Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 1 Jan, 2014 dans Météo

Planète inondations : Bretagne, Indonésie, Écosse, Réunion, Mexique, France et Antilles

(Sources : Diverses – Les titres sont les liens)

Commentaire :
Pourquoi constamment des articles intitulés Planète inondations? Parce que :

…certains scientifiques ont fait remarquer que pour que de telles masses de glaces se forment à la surface du globe [dernier âge glaciaire], il a fallu une augmentation considérable des précipitations. (source)

Pour qui a des yeux pour voir…

La Bretagne à nouveau touchée par des inondations

Les rivières ont débordé à Quimperlé, Morlaix, Landerneau et Châteaulin, dans le Finistère. Dans le Morbihan, une femme a été tuée par la chute d’un arbre. Plusieurs routes ont été inondées. De nouvelles inondations sont attendues ce 2 janvier.

© JP. Tranvouez Quimperlé, le 1er janvier 2014

© JP. Tranvouez Quimperlé, le 1er janvier 2014

19h : La situation est quasi stabilisée à Quimperlé. Mais le Finistère n’en a pas pour autant fini avec les inondations. ​L’Odet devrait sortir de son lit à Quimper le 2 janvier au matin, Châteaulin et Morlaix seront aussi certainement inondés à nouveau, en raison des forts coéfficients de marée et des précipitations qui sont tombées toute la journée.

18h50 : Il y a 45 cm d’eau dans le centre-ville de Morlaix, selon le maire de la ville, Agnès le Brun. « Demain sera encore un jour de danger, ajoute-t-elle, mais il y aura moins de vent et moins de précipitations« . A Quimperlé, l’eau est montée un peu moins que prévu. Beaucoup de promeneurs sont venus constater les inondations.

18h25 : Les secours ont été déclenchés à Concarneau pour récupérer un homme à la mer. Ils ont vite été interrompus, car l’homme n’était pas en difficulté, il se baignait.

18h15 : Les quatre départements bretons ainsi que la Loire-Atlantique restent en vigilance orange depuis mardi soir, pour les risques de pluie-inondation et/ou de vague-submersion et d’inondation. Dans le Finistère, les pompiers sont intervenus 130 fois, essentiellement pour des caves inondées et des chutes d’arbres.

18h10 : La préfecture du Finistère vient de relancer un bulletin d’alerte pour la nuit du 1er au 2 janvier 2014. L’Aulne, l’Odet et la rivière de Morlaix sont placées en vigilance orange. Morlaix, Quimper, Châteaulin et Quimperlé pourraient être de nouveau concernées par des inondations à partir de 5 h du matin. […]

.

Inondation en Indonésie, 18 000 déplacés

© Reuters

© Reuters

Plus de 4.500 maisons et 500 magasins de la ville côtière de Tebing Tinggi, sur l’île de Sumatra, ont été inondés depuis samedi, où les rivières Padang et Bahilang ont débordé après plusieurs jours de pluies torrentielles, selon le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. « Le niveau d’eau à l’intérieur des habitations a atteint un mètre », a déclaré le responsable, ajoutant que l’eau devrait encore monter. Quelque 17.648 personnes ont trouvé refuge dans des tentes fournies par le gouvernement ou chez des voisins, a-t-il dit, soulignant qu’il n’y avait pas de victimes.

L’Indonésie est frappé chaque année par des inondations meurtrières au cours de la saison des pluies, qui dure environ six mois. Les écologistes accusent l’exploitation forestière et l’absence de reboisement des terres déforestées dans ce quatrième pays le plus peuplé du monde, d’aggraver les inondations.

.

Fortes pluies et inondations en Écosse

De très fortes pluies ont causé des inondations en Ecosse dans les régions de l’Ayshire, des Dumbries et de Galloway. Une section de l’autoroute A76 a dû être fermée à la circulation près de New Cumnock. Dans cette même ville, plusieurs dizaines de personnes ont été évacuées.

A Kirkconnel, 28 personnes ont été évacuées après que leurs habitations aient été inondées.

La rivière Clyde est sorti de son lit et a causé des inondations à Lanarkshire

Plusierus autres routes et autoroutes ont été inondées localement dans tout le nord du Royaume-Uni. Certaines liaisons ferroviaires ont été suspendues.

.

Réunion : des intempéries causent 4 noyades en 24 heures ainsi qu’une panne d’électricité géante

Les autorités appellent à la plus grande prudence après le décès de quatre personnes par noyade en mer ces dernières 24 heures, d’autant que de fortes marées sont attendues à partir de mardi.

© Marcel Mochet/AFP Les autorités appellent à la plus grande prudence après le décès de quatre personnes par noyade en mer ces dernières 24 heures, d'autant que de fortes marées sont attendues à partir de mardi.

© Marcel Mochet/AFP
Les autorités appellent à la plus grande prudence après le décès de quatre personnes par noyade en mer ces dernières 24 heures, d’autant que de fortes marées sont attendues à partir de mardi.

Pour autant sur le front des intempéries et des inondations, l’heure est à l’accalmie ce dimanche en attendant de nouvelles précipitations dès la nuit et les jours prochains. Seul un département, l’Ille-et-Vilaine, était en vigilance orange ce dimanche à 17h30, l’alerte ayant été levée pour le Morbihan et la Loire-Atlantique.

A Plouescat (Finistère), un homme d’une quarantaine d’années a plongé pour sauver son neveu, âgé de 16 ans, qui venait d’être projeté dans le port par une lame lors d’une promenade familiale sur la digue samedi après-midi. Aucune des deux victimes n’a pu être ranimée. Les deux autres incidents, dont les causes n’ont pu être établies avec certitude pour le moment, se sont produits en Vendée et en Charente-Maritime. Dans les deux cas, il s’agit d’hommes qui naviguaient seuls et dont les corps ont été retrouvés pas très loin de leurs bateaux.

Panne d’électricité géante à La Réunion

Une coupure générale d’électricité a frappé dimanche toute l’île de La Réunion après de violents orages qui ont endommagé des lignes à haute tension, a annoncé EDF, qui prévoit un retour à la normale dans la soirée. Cette panne géante, la première de cette importance dans le département, a démarré vers 13h50 (10h30 en métropole), provoquant d’importantes perturbations, notamment dans le fonctionnement de l’aéroport international Roland-Garros à Sainte-Marie (nord de l’île).

Trois heures plus tard, l’alimentation de 250 000 clients (sur quelque 350 000) avait été rétablie sur l’ensemble de l’île, «dont l’intégralité des clients prioritaires, l’aéroport, les hôpitaux. La priorité est désormais de réalimenter les stations de pompage», souligne EDF dans un communiqué.

La panne a été provoquée par les violents orages qui se sont abattus dans le sud de l’île dès le milieu de journée. Ces fortes précipitations «ont touché simultanément une à plusieurs lignes haute tension dans le sud de l’île, dont la ligne 63.000 volts du Bras de la Plaine-Takamaka dans l’est de La Réunion», indique EDF. Depuis, l’est, le sud-ouest et le sud de l’île sont placés en vigilance orages. Au Tampon (sud), 169 millimètres de pluie ont été mesurés en quelques heures, un record. Le préfet a constitué une cellule de suivi de cette crise.

Sur le front des inondations, des craintes pour les jours à venir

Sur le front des inondations, samedi a été globalement marqué par une décrue dans la plupart des zones concernées mais les prévisions de Météo France renforcent les craintes de crues plus sévères en début de semaine prochaine, en raison des précipitations annoncées sur des terres déjà gorgées d’eau. Météo France a levé samedi en fin de matinée la vigilance orange aux crues pour le Finistère, la Mayenne et le Maine-et-Loire. La vigilance orange a également été levée dans l’après-midi dans le Nord mais cette alerte de prévention est toujours en vigueur ce dimanche dans le Morbihan, la Loire-Atlantique et l’Ille-et-Vilaine.

« Les fortes pluies de la semaine écoulée (un mois de pluies tombé en 48 heures par endroit) ont saturé les sols », prévient également Meteo Consult. « Même si la situation redevient plus calme dimanche, les fortes pluies supplémentaires attendues dès lundi et qui se prolongeront jusqu’au prochain week-end (jusqu’à 100 mm supplémentaires d’ici le 5 janvier) risquent à nouveau d’entraîner une augmentation significative du débit de certains cours d’eau et le risque d’inondations pourrait devenir encore plus important et s’étendre à davantage de régions».

Avalanche : le risque reste élevé

Attention au risque d’avalanche qui reste d’actualité ce week-end, notamment dans les Alpes du sud. Les coulées de neige ont causé la mort de quatre personnes depuis samedi. « Ce week-end, avec les nouvelles chutes de neige abondantes de samedi d’abord au-dessus de 1800 mètres puis avec une limite pluie/neige qui s’est abaissée vers 600 mètres dimanche matin, de grandes fluctuations de l’isotherme zéro degré ne permettent pas une stabilisation du manteau neigeux », explique Meteo Consult.

Ce dimanche, un adolescent a été retrouvé mort sous une avalanche sur le domaine de la station frontalière de Claviere, près de Montgenèvre (Hautes-Alpes), selon Le Dauphiné. Le jeune garçon, originaire de Turin, dans le nord-ouest de l’Italie, skiait hors-piste à 2.500 mètres d’altitude, alors qu’il se trouvait dans une zone à fort dénivelé située en territoire français, entre les pistes de Montgenèvre et celles de Val Gimont.

Le corps de l’adolescent a été retrouvé après plus d’une heure de recherches.

.

Inondations dans le Sud du Mexique

Plusieurs jours de fortes pluies ont causé des inondations et des glissements de terrain dans l’Etat Mexicain du Tabasco (Sud du pays). De nombreuses routes ont été coupées. Plusieurs villages reculés sont coupés du reste du pays.

Des centaines d’habitations ont été inondées.

Les Etats Chihuahua, Coahuila, Durango, Nuevo Leon et de San Luis Potosi ont également été affectés.

.

France : inondations à Blain – le maire demande l’état de catastrophe naturelle

Le canal amorce une légère décrue. Mais l’annonce d’un nouvel épisode pluvieux, pourrait donner lieux à de nouvelles inondations. | Photo Ouest-France.

Le canal amorce une légère décrue. Mais l’annonce d’un nouvel épisode pluvieux, pourrait donner lieux à de nouvelles inondations. | Photo Ouest-France.

« Nous déposons un dossier en Préfecture pour que la commune soit reconnue en état de catastrophes naturelles », vient d’annoncer Daniel Leroux.

Durement touchées par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la commune, mardi matin 24 décembre, les personnes sinistrées, souvent proches du canal, continuent de nettoyer les dégâts causés par les inondations et mesurent les conséquences financières ! « Nous déposons un dossier en Préfecture pour que la commune soit reconnue en état de catastrophes naturelles, vient d’annoncer le maire, Daniel Leroux. Une alerte tempête a bien été envoyée par les services météo. Mais en aucun cas, il n’y a eu une alerte à l’inondation. »

Malgré une anticipation des services communaux « qui se sont munis en parpaings, en panneaux de signalisations, en barrières et se sont organisés pour intervenir le plus rapidement possible sur notre réseau routier, il a été difficile de faire face à tous les appels dans l’instant. Les services du Canal ont aussi été très réactifs, en ouvrant les écluses dès le lundi, en fin de soirée et ainsi limiter au maximum l’ampleur de l’inondation ».

Elus et services municipaux suivent avec un peu d’inquiétude les prévisions météo. « Nous anticipons l’arrivée d’un nouvel épisode pluvieux », indique Daniel Leroux.

Les personnes concernées par l’éventuelle reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle doivent « se signaler à la mairie. Mais ça ne dispense pas de déclarer immédiatement le sinistre à son assureur, si possible par lettre recommandée, en y joignant des photos du sinistre », font savoir les services de la mairie.

.

Antilles : 11 morts dans des inondations et glissements de terrain

Inondations aux Antilles Crédits: St Lucia News Online

Inondations aux Antilles
Crédits: St Lucia News Online

Une perturbation pluvio orageuse a concerné principalement le Sud des petites Antilles entre le 24 et le 25 décembre, tuant au moins 11 personnes sur les îles Saint Vincent et les Grenadines.

Plusieurs glissements de terrain ont eu lieu. Cinq personnes ont perdu la vie sur la seule petite île de Sainte Lucie, et 6 autres à Saint Vincent, alors que les inondations ont provoqué des dégâts aussi en Dominique.

Les habitants sont encore sans eau, électricité et téléphone.

Selon Météo France, les cumuls sur l’ensemble de l’épisode ont été importants de Grande Rivière au Lorrain, ou ils varient de 170 mm à 230 mm.

Pour la région Fonds Saint Denis / Morne Rouge, les cumuls vont de 80 à 100 mm.
Ailleurs ils varient de 20 à 70 mm.

Partager cet article :