Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 19 Nov, 2013 dans Météo

Planète inondations : Afrique, Italie, Arabie Saoudite et Vietnam

(Source : RTL + La Presse + Météworld + CatNat)

Commentaire :
Pourquoi constamment des articles intitulés Planète inondations? Parce que :

…certains scientifiques ont fait remarquer que pour que de telles masses de glaces se forment à la surface du globe [dernier âge glaciaire], il a fallu une augmentation considérable des précipitations. (source)

Pour qui a des yeux pour voir…

.

Afrique du Sud : des pluies diluviennes font au moins un mort

La région du Cap sous les eaux, le 16 novembre 2013 en Afrique du Sud
Crédit : AFP / JENNIFER BRUCE

Une voiture a été emportée samedi par les inondations qui sévissent dans la région du Cap, en Afrique du Sud. L’une des femmes à bord est décédée, une autre est portée disparue.

Un femme a été tuée dans d’importantes inondations près de la ville du Cap. Une autre personne est portée disparue, ce samedi 16 novembre.

« Les femmes se rendaient à l’église quand leur voiture a été entrainée dans la rivière par la montée des eaux« , sur un pont à 40 km du Cap, a précisé un porte-parole de la police, Thembinkosi Kinana.

Les pluies diluviennes ont bloqué des routes, provoqué des glissements de terrain et coupé l’alimentation électrique autour de la ville du Cap, selon le porte-parole local des services d’urgence, Wilfred Solomons-Johannes. « Environ 18.000 personnes ont été affectées, une évacuation a commencé et les gens sont hébergés dans différents lieux publics. »

.

Italie : de violentes inondations font 18 morts en Sardaigne

Dévastation à San Gavino Monreale en Sardaigne.
PHOTO REUTERS

Des inondations «exceptionnelles» ont fait 18 morts, environ 2700 sinistrés et d’importants dégâts matériels en Sardaigne, a indiqué mardi le ministre italien de l’Environnement devant le Parlement.

Les secours, qui cherchent à atteindre des zones difficiles d’accès en raison de glissements de terrain et de l’effondrement de ponts, ont comptabilisé 18 morts, a indiqué le ministre, Andrea Orlando.

«Environ 2700 personnes ont dû quitter leur domicile et sont hébergées dans des structures (publiques) ou chez des parents», a-t-il ajouté, en soulignant le caractère exceptionnel des orages de la veille, avec des pics «de 450 mm de pluie pour une moyenne de 1000 mm sur l’année» en Italie.

Avant son allocution, la Chambre des députés a observé une minute de silence.

Selon le directeur de la protection civile départementale, Gianfranco Galaffu, la tempête de lundi a concerné «environ 20 000 personnes».

«Nous cherchons dans les maisons, dans les sous-sols, spécialement dans des zones périphériques. Il y a beaucoup à faire», a-t-il indiqué à l’AFP, précisant que l’aide arrivait de toute la Sardaigne et du reste de la péninsule.

Les pompiers ont effectué plus de 600 interventions. Selon Silvio Saffiotti, chef de la brigade pour la Sardaigne, «beaucoup de camions de pompage» sont eux-mêmes bloqués dans des zones inondées.

Le gouvernement a décrété l’état d’urgence afin de débloquer immédiatement 20 millions d’euros (environ 28 millions de dollars) pour la recherche des disparus, «l’assistance aux évacués et la remise en service des routes», a annoncé le premier ministre Enrico Letta en parlant d’«évènement absolument exceptionnel».

Olbia, destination touristique prisée l’été, a été presque entièrement inondée. Des centaines de résidants y sont hébergés dans des hôtels, des salles de sport ou pris en charge par d’autres habitants.

Les carabiniers ont signalé avoir déjoué cinq tentatives de pillage à Olbia où des personnes s’étaient présentées comme travaillant pour la mairie ou la protection civile pour pousser des habitants à quitter leur domicile.

Certains habitants se sont plaints de ne pas avoir été correctement avertis. «Une alerte avait été lancée par la protection civile avec le code « rouge » de risque maximum», a rétorqué à l’AFP l’ingénieure Paola Pagliara, responsable des risques hydrogéologiques de cet organisme public.

Le phénomène a été, selon l’ingénieure, «exceptionnel par son ampleur et son extension» puisqu’il a frappé «toute la partie orientale de la Sardaigne pendant 24 heures». Toutefois, Mme Pagliara a souligné que l’Italie est «touchée chaque année par deux ou trois perturbations de ce genre, des cyclones méditerranéens».

Quant à la prévention de ce type d’évènements, l’ingénieure Pagliara a rappelé que 82 % des communes en Italie ont une zone à risque d’effondrement ou d’inondation. Il faudrait, a-t-elle noté, «beaucoup de ressources, des milliards, pour les interventions structurelles sur les cours d’eau, les versants à risques». Elle a souligné aussi «un problème d’urbanisation avec des constructions faites surtout dans les années 70/80 à des endroits à risque».

Le nombre de régions frappées par des inondations a doublé en 10 ans, passant de quatre à huit, selon l’organisation écologiste Legambiente qui a appelé à dépenser davantage pour la prévention.

Dans la seule zone d’Olbia, 13 personnes ont péri, dont trois d’une même famille tuées dans leur voiture par l’effondrement d’un pont routier. A Arzachena, non loin de là, les quatre membres d’une famille brésilienne sont morts noyés dans leur appartement en sous-sol.

Un policier qui escortait avec des collègues une ambulance est décédé quand la route sur laquelle ils circulaient s’est écroulée.

Le mauvais temps s’est déplacé mardi notamment en Calabre, où 145 mm de pluie sont tombés en 6 heures, inondant un siège local de la protection civile, et où un village de 150 habitants a été évacué. En Campanie (région de Naples), les ferries ont été en partie stoppés ou leur circulation perturbée.

Les intempéries ont entraîné aussi l’«acqua alta», le phénomène qui, à marée haute, recouvre régulièrement d’eau la ville de Venise avec un niveau de 1,24 mètre au-dessus de celui de la mer.

.

Arabie Saoudite : inondations meurtrières à Riyad,  4 morts

Les fortes pluies qui ont inondé la capitale Riyad, en Arabie Saoudite, on fait au moins 4 morts et plusieurs disparus selon les responsables de la sécurité civile qui ont exhorté les habitants d’éviter tout déplacement.

Trois corps d’une même famille et une femme ont été récupérés dans les eaux.

En tout, près de 100 personnes ont dû être secourues en raison des inondations, indique le rapport. Les écoles ont été fermées dans la région, et l’électricité a été coupée dans quelques maisons situées dans la partie nord de la ville.

Des photos et vidéos diffusées sur les médias sociaux montrent les rues de Riyad envahies par les eaux.

La pluie aurait causé des dommages aux biens publics et privés, et la circulation a été fortement paralysée.

Selon Weather.com : « il est tombé sur Riyad 20 mm de pluie sur une période de 12 heures, soit le double de la moyenne des précipitations pour le mois de Novembre.

En général, les villes du désert n’investissent pas les mêmes ressources dans le drainage des eaux pluviales comme le font les villes ou le climat est plus humide, tout comme les villes situées dans des endroits chaud n’investissent pas beaucoup dans les chasse-neige ou le sel de voirie.

En conséquence, des quantités de précipitations qui pourraient sembler insignifiantes dans un endroit comme Miami ou New York peuvent avoir des impacts majeurs dans une métropole du désert.»

.

Vietnam : la dépression tropicale Podul cause d’importantes inondations, 45 morts

Les inondations liées à la dépression tropicale Podul qui a apporté de très importantes quantités de pluies ont fait au moins trente-quatre morts et onze disparus dans le centre du Vietnam. 80 000 personnes ont également été évacuées. Plus de cent mille maisons ont été inondées. Les transports routier, aérien et ferroviaire ont été sérieusement perturbés.

Dans la province de Quang Ngai (centre), le niveau des eaux est monté au-dessus de la cote maximale atteinte lors d’inondations en 1999.

La situation a été aggravée par la décision d’ouvrir les vannes de barrages hydroélectriques menacés par la montée des eaux.

La télévision d’Etat a montré dimanche des images de maisons et de rues fortement inondées de la ville touristique de Hoi An et de l’ancienne cité impériale de Hué, classées au patrimoine mondial de l’Unesco, où des centaines de touristes ont été évacués ces derniers jours.

Les pluies ont continué de s’abattre dimanche matin sur les provinces côtières de Quang Ngai et Binh Dinh, les plus touchées, où au moins vingt personnes ont été tuées dans les plus graves inondations depuis 1999. Les dégâts matériels sont estimés à au moins 65 millions de dollars.

Environ huit cent mille personnes avaient dû être évacuées dans le pays avant le passage lundi dernier du typhon Haiyan, qui a dévasté les Philippines avant d’atteindre, sous une forme affaiblie, le Vietnam.

16/11 : des inondations déclenchées par la tempête tropicale Podul ont frappé le Vietnam ont fait au moins 15 morts et un disparu dans le centre du pays.

Parmi ces 15 morts, sept se trouvaient dans la province de Quang Ngai, cinq à Binh Dinh, et un à Quang Nam, Gia Lai et Phu Yen, respectivement, a précisé le comité.

Les précipitations enregistrées dans plusieurs régions de la province de Quang Ngai, à quelque 750 km au sud de la capitale Hanoï, ont atteint jeudi et vendredi près de 700 mm, tandis que d’autres provinces ont également signalé des précipitations de 300 à 600 mm.

Le Vietnam a connu un nombre record de 19 tempêtes et dépressions tropicales cette année, selon le Centre national du Vietnam pour les prévisions hydrométéorologiques. Le nombre moyen de tempêtes enregistrées de 1964 à 2013 était de 10 à 13 par an.

Partager cet article :