (un accessoire disponible en supplément) placeront ni plus ni moins les récepteur de radio dans vos oreilles. CNN a fait valoir que l’un des problèmes de cette recommandation est que les écouteurs sans fils augmentent la distance entre votre téléphone et votre tête, mais vous ne faites finalement que remplacer un apppareil de RF par un autre.

Les fréquences radioélectriques de n’importe quel appareil sans fil – un téléphone, des écouteurs Bluetooth ou un routeur sans fil – émettent des rayonnements non ionisants. Ces appareils ne sont pas aussi dangereux que ceux qui émettent des rayonnements ionisants, comme les appareils à rayon X, mais ils inquiètent malgré tout certains experts.

Le Programme National de Toxicologie (NTP) a récemment conclu une étude menée pendant deux ans, « la plus grande et la plus complexe », sur les dangers potentiels de l’utilisation des téléphones portables pour la santé. Les chercheurs ont conclu que l’exposition aux RF et EMF augmente les tumeurs cérébrales chez le rat et la souris et, ce qui est plus significatif, chez l’homme, d’après un article de Scientific American.

Jerry Phillips, biochimiste et directeur du Excel Science Center de l’Université du Colorado, a déclaré dans un article de suivi que les signaux RF pourraient interagir avec les tissus vivants. Les enfants et les femmes enceintes qui les utilisent sont particulièrement vulnérables.

On a toujours pensé que l’énergie émise par les téléphones était suffisamment basse pour ne pas produire de chaleur – et que sans chaleur il ne pouvait y avoir aucun effet biologique quel qu’il soit sur les utilisateurs.

how-mobile-radiation-penetrates-brain

Absorption des micro-ondes chez les enfants de 5 ans, 10 ans et les adultes.

.

L’utilisation des téléphones portables dans le monde et pourquoi elle présente un problème

Le Dr. Keith Black, Directeur du département de neurochirurgie du Centre Médical Cedars-Sinai à Los Angeles, souligne que l’un des aspects les plus ennuyeux de l’utilisation des téléphones portables est qu’il va falloir plusieurs générations au moins pour déterminer le plein impact environnemental et physique de l’exposition à ces appareils.

En 2014, il y avait officiellement dans le monde plus de téléphones portables que d’individus.

Le nombre enregistré à l’époque était de 7,2 milliards. Les experts prévoient que les revenus générés par les téléphones portables s’élèveront à 77 milliards de dollars d’ici 2017. Aux États-Unis, presque deux tiers des adultes en possèdent un.

Certains « experts » pensent qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter car ils ne voient que les effets thermiques des téléphones portables et la façon dont le corps absorbe l’énergie des RF. L’industrie assure que l’énergie est trop basse pour chauffer les tissus, si l’on se base sur le Débit d’Absorption Spécifique (DAS), et qu’il ne peut donc pas y avoir de conséquences biologiques à l’utilisation des téléphones portables.

La recommandation pour les personnes désirant acheter un téléphone portable est de comparer les taux et d’en choisir un avec un faible DAS. Mais les valeurs de DAS peuvent être considérées comme inutiles car seule est prise en compte la chaleur des radiations qui pénètre dans votre crâne. L’énergie des ondes des téléphones, la modulation des signaux ou les champs magnétiques créés par les batteries ne sont pas pris en compte.

Qu’en est-il des téléphones portables dans les poches des chemises ou des jeans, coincés dans les chapeaux ou fixés aux ceintures ? Le rapport de CNN à propos du nouvel Apple 7 et des impacts potentiels sur les utilisateurs, cite l’analyse du Dr. Black :

Ce que font les radiations des micro-ondes, en termes plus simples, est similaire à ce qui se produit avec des aliments dans un four à micro-ondes, elles cuisent simplement le cerveau.
.
Donc en plus d’entraîner le développement de cancers et de tumeurs, il pourrait y avoir toute une série d’autres effets, par exemple sur le fonctionnement de la mémoire cognitive, puisque les lobes cérébraux de la mémoire sont situés aux emplacements sur lesquels nous tenons nos téléphones portables.

Commentaire :
Il est rare de lire le gros bon sens. Pourtant, ce dernier existe bel et bien! Micro-ondes = micro-ondes. C’est pourtant tout simple.

.

Les problèmes liés aux radiations des téléphones portables

L’industrie du sans fil qualifie les rayonnements des radios FM et des fours à micro-ondes de « non ionisants ». Mais lorsque vous passez un appel, écrivez un texto ou accédez à des données avec votre téléphone, il envoie d’abord des ondes RF depuis son antenne vers les antennes relais voisines, puis reçoit des ondes RF en retour vers son antenne.

La plupart des gens tiennent leur téléphone à l’oreille, ce qui envoie environ 70% de l’énergie de l’antenne directement dans le crâne.

Il est important de maintenir votre téléphone aussi loin que possible de votre corps, en particulier lors de la connexion initiale, au moment du plus fort échange d’énergie, et chaque fois que possible, utilisez la fonction haut-parleur ou des écouteurs surs.

Commentaire :
Ne serait-il pas plus important de se défaire de son addiction à ces petits bidules dangereux? N’avons-nous pas un téléphone résidentiel?

Vous vous demandez peut-être pourquoi les fabricants de téléphones portables ne nous parlent pas de cela ? La triste et exaspérante réalité est que près de 75% des études soutenant que l’utilisation des téléphones portables n’entraîne pas d’effets toxiques ont été financées soit par l’industrie militaire, soit par l’industrie du sans fil.

Parmi les études indépendantes menées sur le sujet, 67% n’étaient pas associées à l’industrie qui, notons-le, pesait aux dernières estimations environ 171 milliards de dollars.

.

Les organismes gouvernementaux et l’exposition aux rayonnements et champs électromagnétiques

En mai, le département de la Santé et des Services Sociaux des États-Unis (Départment of Health and Human Services, HHS) a publié un « rapport partiel » sur les dangers potentiels des rayonnements de radiofréquence des téléphones portables, basé sur des expériences sur les rats et les souris. Les résultats seront disponibles pour examen et commentaires des pairs d’ici fin 2017. Voici la réponse de CNN :

CNN ne rend généralement pas compte des études sur les animaux car les résultats ne sont souvent pas applicables aux humains. Toutefois, ces tumeurs malignes rares et agressives observées chez des rats mâles sont exactement les mêmes que celles trouvées au cours d’études épidémiologiques sur des hommes utilisant leur téléphone portable pendant de longues périodes.

CNN a cité le Dr. Devra Davis, fondateur et président du Environmental Health Trust, et professeur invité à la Hebrew University de Jérusalem, qui affirme :

La raison pour laquelle ils ont publié un rapport partiel est que le scientifique qui a mené l’étude a réalisé à quel point ces résultats étaient extraordinairement importants. Je ne connais pas d’autre substance pour laquelle de tels résultats ont été observés dans le Programme National de Toxicologie. 

La FDA (Food and Drug Administration – Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) dit que s’il existe un risque d’exposition aux RF par l’utilisation d’un téléphone portable – « et pour l’instant nous ne savons pas s’il existe » – il est probablement minime. Mais si les gens sont toujours inquiets, ils doivent passer moins de temps au téléphone et utiliser la fonction haut-parleur ou des écouteurs. Mais le Dr. Davis indique judicieusement :

D’après ce que je comprends, la génération actuelle de téléphones contient des accéléromètres plus sophistiqués qui détectent que le téléphone est tenu près de la tête et réduisent automatiquement la puissance du téléphone au maximum, afin d’économiser la batterie mais aussi de réduire l’exposition du cerveau et du corps aux RF, ce qui semble indiquer une reconnaissance du besoin de réduire les expositions des personnes.

.

Ce que dit l’industrie du sans-fil à propos de l’énergie RF, et ce qu’en disent les études

D’après CNN, la Cellular Telecommunications Industry Association (CTIA) « conteste fermement » la notion selon laquelle l’énergie RF inflige quelque dommage que ce soit aux utilisateurs de téléphones portables.

Ferme sur ses positions, l’industrie s’en tient au discours selon lequel « un consensus scientifique, basé sur des preuves examinées par les pairs aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, indique que les appareils sans fils ne représentent pas un risque de santé publique pour les adultes ni pour les enfants. »

Elle conseille par ailleurs aux personnes inquiètes d’éloigner de leur corps la source de RF en utilisant par exemple un kit mains-libres, et de réduire la durée de leurs conversations.

L’Institut National des Sciences de la Santé Environnementale a soumis une étude montrant qu’au cours d’études sur les souris, une exposition du corps entier aux radiations d’un téléphone portable peuvent provoquer un cancer du cerveau ou du cœur.

Commentaire :
Rien que ça.

Et, au cours de l’analyse groupée d’études cas-témoins, Oncology Reports a découvert un risque accru de tumeurs du cerveau chez les gros utilisateurs de téléphones portables et sans fils.

Une autre étude a conclu qu’une exposition aux EMF peut altérer les fonctions reproductrices, l’homéostasie cellulaire, la fonction endocrinienne et le développement du fœtus chez l’animal, ainsi que le début du développement embryonnaire et l’issue d’une grossesse.

Au cours des expérimentations animales, les effets indésirables sur la fonction reproductive dépendaient de la fréquence, de la force des ondes et de la durée de l’exposition.

Le titre d’une autre étude l’explique très bien : « Perturbation du système immunitaire par les champs électromagnétiques – une cause potentielle sous-jacente de dommages cellulaires et de réduction de la réparation des tissus qui pourrait provoquer maladies et déficiences ». La conclusion en était que « les limites actuelles en matière de sécurité publique ne sont pas adaptées pour protéger la santé publique. »

.

Les problèmes de l’énergie des ondes, y compris des micro-ondes

La Commission Fédérale des Communications (FCC) a publié des anecdotes intéressantes à propos de l’exposition aux micro-ondes, mais ajoute que :

De nombreuses déclarations de porte-paroles de l’industrie mentionnent qu’il ‘subsiste encore trop d’inconnues’ à propos de ces expositions pour identifier le risque, ou qu’il existe ‘trop peu’ de preuves à propos de ces risques ou qu’elles sont ‘incomplètes’ ou encore qu’il n’existe pas de consensus scientifique à propos de ce risque. Cela sous-entend qu’il existerait peu d’informations scientifiques sur ce sujet. Mais il existe au contraire de nombreuses recherches démontrant les effets biologiques néfastes d’une exposition aux RF, même faible.

L’une des histoires les plus intéressantes a été rapportée par BioMed Central en 2012, à propos de l’ambassade des États-Unis en Russie, qui a été inondée de rayonnements provenant d’un transmetteur micro-fréquence positionné sur le toit d’un immeuble voisin entre 1953 et 1978.

D’après la FCC, les médecins chercheurs russes ont noté des symptômes tels que maux de tête, fatigue, vertiges, anomalies cardiovasculaires, troubles du sommeil, irritabilité et troubles de la mémoire.

Les membres du personnel de l’ambassade ont rencontré un nombre statistiquement excessif de problèmes de santé, notamment : dépression, irritabilité, difficultés de concentration, pertes de mémoire, problèmes d’audition, problèmes cutanés, vasculaires et autres problèmes de santé. L’incidence des symptômes a augmenté de façon significative avec l’accumulation des années d’exposition.

La large gamme de symptômes a finalement conduit à une enquête, conduite par le Dr. A.M. Lilienfield, épidémiologiste à l’université John Hopkins.

Les anomalies trouvées au cours de cette étude étaient embarrassantes pour le gouvernement américain, car les taux d’exposition supportés par le personnel de l’ambassade à l’intérieur du bâtiment étaient…. bien plus bas que les standards de sécurité américains établis pour l’exposition aux micro-ondes. Il semble que les conclusions de l’étude ont été modifiées pour mettre en sourdine toute découverte anormale.

En 2001, le village de La Nora, en Espagne, d’une population de 1.900 habitants, possédait une antenne relais GSM (Global System for Mobile Communications). Un questionnaire, rempli par les habitants, mit à jour 25 problèmes de santé qu’ils appelaient « syndrome RF » ou « maladies micro-ondes. »

Les symptômes incluaient des troubles de la concentration, de l’irritabilité, des nausées, de la fatigue, et des vertiges. Des problèmes similaires ont été remarqués en Norvège en 1988, en France en 2002 ainsi que dans la région habitée entourant une antenne relais à Shebeen El-Kom, en Egypte. Des personnes vivant en Autriche, à Chypre et en Bavière ont connu des problèmes similaires.

.

Soyez responsable : utilisez les appareils sans fils avec prudence

Commentaire :
Soyez encore mieux que ça : ne les utilisez pas!

À tout le moins, les utilisateurs de téléphones portables doivent être prudents. Ne « portez » jamais votre téléphone, ne le placez pas dans vos poches de chemises et ne le tenez pas à la main lorsque vous marchez ou conduisez. N’utilisez pas d’écoute-bébé avec fils et ne laissez pas les enfants jouer avec des téléphones portables irradiants, les conséquences biologiques ont été démontrées.

Utilisez des écouteurs avec fils qui éloignent le téléphone de votre tête et utilisez un téléphone fixe chaque fois que vous le pouvez. Interrogé sur ce qu’il faut retenir des études pour être prudent, M. Phillips a conclu :

Si vous examinez toutes les recherches qui ont été menées sur ce sujet, aucune n’a été faite dans ce pays. Les gens veulent croire que leur technologie est sans danger. Moi aussi. J’aimerais beaucoup le croire, mais je suis trop bien informé

Partager cet article :