Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 24 Août, 2011 dans Météo

Un séisme de magnitude 7 secoue le Pérou

(Source : Cyberpresse)

PHOTO: ARCHIVES AP

Un fort tremblement de terre, de magnitude 7 selon l’Institut de géophysique du Pérou, a secoué mercredi l’est du pays andin et a été ressenti jusque dans la capitale Lima sur la côte ouest, sans faire de victimes ni de dégâts sérieux, ont annoncé les autorités.

Le tremblement de terre a été mesuré à une magnitude 7 sur l’échelle de Richter, à 12h46 locales (13h46 heure du Québec) et à 149 km de profondeur avec pour épicentre une zone au sud de Contamana, une localité de 17 000 habitants située à près de 600 km au nord-est de Lima, a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’Institut.

Aux États-Unis, le Centre américain de géophysique (USGS) a indiqué que le tremblement de terre, localisé dans la région frontalière entre le Pérou et le Brésil avait été mesuré à une magnitude de 6,8.

La profondeur du séisme a été évaluée à 147 km, selon l’USGS, qui utilise pour la puissance des tremblements de terre l’échelle du moment (mW).

Le directeur de l’Institut de Défense civile, Alberto Bisbal, a indiqué sur la télévision Canal N n’avoir «pas d’information faisant état de dégâts ou de victimes à Pucallpa, la principale ville de cette province de Loreto.

«Le séisme a été fortement ressenti, mais il n’y a pas de dégâts rapportés, si ce n’est quelques coupures de lignes téléphoniques», a précisé à des médias péruviens Guillermo Alvizuri, directeur des opérations de la Défense civile.

«Aucune des grandes villes (de la région) n’a rapporté de dégâts matériels, Pucallpa non plus», a-t-il ajouté.

Des contacts étaient en cours avec des localités plus reculées du Pérou amazonien, a-t-il précisé.

À Lima, où les secousses telluriques de moyenne intensité sont monnaie courante, le tremblement de terre a poussé les occupants de quelques bureaux à sortir dans les rues, selon les recommandations d’usage de la Défense civile, mais sans hâte ni panique apparente, a constaté un journaliste de l’AFP.

Partager cet article :