Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 23 Sep, 2011 dans Divers

L’école à la maison peut accélérer les apprentissages

(Source : Psychomédia)

L’enseignement à la maison, s’il est préparé ou qu’il s’aligne sur un programme d’études établi, peut s’avérer un avantage pédagogique pour les enfants, selon une étude publiée dans le Canadian Journal of Behavioural Science.

Sandra Martin-Chang et ses collègues de l’Université Concordia et de la Mount Allison University ont comparé 37 enfants éduqués à la maison et 37 à l’école publique. Ces derniers ont passé des tests standardisés pour évaluer leurs performances en lecture, en écriture, en arithmétique, etc.. Les mères étaient également interrogées sur leur état matrimonial, le nombre d’enfants, l’emploi, les études et le revenu du foyer.

Bien que les élèves de l’école publique aient obtenu, voire dépassé, les résultats attendus pour leur âge, ceux de la maison ont mieux réussi aux différents tests, les devançant d’une demie année scolaire en mathématiques et de 2,2 niveaux en lecture. Ces avantagesne pouvaient s’expliquer par des divergences de revenu familial annuel ou de niveau de scolarisation de la mère.

L’étude comprenait un sous-groupe de 12 enfants instruits à la maison sans aucune structuration selon les principes de la non-scolarisation, qui préconise un enseignement sans professeurs, sans manuels et sans évaluations officielles.

Par comparaison avec les enfants recevant un enseignement en famille structuré, les enfants du groupe sans structure ont moins bien réussi dans l’ensemble des sept mesures pédagogiques. Des différences prononcées entre les deux groupes étaient constatées, allant de un à quatre niveaux scolaires pour certains tests. Les élèves de l’école publique ont également présenté dans les sept tests un niveau scolaire plus élevé que les enfants du groupe sans structuration.

« Les écoles publiques jouent un rôle important dans la socialisation des élèves, mais l’enseignement à la maison peut présenter un certain nombre d’avantages comme l’accélération du processus d’apprentissage », conclut la professeure Martin-Chang.

Au Canada, on estime qu’environ 1 % des enfants sont scolarisés à la maison.

Commentaire :
Le reste d’entre eux passent par le paradigme présent de l’éducation : le moulinet.

Partager cet article :