Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Pages Menu
Menu

Publié le 28 Mai, 2016 dans Science de l'Esprit

Flashback – Une corrélation existe entre l’activité solaire et les grands conflits planétaires

(Source : La fin des secrets + LaPaix.org)

activite-solaire-correlation-guerres

Des scientifiques préviennent d’une future montée de violence liée à l’activité solaire :

Le Professeur Raymond Wheeler, de l’Université du Kansas, en est tombé des nues dans un premier temps tant les données étaient affolantes.

La relation entre les tempêtes solaires, les conflits, guerres et meutres avaient été initialement découverte par l’éminent scientifique russe Alexander Chizhevsky en 1915.

Après de nombreuses études, il avait démontré que le maximum solaire et le minimum solaire interagissant avec le champ magnétique de la Terre, provoquait chez l’être humain une modification du comportement émotionnel en lien direct avec les éruptions et les taches solaires.

S’appuyant sur les données de l’historien russe, Wheeler en a fait un classement numérique depuis les années 1930, répertoriant les guerres, les conflits même mineurs sur une échelle de longueur et de gravité.

Les résultats impressionant qu’il en tira lui permire d’en déduire une corrélation évidente avec les cycles solaires de 11 ans.
A chaque fin de cycle, au maximum solaire, il observa des soulèvements, des rebellions, des révolutions et des guerres entre les nations.

C’est comme si l’intensité magnétique agissait directement sur le cerveau humain induisant une frénésie collective et une montée d’agressivité.

A chaque pic d’activité, les meurtres augmentent, ainsi que les rébellions et les guerres sanglantes avec une fureur tenace sur toute la planète.

La trame des recherches de Weeler s’étend sur 2500 d’histoire de l’humanité.

CYCLE SOLAIRE 22

Au cours du maximum solaire de 1990, la tension est montée partout dans le monde aboutissant avec la guerre en Irak et l’armée de Saddam Hussein, impliquant le Koweit et les US.

Ensuite, 11 ans plus tard, les attaques du 11 septembre contre New York et Washington D.C , suivies de trés près par deux guerres : Afghanistan puis à nouveau les troubles en Irak.

Depuis fin 2010 le soleil est entré dans son maximum finissant son cycle de 11 ans, et les perturbations du champ magnétique de la Terre pourraient être la cause une fois de plus de troubles ,soulèvements, bruits de guerre, destruction et mort massive…

Tout s’imbrique parfaitement.

Les émeutes en Tunise, Egypte, Yémen, Bahrein, et Arabie Saoudite prennent là toute leur signification; cela se répand à la Syrie, la Lybie, l’Iran et la Chine et l’Europe n’est pas épargnée : des mouvements de protestations commencés au Royaume Uni, gagnent la France, la Grèce et l’Espagne jusqu’au derniers événements aux Etats Unis dans le Wisconsin.

.

PERTURBATION MAGNÉTIQUE

Les éjections de masse coronale du soleil devenant plus intenses, il faut donc s’attendre à une montée de violence et de folie partout sur Terre.

Sa trame d’analyse est irréprochable: il y a des moments clés au cours des cycles solaires, plus particulièrement au maximum solaire où le champ géomagnétique s’intensifie comme un bombardement ou à la fin du cycle au minimum.
De nombreuses recherches faites depuis 70 ans montrent que le champ magnétique affecte la chimie du cerveau humain et agit sur les mécanismes psychologiques profondéments enracinés notamment en créant des décharges hormonales anormales provoquant même une mutation ADN.

La force magnétique initie une hystérie collective généralisée et un degré de psychose incontrôlable. En d’autres termes, le monde devient fou.

.

CYCLE SOLAIRE 24 : LE PIRE EST À VENIR

Le cycle solaire 24 a commencé et la NASA ainsi que d’autres agences spatiales dans le monde entier nous ont mis en garde à son sujet.

Il devrait être particulièrement violent pouvant affecter toutes les nouvelles technologies du 21è siècle. Il est prévu qu’il soit 50 fois plus puissant que le cycle 23 où les éruptions furent sans précédent. Ce cycle monstrueux doit atteindre son maximum entre 2011 et 2012.

C’est le pire des cycles solaires au pire moment, il faut donc s’attendre à plus de meurtres, de guerres et de déplacement de populations.

Ajouté à ce scénario digne des frères Grim, beaucoup de recherches ont révélé que les orages magnétiques couplés au déplacement des pôles affectent le noyau de la Terre ce qui entrainera probablement des catastrophes naturelles comme celle qui a frappé le Japon au cours du mois de mars 2011.

.

LES CONSTATIONS TROUBLANTES DE BECKER FREEDMAN

L’année 1963 est une autre pièce du puzzle : les deux docteurs ont fait alors une incroyable découverte déterminant que l’intensité de l’acitivité solaire conduisait à des bouffées délirantes massives et psychotiques.

Le docteur Beckeur a été un pionner dans la recherche et un expert dans le domaine de l’électricité biologique.
Deux fois nominé pour le prix Nobel, Becker était aussi un professeur titulaire à la State University of New York et un auteur.

Becker meurt en 2008 avec un avertissement au monde sur les années 2010-2012.

Peu l’ont écouté.

.

Corrélation entre cycle Solaire et grands conflits planétaires :

Depuis, l’an 1700 le phénomène des taches solaires a été observé et analysé par le monde des scientifiques. Progressivement une première théorie en a été déduite: le soleil passe par des hauts et des bas d’activité tous les 11 ans. Tous les 11 ans le soleil n’a plus de taches a sa surface et tous les 11ans le soleil passe par un maximum de tache à sa surface. Par la mesure de son nombres de taches solaires (mesurer par le nombre de Wolf) nos scientifiques on pu démontrer que durant les maximums de taches des perturbations importantes sont reçues sur la terre:

  • on a constaté par exemple que les aurores boréales sont beaucoup plus importantes en nombre et en puissance

  • que ces crises solaire pouvait allez jusqu’à perturber les réseaux électrique (Ex: panne électrique totale du réseau électrique du nord du canada le 13 mars 1989)

  • que les liaisons radios sont perturbées.

La Nasa prend d’ailleurs des dispositions pour protéger ses astronautes durant les crises solaires, et il peut arriver aussi que des vols trans-océanique durant une crise solaire soit obligé de perdre volontairement de l’altitude pour éviter de soumettre le personnel navigant aux bouffés de particules du vent solaires dont naturellement nous sommes protéger grâce à l’épaisseur de notre atmosphère et au champs magnétique terrestre.

Arrivée à ce stade on peut légitiment ce poser la question si ces période de fortes activité solaire n’aurait pas une influence sur la faculté de raisonnement des humains, et une influence même faible  ( du genre un peu plus énervé) ne pourrait pas, par suite de mauvaises décisions successives (sous le coup d’une plus grande nervosité) conduire à petit pas vers des conflits…

nbwolf

Comme base de réflexion voici un graphique de l’activité solaire trouvé sur l’un des nombreux sites scientifiques traitant des cycles solaires vue sous l’angle de la physique.

(Cette image vient du site du National Geophysical Data Center sur les taches solaires ).

Corrélations

Il est très troublant de constater que les pointes d’activité solaire sont toutes liées à un événement d’instabilité majeure sur la terre:

On peut citer:

  • La révolution Française de 1789
  • La guerre franco-allemande de 1870
  • La première guerre mondiale: 14-18
  • La 2ème Guerre Mondiale: 39-45
  • La guerre d’Algérie 1954-1962
  • La crise de Cuba de 1962 qui n’a peut être pas tourné au drame car on était dans la phase descendante du cycle ?
  • Mai 1968 (pas trop grave car un cycle plus faible)
  • La première guerre du Golfe de 1991

Le cycle suivant: Le 11 Septembre 2001 au moment précis du pic de la crise solaire (nombre de Wolf a 160 !)

La 2ème guerre du Golfe qui s’est tramée (organisée comme nous l’avons largement décrit dans notre site en 2002) et il est intéressant de noter que la majorité de la planète était contre cette guerre en Mars 2003 ou le nombre de Wolf était déjà retombé à 66.

À contrario, en période de très faible activité:

Les Expositions universelles très réussies celles qui on fait progresser notre humanité: 1867,1889, 1900 ont toutes eu lieu en période de très faible activité

  • Les accords d’Evian de 1962.
  • En 1975 la fin de la guerre du Vietnam en période faible activité.
  • Actuellement le pic solaire du dernier cycle a été passé et l’activité solaire décroît fortement maintenant en Mai le nombre de Wolf est tombé à 52.

Voila peut être une explication, et chacun pourrait dans son coin réfléchir en prenant du recul en vue de préparer le prochain cycle annoncé (la période 2011-2014 serait donc la prochaine période de tous les dangers pour notre planète).

La question a ce poser : ne suis je pas sous l’influence néfaste du vent solaire qui me pousse à être plus agressif?…

Il serait très intéressant que des Étudiants en sociologie et en science humaine s’intéresse à l’analyse approfondie de cet embryon de corrélation avec le monde des sciences physiques et que nos philosophes en tirent des orientations pour que notre humanité progresse encore.

Commentaire :

Il y a, dans la vie de l’humanité, des périodes qui coïncident généralement avec le commencement du déclin des civilisations, où les masses perdent irrémédiablement la raison, et se mettent à détruire tout ce que des siècles et des millénaires de culture avaient créé. De telles périodes démentielles, concordant souvent avec des cataclysmes géologiques, des perturbations climatiques, et autres phénomènes de caractère planétaire, libèrent une très grande quantité de cette matière de la connaissance. Ce qui nécessite un travail de récupération, faute de quoi elle serait perdue. Ainsi, le travail de recueillir la matière éparse de la connaissance coïncide fréquemment avec le déclin et la ruine des civilisations.

-G.I. Gurdjieff, extrait de Fragments d’un enseignement inconnu de P.D. Ouspensky