Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 13 Oct, 2014 dans Santé

Ebola : le vaccin canadien testé sur des humains

(Source : Journal Métro – Merci à Clara)

Commentaire :
Tout ceci est un mauvais remake du H1N1. « Épidémie » après « épidémie », l’OMS crie au loup, fait peur aux populations et Big Pharma se rempli les poches en tuant des gens. Business as usual.

ebola-canada-un-vaccin-curatif-en-cours-de-test

Le vaccin contre le virus Ebola qui a été développé au Canada sera testé sur des humains.

C’est la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, qui en a fait l’annonce, lundi avant-midi, lors d’un point de presse.

Selon Mme Ambrose, les essais cliniques seront effectués en sol américain, plus spécifiquement au Walter Reed Army Institute of Research se trouvant à Silver Spring, au Maryland. Il n’est pas exclu qu’il puisse y en avoir d’autres éventuellement au Canada, en Europe et en Afrique.

Les tests, qui seront menés aux États-Unis sur un petit groupe de gens en santé, serviront entre autres à mesurer l’innocuité du vaccin ainsi que ses effets secondaires potentiels. Les premiers résultats doivent être dévoilés en décembre.

Commentaire :
Où ne le seront pas si ces gens, soudainement, ne sont plus « en santé ».

Par le passé, le vaccin, qui a été mis au point par des chercheurs du Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada, a été testé sur des animaux.

Les résultats ont été prometteurs s’il faut en croire Mme Ambrose.

L’administrateur en chef de la santé publique du Canada, le docteur Gregory Taylor, a abondé dans le même sens.

«Les études sur des animaux suggèrent que le vaccin est très efficace», a-t-il souligné.

Il a ajouté que ces tests ont démontré que le vaccin peut non seulement servir à prévenir les infections, mais qu’il peut aussi être efficace s’il est «administré immédiatement après l’exposition au virus Ebola».

Commentaire :
Au fait, les humains « en santé » qui serviront de rats de laboratoire seront-ils soumis au virus de l’Ebola? Avant ou après l’injection du vaccin? Ah, tout ce qu’on ne nous dit pas…

Rona Ambrose a dit souhaiter qu’une fois que les essais seront terminés, «le vaccin pourra être utilisé pour contribuer à sauver des vies et à mettre fin à cette épidémie dévastatrice».

À la fin de la semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé a indiqué qu’à ce jour, l’Ebola a fait plus de 4000 morts.

Commentaire :
« Épidémie dévastatrice ». 200 fois moins dévastatrice que le nombre d’accidents de la route, 100 fois moins dévastatrice que le nombre d’infarctus, 300 fois moins dévastatrice que les guerres actuelles, etc., etc., ad nauseam.

Partager cet article :