Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 9 Mar, 2014 dans Météo

Planète inondations : Nouvelle-Zélande, France, Afrique, Australie et Congo

(Sources : Diverses – Les titres sont les liens)

Commentaire :
Pourquoi constamment des articles intitulés Planète inondations? Parce que :

…certains scientifiques ont fait remarquer que pour que de telles masses de glaces se forment à la surface du globe [dernier âge glaciaire], il a fallu une augmentation considérable des précipitations. (source)

Pour qui a des yeux pour voir…

Nouvelle-Zélande : les importantes inondations depuis plus de 50 ans

christchurch_inondation

Les régions de Christchurch et de Canterbury dans le centre de la Nouvelle Zélande sont en proie à de très importantes inondations (les plus importantes depuis plus de 50 ans d’après les autorités locales) qui ont causé d’importants dommages matériels.

D’après les services météorologiques il est tombé 160 mm en 24 h dans cette région. Les services de secours indiquent avoir reçu pas moins de 200 appels d’urgence.

Dans les localités de Christchurch, St Albans, Avondale, New Brighton et de Woolston plus d’une centaine de résidences ont été inondées. De nombreux axes rouiters ont été coupés.

Ces fortes pluies ont été accompagnés de très fortes rafales de vent (certaines ont atteint les 119 km/h) qui ont causé des avaries sur le réseu électrique. 3500 foyers ont été privés d’électricité.


France : le marais breton vendéen inondé – 12000 hectares sous l’eau

carte_marais_bretonBruno Retailleau demande l’état de catastrophe naturelle au Ministre de l’Intérieur suite aux conditions climatiques difficiles, qui ont entraîné de nombreux dégâts sur l’ensemble du département.

 « Depuis le début de l’année, la Vendée a subi des conditions climatiques difficiles, qui ont entrainé de nombreux dégâts sur l’ensemble du département.

Le marais breton vendéen a notamment été touché par des pluies incessantes qui se sont abattues sur le Nord-Ouest de la Vendée : en l’espace de seulement deux mois (janvier-février), il est tombé environ400 mm d’eau, soit l’équivalent de 6 mois de pluviométrie en temps normal. Cette situation exceptionnelle a entrainé une montée des eaux inquiétantes dans ce secteur et la côté d’alerte (4,80 m) a rapidement été atteinte.

Aujourd’hui, l’inquiétude des agriculteurs du marais est grande et légitime face à ces inondations et à leurs conséquences.12 000 hectares de prairies et de champs sont en effet actuellement sous l’eau et pas moins de 65 exploitations agricoles ont déjà subi de lourdes pertes.

C’est pourquoi, face aux dégâts occasionnés et au coup dur que représentent ces inondations pour la filière agricole vendéenne, j’ai demandé au Ministre de l’Intérieur, M. Manuel VALLS, que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu sur l’ensemble du marais breton vendéen afin que nos agriculteurs puissent être indemnisés à hauteur des pertes sur chacune des exploitations.

La Vendée fait partie des cinq premiers départements agricoles de France et l’agriculture fait partie intégrante de notre vitalité. L’Etat doit tout faire pour soutenir cette économie vendéenne de premier plan. »

.

Afrique du Sud: Les pluies incessantes qui tombent sur le pays obligent à des coupures d’électricité et a déclenché une procédure de crise pour le fournisseur public d’électricité

afrique du sudLa compagnie publique d’électricité sud-africaine a émis son quatrième avertissement en moins de quatre mois prévenu que des délestages étaient fortement probables jeudi, tout en demandant aux usagers notamment industriels de réduire leur consommation pour les éviter.

Eskom a déclenché la procédure de crise à 06h00(04h00 GMT) ce matin jeudi, a indiqué le fournisseur public dans un communiqué, mentionnant des problèmes techniques sérieux et un problème d’approvisionnement en charbon parmi les raisons de ce manque de capacité.

Les pluies incessantes qui tombent sur le pays depuis plus d’une semaine font que le charbon est trop mouillé pour être utilisé dans de bonnes conditions dans les centrales thermiques.

Le système d’alimentation électrique est très tendu, selon Eskom, un porte-parole précisant à l’AFP que ce quatrième avertissement depuis novembre était le plus sérieux.

Les clients industriels, usines ou mines, sont appelés à réduire d’au moins 10% leur consommation.

Première puissance économique du continent, l’Afrique du Sud tourne avec un réseau électrique à la limite de ses capacités et en 2008 le pays avait connu des délestages tournants sans précédents pénalisant l’activité et faisant perdre beaucoup d’argent.

Le prix de l’électricité ont triplé voire quadruplé depuis afin de financer la construction de nouvelles centrales dont celle de Medupi, une centrale à charbon géante en chantier à 350 km de Johannesburg qui a pris du retard.

Eskom livre 95% de l’électricité en Afrique du Sud.

.

Australie : un orage apocalyptique frappe Sydney

D’immenses nuages ont voilé le ciel de la ville australienne, mercredi 5 mars. Les images ont été largement partagées sur les réseaux sociaux.

© Nick Moir

© Nick Moir

Accélérées pour l’occasion, ces images n’en restent pas moins impressionnantes. D’immenses nuages ont recouvert la baie de Sydney (Australie), mercredi 5 mars, accompagnés de violents éclairs et d’une pluie intense.

De nombreux clichés ont été postés sur les réseaux sociaux.

Sydney’s boom bang clash opera house #sydneystorm #hellontheharbour pic via Toby dindpic.twitter.com/qmFOk20ge2

– Hayden Nelson (@haydennelson) 5 Mars 2014

Severe thunderstorm moving across the Sydney, Australia area http://t.co/jGZzicfUCJpic.twitter.com/1ZzM9z4Wpy

– Johnny Kelly (@stormchaser4850) 5 Mars 2014

Bloody hell. A different view of the storm rolling into Sydney. Great pic from a coworker’s partner. pic.twitter.com/Pw7N0MGAOo

– Jason Murray (@JM77) 5 Mars 2014

Les transports en commun ont été très perturbés aux heures de pointe, avec d’importants retards pour les bus et les trains de banlieue. Les précipitations ont aussi causé des embouteillages et des inondations. Les vols à destination de la ville ont été détournés pendant une heure vers d’autres aéroports, comme Canberra et Brisbane, précise un quotidien local, le Sydney Morning Herald (en anglais). Mais il n’y a pas eu réellement de dégâts dans la ville.

.

Congo : de fortes pluies causent des inondations et des glissements de terrain – 10 morts

De très fortes pluies se sont abattues sur les région de Brazzaville et de Pointe Nore en République Démocratique du Congo. Celles-ci ont causé des inondations et glissements de terrain qui sont à l’origine de la mort de 10 personnes.

Les victime ont péri piégées dans les décombres de maisons englouties suite aux glissements de terrain, ou noyées par les eaux de ruissellements ou de rivières ayant quitté leur lits.

Dans le quartier Massengo, situé dans la partie nord de Brazzaville, la capitale du Congo, des sapeurs-pompiers continuaient à fouiller les décombres des maisons écroulées, jusqu’à mercredi en mi-journée, dans l’espoir de retrouver des survivants ou d’extraire des cadavres.

Trois personnes ont trouvées la mort dans ce quartier, parmi eux, deux corps ont été enlevés dans la nuit, avant l’arrivée des services de la sécurité civile, selon des habitants dans la zone. Un autre corps a été extrait au cours de la journée par ces services, selon des sources proches de ce milieu.

Dans la capitale économique, Pointe-Noire, on signale également des morts. Un journaliste joint sur place, citant des té moins dans plusieurs quartiers a évoqué au moins 3 morts.

Source : Africa Global Media

Partager cet article :