Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 20 Sep, 2011 dans Horreur de la situation

Un enfant battu à mort pour un jeu vidéo

(Source : Insolite.ca)

Pareille histoire n’est plus du tout surprenante, mais à chaque fois, le drame aurait pu être évité avec un minimum d’intelligence. Sean Stalwart (34 ans) de l’Illinois a été accusé du meurtre au premier degré de son petit garçon âgé de quatre ans, Jeremiah Bradford. Selon un codétenu, le père désirait donner une bonne leçon à la victime après que celle-ci l’ait interrompu dans sa partie alors qu’il jouait à l’ordinateur. Sean a battu si sauvagement son fils que le bambin est mort d’une hémorragie interne.

Commentaire :
Pas surprenant? Alors pourquoi le classer dans « insolite »? Insolite, adj. : Qui étonne par son caractère inhabituel ou contraire aux usages. M’enfin. Je dois vivre dans un conte de fée stérilisé (et pourtant) car ce type de comportement me renverse à chaque fois. Léonard Da Vinci avait raison : « Le véritable roi des animaux est l’homme car sa brutalité dépasse celle de tous les autres ».

La mère, Patricia Cage, est autant coupable que l’ignoble père. Elle aussi fait face à une accusation de meurtre au premier degré pour avoir dissimulé l’acte de son conjoint en plus de ne pas avoir appelé transporté Jeremiah à l’hôpital. Au lieu, selon les procureurs de la couronne, le couple s’est dirigé au McDonald’s le plus près pour souper avant de ramener le garçon chez lui. Ce dernier a vomi toute la nuit. Le matin suivant, ils ont compris que son cas était grave, mais il était trop tard – Jeremiah est mort pendant le trajet vers l’hôpital.

Les procureurs ont aussi dit que la victime a perdu la moitié de son sang au courant de la nuit précédent son décès tragique. S’il avait reçu des soins d’urgence, il s’en serait sorti, pensent-ils. Sean Stalwart a d’abord nié son implication, inventant que le jeune s’était blessé en sautant d’un sofa. L’autopsie a révélé un tout autre scénario avec des blessures si graves qu’elles ont occasionné des dommages graves aux tissus dans le système digestif de Jeremiah.

Stalwart a plaidé coupable à son accusation de meurtre au premier degré et pourrait faire face à 48 ans de prison. Le nouveau-né du couple a été récupéré par l’Illinois Department of Children and Family Services.

 

Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2038681/Jeremiah-Bradford-murder-Sean-Stalwart-beat-girlfriends-son-death-video-game.html

Partager cet article :