Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 30 Mar, 2014 dans Presse libre

Psychopathes au pouvoir et effondrement imminent de la société mondiale (Tout est de votre faute!)

(Source : SOTT)

Oups.

Oups.

Je ne peux pas réellement faire de commentaires informés sur les sociétés orientales, sauf à montrer du doigt les travailleurs esclaves Chinois qui produisent des montagnes de cochonneries en plastique pour que les nations occidentales s’en servent et les jettent par terre et dans les océans ; le rôle du Moyen-Orient en tant que cible de bombardements, terrain de recrutement « terroriste » et usine à guerres civiles pour les va-t-en-guerre occidentaux ; et l’Asie du Sud-Est et l’Afrique en tant que nouvelles « nations » nées du « fardeau de l’homme blanc » pour civiliser leurs peuples par le biais d’une colonisation brutale et ensuite leur accorder l’« indépendance » sous la forme d’une dette interminable vis-à-vis des banques occidentales.

Par contre, à l’Ouest, là où je vis, je peux dire avec assurance que notre société moderne, ses conventions politiques et sociales, ses coutumes et sa moralité, a dépassé sa date d’expiration et est véritablement moribonde. Si j’étais un caricaturiste politique ou social, l’image serait un cadavre géant en décomposition enduit de maquillage grossier et aspergé de parfum bon marché avec la main d’un banquier avide enfoncé dans ses fesses, le faisant bouger et parler pour berner le public et lui laisser penser qu’il a réellement un avenir à attendre impatiemment.

Dans les premiers rôles de cette tragi-comédie (forçant sur le tragi), nous trouvons nos dirigeants psychopathiques et leurs putes médiatiques qui essayent particulièrement fort de nous convaincre que tout va très bien. Mais cette odeur, cette puanteur de mensonges et la contradiction criante entre ce qu’ils disent et ce qu’on peut tous voir (si l’on regarde), les rendent de plus en plus difficile à croire, ainsi que nos propres vœux pieux.

Considérez que :

La pédophilie, qui existe depuis longtemps en secret en « hauts lieux », est, ces dernières années, sortie du placard sous la forme d’un tas de « noms connus » adorés des Britanniques, traînés devant les tribunaux pour des accusations d’agressions sexuelles sur des milliers d’enfants dans des loges de studio télé, des hôpitaux et à leurs domiciles, au cours de ces dernières décennies. En réponse à cette révélation, les médias et « experts » britanniques ont cherché soit àprotéger les coupables, soit à convaincre le public qu’il devrait accepter que la pédophilie est une « orientation sexuelle normale ».

Le Royaume-Uni est l’état le plus surveillé au monde, se targuant d’une caméra de vidéosurveillance pour 11 citoyens. Sur les routes britanniques, les caméras de vidéosurveillance capturent 26 millions d’images par jour de civils dans leurs voitures. Il y a seulement 34,5 millions de véhicules immatriculés sur les routes britanniques. George Orwell n’avait pas idée.

Une majorité d’enfants britanniques et américains ne jouent pas à l’extérieur, ils « jouent » à l’intérieur en se branchant le cerveau sur des jeux vidéos (souvent) violents. Ce « loisir » particulier peut ne pas nécessairement les transformer en enfants et adultes violents, mais il affecte certainement leur cerveau, entravant le développement de l’empathie et les laissant « moralement immatures », tout comme la société dans son ensemble. Les tribunaux britanniques et étasuniens ont à plusieurs reprises invalidé des tentatives de restreindre l’accès des enfants aux jeux vidéos violents, et pourtant, à l’aéroport Heathrow par exemple, des agents de « sécurité » confisqueront de la main d’une figurine pour enfant, les petits pistolets en plastique dangereux (fabriquée en Chine).

Pour la protection de vos enfants – pour le plaisir de vos enfants

Pour la protection de vos enfants – pour le plaisir de vos enfants

En France, un comique populaire ayant la propension à souligner la corruption, les intérêts personnels et les infidélités des politiciens a été clairement censuré par les politiciens eux-mêmes. Le censeur en chef, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, est un défenseur acharné des idéaux « sionistes ». Les « idéaux sionistes », une fois décapés, ne sont rien de plus que l’avidité insatiable et la soif de sang des psychopathes.

Un terroriste SDF du pays avec une couverture illégale photographié en train de comploter un attentat dans une grande ville étasunienne.

Un terroriste SDF du pays avec une couverture illégale photographié en train de comploter un attentat dans une grande ville étasunienne.

Aux États-Unis, avec presque 50 millions de personnes vivant de bons alimentaires, la pauvreté et le chômage sont à leur summum, des États ont adopté des lois qui criminalisent les sans-abri, la Floride ayant fait passer une loi qui leur interdit de se couvrir d’une couverture. Pour résoudre le problème embarrassant des bons alimentaires au « pays des opportunités », l’élite étasunienne a décidé de réduire leur budget de 5 milliards en fin d’année dernière. Pendant ce temps, un tribunal étasunien a déclaré que les riches qui tuent les pauvres ne sont pas coupables de meurtre mais sont eux-mêmes « victimes » de leurs propres richesses et privilègesqui les ont amenés à croire que la loi ne s’applique pas à eux, et de là, le juge a déclaré que la loi ne s’applique pas à eux. Ça ne devrait pas être trop difficile de voir comment ce précédent peut être utilisé par les criminels en tout genre de l’« élite ».

33 % des Américains souffrent de diabète ou de prédiabète. Au Royaume-Uni, ce chiffre est de 17 %. Le diabète est directement lié au régime occidental typique qui est riche en glucides et en sucre. À la fois le diabète et le sucre (glucides) peuvent être liés au cancer. On prévoit que le nombre de cancéreux dans le monde augmentera de 70 % ces 20 prochaines années. Malgré ces faits, et les conclusions évidentes que l’on peut en tirer, les gouvernements occidentaux continuent à s’aplatir devant les intérêts des multinationales et à promouvoir une alimentation riche en glucides (sucre) pour tout le monde.

70 millions d’Américains prennent des psychotropes. Je ne peux pas les en blâmer, bien que cela n’aide personne, mis à part les grands laboratoires pharmaceutiques et leurs copains au gouvernement. Pendant ce temps, on légifère contre le tabac, une substance énormément bénéfique qui réduit le stress quand des additifs n’y sont pas ajoutés, avec le soutien de millions de moutons ignorants.

Israël poursuit son expérience sexagénaire en faisant tourner le plus grand camp de concentration du monde en Palestine et s’en sort impunément en rappelant constamment à tout le monde que la souffrance des Juifs dans les camps de concentration surpasse toutes les autres souffrances, même si, par les nombres qu’ils rabâchent tellement, ce n’est pas le cas. L’état sioniste garde les politiciens européens et américains dans le ton par le biais du chantage (voir les réseaux pédophiles ci-dessus) et de la corruption, s’assurant que tout le monde convienne que la dominance de ce « petit pays de merde » est nécessaire pour « garantir la liberté et la démocratie » dans le monde. « Plus jamais ça » signifie « Plus jamais à moins que ce ne soit les Israéliens et les psychopathes des gouvernements occidentaux qui le font », auquel cas allez-y. Honnêtement, comment sont-ils censés faire que les gens consentent à ce qu’ils commettent des actes de génocide à moins de leur fourrer sous le nez et dans leur conscience collective un acte de génocide précédent ?

Le gouvernement étasunien et la CIA ont inauguré le Meilleur des Mondes où des drones militaires assassinent sans distinction des innocents dans des « pays lointains », tandis que 30 000 versions « civiles » de ces Grandes Faucheuses réintroduites au pays ne seront pas utilisées pour cibler et tuer les citoyens américains, seulement les espionner, du moins pour l’instant, disent-ils. Mais allez voir ce sympathique nouveau jouet de taré, arrivant d’un bout de ciel près de vous… bientôt.

Les forces de police étasuniennes ont tué 5 000 civils américains depuis 2001, résultat de la militarisation de ces mêmes forces justifiée par les attentats du 11 septembre quand le gouvernement étasunien s’est acoquiné avec Israël pour assassiner 3 000 citoyens américains et ainsi justifier l’expansion de l’empire, l’introduction de drones tueurs et la militarisation des forces de police pour garder les gens au pays soumis, ou morts.

Drones domestiques. Vous voyez ? Pas de missiles... pour l'instant.

Drones domestiques. Vous voyez ? Pas de missiles… pour l’instant.

« Al-Qaïda » est le nom donné à la structure de malfrats islamiques psychophatiques de la CIA. La CIA s’en sert partout dans le monde pour effectuer des attentats « terroristes » contre des cibles civiles, qui sont à leur tour utilisés pour faire pression sur les gouvernements étrangers pour qu’ils se résignent ou se soumettent aux règles gouvernementales étasuniennes relatives aux « droits » des sociétés américaines vis-à-vis des ressources naturelles de nations soi-disant souveraines. C’est un jeu emprunté directement au code de racket de protection de la mafia, adapté à la « diplomatie » internationale : « Nous tiendrons nos les « terroristes islamiques » à distance si vous nous rétribuez cette protection sous la forme d’un accès aux ressources de votre nation et nous autorisez à installer une base militaire dans votre pays pour protéger nos vos ressources de nos des terroristes islamiques ». Vous voyez ?

Si vous essayez rien qu’un peu, je suis sûr que vous pouvez trouver beaucoup plus d’exemples du sommet qu’a atteint notre « civilisation occidentale » sur l’échelle du pathologiquement perturbé. Mais il y a davantage à cette situation qu’une société au bord de l’effondrement interne. Pendant que nous nous affairions à permettre aux psychopathes au pouvoir de royalement ficher la pagaille dans notre « mode de vie », l’environnement s’est attelé à nous refléter à quel point nous sommes dérangés en agissant lui-même de manière « détraquée ». (C’est un terme technique, entre parenthèses.)

Le « changement climatique » approche, mais ce terme ne rend pas justice au niveau de chaos qui règne dans notre biosphère depuis ces 10 dernières années ou presque. Éruptions volcaniques, tremblements de terre, ouragans, tornades (et désormais dans des endroits où il n’y avait jamais eu de tornades auparavant), dolines qui engloutissent les gens, les véhicules et des quartiers entiers, hécatombes d’animaux, inondations record, tempêtes de neige de proportions épiques etboules de feux et météorites pleuvant sur nos têtes (littéralement) ont tous récemment extraordinairement augmenté en intensité et en fréquence. Pour aggraver le problème, les récoltes ont radicalement diminué ces quelques dernières années en raison du « temps bizarre » et à l’ONU, on discute déjà de pénuries alimentaires autour du seau à champagne.

Simplement les multiples tempêtes hivernales avec des vagues de dix mètres au sud de l'Angleterre. Ça arrive tout le temps... réellement...

Simplement les multiples tempêtes hivernales avec des vagues de dix mètres au sud de l’Angleterre. Ça arrive tout le temps… réellement…

Malheureusement, le potentiel qu’ont ces événements choquants de faire réagir les êtres humains normaux a été sérieusement réprimé par l’interférence des suspects psychopathes habituels qui ont mené une campagne déterminée pour rendre les humains eux-mêmes responsables du chaos climatique et de la menace qu’il pose. Assez ironiquement, rendre les humains responsables du fait que notre biosphère développe un trouble de la personnalité n’est pas trop à côté de la plaque, mais la source du problème n’a rien à voir avec nos émissions de CO2.

L’effet ponérisant des psychopathes au pouvoir a abouti à ce que des prix Nobel soient décernés à des fêlés psychopathiques menteurs comme Al Gore pour son enthousiasme pathologique à promouvoir l’arnaque du « réchauffement planétaire » qui sert non seulement à empêcher les gens de comprendre la véritable nature du « changement climatique » (même au niveau planétaire, ça se refroidit, ça ne se réchauffe pas) mais aussi sa véritable cause.

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (ou vice-versa) et alors que nos modes de pensée et d’action psychopathiques s’implantent, et se métastasent au sein d’une société humaine auparavant normale et que les « affres de la mort » s’ensuivent, notre planète, dont nous faisons partie en tant qu’espèce, réagit de manière tout aussi dramatique. Il est cependant difficile de dire ce qui arrive en premier et peut-être qu’il est plus vrai de dire que les relations entre la race humaine et la planète (ou l’univers dans son ensemble) prennent la forme d’une boucle de rétroaction. Comme le chaos s’accroît dans la société humaine, ainsi le chaos est provoqué dans l’environnement, ce qui précipite davantage de chaos dans la société humaine… et de mal en pis.

Le fait semble être qu’en tant qu’expérience de civilisation humaine moderne sous la direction des psychopathes, l’ensemble de notre société est allée aussi loin que possible et a atteint les résultats attendus : effondrement complet imminent et ensuite remise des compteurs à zéro.

J’espère que tout le monde a profité (et peut-être même appris) de l’expérience.

PS : Vous savez, les choses sont plutôt mauvaises quand vous allez voir les « causes du déclin d’une civilisation » surWikipédia et qu’on dirait le résumé des dernières nouvelles du jour.

« Les facteurs courants qui peuvent contribuer au déclin d’une civilisation sont économiques, environnementaux, sociaux et culturels mais ils présentent des effets combinés tel un système entier en déséquilibre. Dans certains cas, une catastrophe naturelle (par exemple tsunami, séisme, incendie étendu ou changement climatique) peut sembler être une cause immédiate. D’autres facteurs, tels une catastrophe malthusienne, la surpopulation ou l’épuisement des ressources peuvent être la cause approximative de l’effondrement. Une inégalité importante peut se combiner à un manque de loyauté envers une structure de pouvoir centrale et aboutir à une classe inférieure opprimée qui se soulève et s’empare du pouvoir d’une riche élite inférieure en nombre. »

 

Partager cet article :