Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 8 Fév, 2012 dans Faites vos jeux, rien ne va plus

Des scientifiques vont ajouter des gènes d’araignée au génome humain afin de créer une « peau a l’épreuve des balles »

(Source : L’Éveil 2011)

Les (des) scientifiques sont en train de discuter de la possibilité d’ajouter des gènes d’araignée qui produit de la soie, dans le génome humain, afin de produire de la peau « a l’épreuve des balles ». Cette nouvelle arrive après que des tests aient été effectués sur de la peau humaine transgénique qui a été cultivée en laboratoire et mélangée avec le « lait » créé a partir d’une « chèvre araignée » génétiquement modifiée.

Commentaire :
Répétez je vous prie, j’ai vu le mot génétique passé 12 fois et n’ai pas très bien saisi : « Cette nouvelle arrive après que des tests aient été effectués sur de la peau humaine transgénique qui a été cultivée en laboratoire et mélangée avec le « lait » créé a partir d’une « chèvre araignée » génétiquement modifiée. » !! Il faut savoir apprécier l’humour du Créateur, j’imagine.

Il s’agit d’une chèvre qui a été génétiquement modifiée pour produire la protéine que l’on retrouve dans la soie d’araignée.

Commentaire :
Quelle idée fantastique! J’avoue que ça ne m’avait jamais traversé l’esprit de faire un truc aussi stupide…, je veux dire, aussi hautement… scientifique? Arf…

Les chèvres araignées sont des créations transgéniques qui ont deux gènes clés d’araignée intégrés dans leur code génétique et qui leur permettent de tisser de la soie extrêmement forte.

La soie de l’araignée est beaucoup plus forte que le kevlar (le matériau utilisé dans les traditionnels gilets pare-balles), et les scientifiques sont en train de dire que cela pourrait effectivement être utilisé pour créer un gilet pare-balles interne à base de peau. La soie est en fait 5 fois plus résistante que l’acier, et est une des fibres les plus résistantes connues de l’homme. Bien que les fibres impliquées dans la création de cette peau pare-balles ne soient pas aussi résistantes, elles sont encore extrêmement puissantes. Cela semble être une chose sortie tout droit d’un roman de science-fiction, mais la scientifique néerlandaise Jalila Essaidi dit que ce sera bientôt une réalité. Pendant qu’elle effectuait des tests impliquant le gilet en peau pare-balles imprégnée de soie et créée en laboratoire, elle a discuté de la possibilité très réelle de la réalité de remplacer en fait les protéines de la peau humaine avec celles d’une araignée. Elle a dit:

Pourquoi s’embêter avec un gilet : imaginez que l’on remplace la kératine, la protéine responsable de la dureté de la peau humaine, avec cette protéine de soie d’araignée. Ceci est possible en ajoutant la soie des gènes d’une araignée qui permettent de produire de la soie, au génome d’un être humain, créant ainsi être humain à l’épreuve des balles.

La peau cultivée en laboratoire, fusionnée avec la « soie », est actuellement capable de résister à l’impact direct provenant de la balle ci-dessous, tirée à pleine vitesse. Les chercheurs disent que l’idée « transhumaniste » de la veste de soie pourrait faire de la science-fiction une réalité. regardez la vidéo du test :

Commentaire :
La stupidité du truc? La peau résistera, mais les os et les organes internes, non. Ineptie, quand tu nous tiens…

 

Source : Anthony gucciardi, NaturalSociety

Partager cet article :