Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 23 Déc, 2011 dans Presse libre

Ramonage de fin d’année

(Source : Contre La Pensée Unique)

Noël. Comprenez le plus gros coup marketing de tous les temps. Tableau le plus évident pour illustrer le conditionnement résigné de l’Homme moderne, Noël est une juxtaposition de traditions païennes, chrétiennes et de propagande commerciale. Personne ou peu en occident n’est épargné par cet événement repris et transformé au gré des régimes faussement différents de l’histoire. Comme pour la St Valentin, la fête des mères et autres institutions, nous avons besoin que nous soit précisé à quel moment nous devons porter attention à notre prochain.

S’il est un régime qui a su rentabiliser au maximum les festivités de fin d’année, c’est bien le capitalisme. Le Grand Patron, j’ai nommé le Père Noël, ordonne à ses petits ouvriers lutins asservis au productivisme d’usiner les présents pour les chanceux enfants de la consommation. Magicien limité, l’adipeux personnage a recours à un moyen de transport rapide dont le carburant est la totale dévotion des animaux. Libre de tout organisme de surveillance indépendant, il pénètre l’intimité de tous les foyers puis s’empiffre des mets de remerciements proposés par les familles chez qui il vient déposer les objets avidement désirés, source de bonheur suprême.

Les autorités ne pouvaient pas rêver mieux. Cette tradition est du pain béni pour le manipulateur de masse qui peut utiliser à souhait la technique de la diversion. Ainsi, en pleine campagne pour les économies d’énergie, un pays entier est bardé de décorations lumineuses toutes plus coûteuses les unes que les autres comme pour exorciser la crise économique en trame de fond. Un exemple parmi tant d’autres.

Le coup de baguette magique suprême reste l’envoûtement d’une population qui en a pleinement conscience. Même l’anti-capitaliste et le non-mouton auto-proclamés sont acteurs de cette mascarade grotesque et sont récalcitrants à la soi-disant extrême prise de position du boycott.

C’est là toute la magie de Noël.

Pierre Baron pour la Gazette des Insoumis
N°1 – Décembre 2009

 

Comment ils vous baisent

En une trentaine d’années, les enfants sont devenus la cible privilégiée des directeurs de marketing, des agences de pub et des anthropologues. Leur but est simple : Analyser très précisément ce qui plait aux plus jeunes et la façon dont ils influencent leurs parents afin d’adapter leurs produits et leurs campagnes publicitaires à cette nouvelle source de profit.

C’est précisément le propos du documentaire “Les enfants et la pub” que nous vous proposons de regarder.

“Bienvenue dans un monde où toutes les marques sont merveilleuses, et où toutes les merveilles… portent une marque.”

Partager cet article :