Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 17 Fév, 2013 dans Santé

Compteurs intelligents = explosion des cas d’électrosensibilité

(Source : Extrait du Bulletin #23 du CQLPE)

Il vient d’y avoir un important développement dans le dossier des compteurs ‘intelligents’ avec le dépôt de plusieurs témoignages d’experts internationaux hyper-crédibles devant la Régie de l’énergie du Maine (Public Utilities Commission – PUC) qui est tenue d’exiger de leur compagnie d’électricité (Central Maine Power) de démontrer hors de tout doute que cette technologie ne pose aucun danger pour la santé humaine. Si les opposants au Maine parviennent à obtenir le retrait de TOUS les compteurs électropolluants déjà installés et le retour des compteurs électromécaniques (à roulette) sans danger, cela constituera un important précédent qui augmentera d’autant la pression sur Hydro-Québec et le gouvernement péquiste pour qu’ils en fassent autant ici… avant que des centaines de milliers de ces engins extrêmement dangereux pour la santé ne soient installés dans la région de Montréal.

Pour mieux saisir toute l’ampleur du problème, consulter
Smart Meter Health Effects Survey and Report

Ce rapport fait le bilan d’un sondage international auquel ont participé plus de 210 personnes (75% des répondants vivent aux États-Unis, au Canada ou en Australie et environ le tiers ont un diplôme universitaire, dont 9 qui sont médecins). Il établit clairement un lien direct et indéniable entre l’installation des compteurs électropolluants et l’apparition de nombreux symptômes d’électrosensibilité. Seuls 23% des répondants se considéraient déjà électrosensibles avant l’installation des compteurs, et 67% de tous les répondants l’étaient devenus après leur installation ou avaient vu leurs symptômes s’aggraver considérablement. Parmi eux, 98% se sont dits persuadés que leurs symptômes – nouveaux ou pires qu’avant – sont attribuables à leur exposition aux micro-ondes émises par ces appareils. Plusieurs d’entre eux sont désormais incapables de vivre dans leur demeure ou de travailler, à cause des dérèglements chroniques causés à leur santé par ces compteurs. Ils sont devenus complètement dysfonctionnels socialement.

Si l’on transpose de tels chiffres à l’ensemble de la population québécoise, dont particulièrement les personnes à la santé précaire et les enfants (de plus en plus exposés aux mêmes effets dévastateurs des micro-ondes à la garderie, à l’école et au foyer), on peut facilement imaginer la bombe à retardement que représente l’explosion incontrôlée de cette pollution électromagnétique additionnelle avec le déploiement de cette technologie qui aura forcément, ici comme ailleurs, de graves impacts débilitants, neurotoxiques, génotoxiques et cancérogènes.

Pas besoin d’un cours classique pour comprendre que le choix par Hydro-Québec de cette technologie est une folie totale, sans compter qu’il est socialement inacceptable d’imposer une telle injure électromagnétique à TOUTE la population.

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE)
http://www.cqlpe.ca

Partager cet article :