Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 8 Fév, 2008 dans Psychopathie

Comment identifier les sociopathes au travail

(Source : PaperBlog)

Selon la psychologue Martha Stout, 4% de la population est sociopathe. C’est beaucoup. Si vous travaillez dans une entreprise de 100 employés, vous êtes donc entouré de 4 sociopathes en liberté. Il est important d’identifier ces personnes car elles peuvent grandement nuire au bien être de tous. Mais malheureusement, les caractéristiques de la sociopathie ont souvent des effets positifs sur la capacité de ces gens à obtenir des résultats positifs pour l’entreprise … au détriment de leurs collègues. Les sociopathes livrent la marchandise. On ne doit donc pas se surprendre si les hautes sphères de gestion des entreprises contiennent plus que leur part de sociopathes.

Alors, comment se définit la sociopathie? La définition de wikipedia est claire : “La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d’identification est la capacité limitée des personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l’égard d’autrui qu’à leur propre égard. C’est ce qui peut expliquer leur manque d’empathie quand ils sont confrontés à la souffrance des autres, témoignant d’une incapacité à ressentir l’émotion associée à l’empathie ou la souffrance”.

En gros, on parle de personnes totalement insensibles et capables de tout pour arriver à leurs fins. Gare à vous si vous vous trouvez sur leur passage ou que vous représentez un obstacle dans l’atteinte de leurs objectifs. Vous vous doutez sûrement quels sont vos collègues qui correspondent à la définition ci-dessus. Pour rendre le processus d’identification plus précis, un ami m’a fait suivre ce questionnaire en 18 affirmations. Tentez d’y répondre avec un collègue en tête en donnant 2 points si vous êtes totalement d’accord avec l’affirmation, 1 point si vous êtes partiellement d’accord et 0 point si vous êtes en désaccord. Un total de 25 points ou plus témoigne d’un haut niveau de sociopathie :

  1. A-t-il un problème à soutenir des relations stables au bureau ou dans la vie privée?
  2. Est-il porté à manipuler les autres sans mauvaise conscience pour arriver à ses fins?
  3. Se montre-t-il cavalier face à la vérité, très à l’aise avec le mensonge?
  4. Se croit-il important socialement, même si ce n’est pas du tout le cas?
  5. Est-il complètement incapable de remords, de gêne ou de honte?
  6. Est-il charmeur, capable de changer d’humeur rapidement pour tenter de plaire?
  7. Demande-t-il beaucoup d’attention?
  8. Est-il peu convaincant quand il tente de se montrer sensible?
  9. Aime-t-il le risque, l’imprudence?
  10. Blâme-t-il facilement les autres?
  11. A-t-il eu une adolescence délinquante ? (pas toujours facile à savoir)
  12. Est-il en mesure de profiter des autres sans hésitation?
  13. Perd-il facilement son calme?
  14. Est-il porté sur le sexe? (ça non plus ce n’est pas toujours facile)
  15. Est-il violent verbalement envers les autres?
  16. Manque-t-il de réalisme dans la définition des objectifs?
  17. Est-il incapable de faire preuve d’empathie?
  18. Est-il irresponsable?

Si vous êtes confronté à quelqu’un comme ça qui est charmant de façon superficielle, égocentrique, pas sincère et manipulateur, vous devriez vous méfiez des conséquences que cela peut avoir sur votre santé mentale à long terme. Peut-être connaissez-vous quelqu’un qui est victime d’un collègue de ce type. Il est important d’agir et ne pas se laisser harceler psychologiquement par un sociopathe. Il est suggéré de commencer à 1) documenter les cas d’abus ou de comportement inacceptable, 2) en faire état à la direction ou aux ressources humaines. Si rien ne change, vous devez sérieusement penser à changer d’emploi ou vous associer à des collègues pour faire bouger les choses. L’inertie est votre pire ennemi…

 

Partager cet article :