Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 22 Fév, 2013 dans Poésie

En attendant le débarquement

(Source : Poésie Frontale – Poème tronqué et renommé librement par mes soins. Mea culpa.)

En attendant le débarquement

Je regarde les micros
Au plafond des stations de métro

Je vois de faux sans-abris
Déclencher les feux de signalisation

Je me laisse suivre à la trace
Par la puce sur ma carte

Je m’éloigne du Centre
En attendant l’implosion

Une oreille contre le carrelage
J’écoute la détonation

Le claquement des bottes
Avant-coureur du débarquement

Avec un sourire jaune
Au nord de mon corps

Qui se régénère
Alors que pourtant

J’affiche mon demi-siècle
De quête de Vérité

De celle qui ne se dit pas toute
Quand on nous inflige les vaccins

Destinés à stériliser nos fils
Je regarde les avions

Nous asperger de métaux légers
Et je hurle dans mon portable

Que l’on vienne me décimer
Pendant ce temps-là

Les robots informatiques
Du Ministère de la Défonce

Analysent mon cas

Des envoyés musclés
Passent leurs temps

Sous ma fenêtre
Partout ou je vais

Ils sont déjà rendus
Et je ne m’en fais plus

Pour les puces RFID
Qu’ils glissent dans mes vêtements

J’attends que Radio_Kanakaka
Me berce de nouvelles illusions

Que les marionnettes au pouvoir
Cette mascarade pour les branchés médias

Reçoivent l’ordre de leur boss
L’O.N.U. sans chair et sans os

De nous exterminer en masse et en saison
Car la chasse à l’humanité est ouverte

La Guerre Totale contre
Tout ce qui réfléchit

Partager cet article :