Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Pages Menu
Menu

Publié le 23 Mar, 2015 dans Faites vos jeux, rien ne va plus

Les scientifiques du CERN espèrent créer un contact avec des univers parallèles

(Source : Les Chroniques de Rorschach)

Large-Hadron-Collider-LHC-565315

LCH : Large Hadron Collider

Le LHC  du CERN à Genève, sera poussé à son niveaux d’énergie le plus élevé jamais atteint dans le but de détecter ou même de créer des trous noirs miniatures.

En cas de succès, un tout nouvel univers sera révélé et on devra réécrire non seulement les livres de physique, mais également ceux de philosophie.

Les scientifiques fous du LHC déclarent même qu’il est possible que la gravité de notre propre univers puisse «fuiter» dans cet univers parallèle.

Commentaire :
La joie, quoi.

Cette expérience va sûrement enflammer les critiques alarmistes du LHC dont beaucoup ont  d’abord averti que le collisionneur de particules à hautes énergies signifierait la fin de notre univers avec la création d’un trou noir. Mais jusqu’à présent, Genève est restée intacte et demeure confortablement à l’extérieur de « l’event horizon », le point de non retour.

En effet, le LHC a été un succès spectaculaire. Les premières expériences scientifiques ont prouvé l’existence de l’insaisissable boson de Higgs ou « particule de Dieu », un élément clé de l’univers et il est apparemment également en voie de capturer la « matière noire », une possibilité théorique précédemment indétectable qui est maintenant considérée comme constituant la majeure partie de la matière de l’univers.

Mais l’expérience de la semaine prochaine va complètement changer la donne.

Mir Faizal, l’une des trois têtes pensantes de l’équipe de physiciens derrière l’expérience a déclaré :

Tout comme de nombreuses feuilles parallèles de papier, qui sont deux objets bi-dimensionnels (largeur et  longueur), peuvent exister dans une troisième dimension [hauteur], des univers parallèles peuvent également exister aussi dans des dimensions supérieures.
.
Nous prévoyons que la gravité peut s’infiltrer dans les dimensions supplémentaires et si elle le fait, des trous noirs miniatures peuvent être produit au LHC.
.
Normalement, quand les gens pensent au multivers, ils pensent à la Théorie d’Everett de la mécanique quantique où chaque possibilité est actualisée. Mais cela ne peut pas être testé et c’est donc du ressort de la philosophie et non de la science.
.
Ce ne est pas ce que nous entendons par univers parallèles. Ce que nous entendons est un véritable univers de dimensions supplémentaires.
.
Comme la gravité peut s’écouler hors de notre univers dans les dimensions supplémentaires, un tel modèle peut être testé par la détection de mini trous noirs au LHC.
.
Nous avons calculé l’énergie à laquelle nous nous attendons à détecter ces mini trous noirs « Rainbow gravity » (une nouvelle théorie scientifique).
.
Si nous arrivons à détecter des mini trous noirs à cette énergie, alors nous savons que la théorie de la rainbow gravity et celle les dimensions supplémentaires sont correctes.

Commentaire :
Et ce scientifique fou de ne pas ajouter :

Par contre, ce qui est triste, c’est que tout le monde sera mort. Je veux dire, la Terre sera anéantie. Ça me rend nostalgique, mais le fait d’avoir réussi cette découverte en vaut le coup. Du moins, paradoxalement, puisque dans un univers parallèle quelqu’un sera content de le savoir. À moins que la gravité qui « fuitera » de notre univers vers les autres ne les détruise aussi en cours de route. Tout ça reste à voir, c’est fascinant!

.

Article original (anglais) :

 http://www.express.co.uk/news/world/565315/Scientists-at-Large-Hadron-Collider-hope-to-make-contact-with-PARALLEL-UNIVERSE-in-days