Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 26 Août, 2011 dans Vie

Séisme de la côte est américaine : les animaux du zoo de Washington en ont senti l’arrivée

(Source : Cyberpresse)

Commentaire :
Tout comme à l’arrivée d’un tsunami, les animaux pressentent le danger avant que les séismes se produisent. Seul l’être humain, dénaturé et déraciné, ne semble pas être en mesure de les ressentir… et nous considérons les animaux comme « bêtes » et inférieurs. Matière à réflexion.

Un orang-outan au zoo de Washington. PHOTO: KEVIN LAMARQUE, ARCHIVES REUTERS

 

La plupart des animaux du zoo national de Washington se sont comportés de façon bizarre à l’approche du tremblement de terre de magnitude 5,8, qui a secoué la côte est des États-Unis mardi après-midi, selon des responsables du zoo.

Les lémuriens couronnés ont «lancé un cri d’alarme environ 15 minutes avant le tremblement de terre, et de nouveau juste après le séisme», indiquent-ils dans un communiqué publié mercredi.

Les 64 flamants roses se sont regroupés dans la panique juste avant les secousses.

La plupart des singes «ont abandonné leur nourriture et grimpé au sommet des structures en forme d’arbres de leurs cages», dont un gorille femelle qui a hurlé et récupéré son petit, et un orang-outan qui «a commencé à émettre des sons de contrariété normalement réservés à un état d’extrême colère».

Les serpents se tortillaient et le dragon de Komodo s’est réfugié dans son abri.

Après le séisme, les singes hurleurs ont eux aussi «lancé un cri d’alarme».

À l’exception des pandas, qui n’ont pas semblé réagir, «tous ces comportements étaient atypiques à une telle heure de la journée», a raconté le responsable des soins du zoo de Washington, interrogé par CNN.

Le séisme, dont l’épicentre se situait en Virginie (est) à environ 130 km au sud-ouest de Washington, s’est produit à 13h51, selon l’Institut de géophysique américain (USGS).

Partager cet article :