Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 26 Juil, 2011 dans Météo

Vers un petit age glaciaire?

(Source : Suivi Soleil)

La question est très sérieuse et elle se pose désormais très clairement. Nous avons vu récemment que trois études sans rapport les unes avec les autres concluaient à la même chose : Nous allons vers un minimum solaire.

Les minimums solaires sont des périodes de plusieurs cycles solaires ( la moyenne de ces cycles est de 11 ans ) où n’apparaissent que très peu de taches sur le Soleil, donc peu d’éruptions, donc peu d’irradiance. Les scientifiques ne sont pas tous d’accord sur l’influence du Soleil sur notre climat. Après avoir fait le tour de la question, il est indéniable que celui-ci interfère, de façon logique, sur le climat. De nos jours, trop de scientifiques vivent du réchauffement climatique, et ceci explique sûrement cela.

maunder.jpg

Ci dessus l’activité solaire depuis 1600. Le minimum de Maunder (1645-1725) est un minimum sévère, avec très peu d’activité sur 70 ans. Les conséquences sur le climat furent graves, nous y reviendrons. Nous voyons un minimum intermédiaire, dit de Dalton (1800-1825) et nous voyons aussi la fin du XX ème siècle, le réchauffement climatique, avec ses quatre cycles qui atteignent la barre des 150 d’activité solaire. Du jamais vu depuis le début des mesures.

Etant donné que les deux minimums correspondent à des périodes froides et le maximum du vingtième siècle à un réchauffement, ce ne serait  quepures coïncidences?

Mon oeil…

Voici une courbe des températures sur la même période, obtenue par carottage de glace.

ScafettaWestSunvsTemp-Adj.jpg

 

Les deux creux correspondants aux minimums sont assez remarquables, ainsi que la montée des températures, significative depuis les années 40, début des puissants cycles solaires de la deuxième moitié du 20 ème siècle. Ce qui est certain, avec les relevés de températures actuels, c’est que le réchauffement est fini. Le graphique sur la dernière décennie le prouve.

Capture-86.png

 

Maintenant, il y a de gros doutes sur des expériences de géoingénierie qui contreraient non pas le réchauffement, mais l’inciteraient. Je pense aux trainées persistantes des avions. Mais ceci est un autre sujet.

N’allez surtout pas croire que cela est immédiat. Il y a un décalage, toujours. Mais nous avons vu, ces derniers hivers, des phénomènes absents depuis bien 50 ans. En Auvergne, par exemple, où il ne neigeait presque plus, les hivers rigoureux sont revenus depuis 4 ou 5 ans. Ce n’est que le début du processus.

Les preuves du refroidissement lors du minimum de Maunder ne sont pas que dans les carottages de glace. Les peintres de l’époque ont bien imagé le climat, en montrant la Tamise ou la Seine totalement gelée. La Loire devait l’être aussi.

Les températures, dans le centre de la France, à cette époque, en hiver, était l’ordre de -40°C. Les étés maussades, les récoltes maigres. C’était une période de famines.

2ywetzp.jpg

 

Tout ceci pour vous inciter à la plus grande prudence. Alors que des plans politiques et économiques sont annoncés pour contrer le réchauffement, tout nous dit, depuis trois ans maintenant ( et cela se confirme avec le cycle actuel du Soleil ), que nous allons vers un refroidissement conséquent.

La position de politiques est explicable sur d’autres plans de me recherches. Cela rejoint la vidéo sur l’effondrement imminent.

Visiblement, ceux qui nous dirigent ne sont pas là pour nous sauver, mais pour seulement épargner une petite minorité.

Car si nous subissons la propagande médiatique sur le réchauffement depuis 15 ans, des gens savent très bien ce qu’il se passe. Je ne parle pas forcément de nos politiques… Mieux vaut ne pas en parler.

Pour conclure, il faut savoir une chose importante. La Terre est une planète généralement froide. Les études le prouvent.

 

Ice_Age_Temperature.png.jpeg

 

En vert et en bleu; deux études sur les températures depuis 450 000 ans, en bas, le volume des glaces aux Pôles.

Nous voyons très bien que les pics, les ages interglaciaires, sont rares et très courts. Nous sommes dans une de ces périodes. Un jour, c’est certain, elle va prendre fin. Ce n’est peut-être pas à cela que nous sommes confrontés, pas encore, mais cela viendra forcément et dans pas très longtemps.

Nous pouvons aussi voir que les réchauffements sont soudains, alors que les refroidissements sont un peu plus progressifs.

Nous avons le temps de tricoter…

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, Pensée-Unique, avec le détail de toutes les études scientifiques, qui, depuis 3/4 ans, alertent sur le prochain ( actuel ) minimum solaire.

Partager cet article :