Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 15 Sep, 2013 dans Horreur de la situation

Un tiers des aliments de la planète est gaspillé chaque année

(Source : Youphil via Les mots ont un sens)

 

Le gaspillage alimentaire génère 565 milliards d’euros de pertes économiques par an.

Une vraie montagne de produits alimentaires, dont le poids représente 130.000 tours Eiffel réunies : soit 1,3 milliard de tonnes de denrées non consommées. Chaque année, nous gaspillons le tiers de la nourriture produite pour la consommation humaine, selon le rapport « Empreinte du gaspillage alimentaire » [pdf] de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), paru le 11 septembre.

Un gaspillage alimentaire terrible et un coût énorme pour les producteurs, estimé à 565 milliards d’euros de pertes annuelles. L’équivalent du produit intérieur brut (PIB) d’un pays comme la Suisse, note le rapport. Ce gâchis est d’autant plus scandaleux que près d’un milliard de personnes dans le monde sont sous-alimentées.

 

De lourds impacts sur l’environnement

Au-delà de l’aspect économique de ce gaspillage monstre, l’étude de la FAO s’est également penchée sur son impact sur l’environnement. L’organisation onusienne a notamment pris en compte les conséquences sur le changement climatique, les ressources en eau et la biodiversité. Et elles sont nombreuses!

Non seulement une part importante de la production n’a pas été consommée, mais elle a généré inutilement d’énormes quantités de gaz à effet de serre dans l’atmosphère: 3,3 milliards de tonnes chaque année. Le bétail élevé pour la consommation de viande, par exemple, émet beaucoup de gaz à effet de serre. Tout comme la production de céréales.

Commentaire :
Sans oubliez les pets de chameaux, bien entendu. Sarcasme, oui : l’important c’est de comprendre la folie de ce monde qui pille les pauvres pour ensuite jeter ses surplus. Et assis dernière nos écrans, la poubelle pleine, nous ne faisons pas partie de la solution.

Les ressources en eau de la planète sont également très menacées. Le riz en Asie, par exemple, est très gourmand en eau. Et il fait partie des denrées les plus gaspillées.

 

Pourquoi un tel gaspillage?

Les raisons de ce gâchis sont nombreuses et surviennent en majorité (54%) au moment de la production, de la manutention et du stockage des denrées alimentaires. Les 46% restant interviennent « aux stades de la transformation, de la distribution et de la consommation« , précise le rapport.

Les producteurs ont leur part de responsabilité. La FAO évoque, par exemple, les fruits et légumes qui ne trouveront jamais le chemin de nos assiettes, faute d’un calibrage adéquat.

La FAO met aussi en avant un mauvais comportement des consommateurs et des grands industriels. Les premiers ont tendance à acheter plus qu’il ne faut, et les seconds, à avoir une mauvaise chaîne d’approvisionnement.

Partager cet article :