Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 2 Fév, 2012 dans Météo

L’Europe affronte un froid sibérien

(Source : Nouvel Obs)

Les Européens luttent, parfois avec des moyens dérisoires, contre une vague de froid sibérien qui a déjà fait 139 morts dans les pays de l’Est et en Allemagne.

L’anticyclone centré sur la Russie qui pousse un air sec et froid vers le Sud devrait s’y maintenir et prolonger les températures glaciales jusqu’au week-end, selon le météorologue allemand Helmut Malevski.

En Ukraine, pays le plus touché par cette vague de froid qui a mis une fin brutale à un hiver jusqu’alors exceptionnellement doux, vingt décès ont été signalés en 24 heures, ce qui porte le bilan à 63 morts, pour la plupart des sans-logis.

La Croix-Rouge a annoncé le déblocage de fonds pour la construction d’abris. La même initiative a été annoncée en Biélorussie et dans plusieurs pays voisins.

Les établissements scolaires d’Ukraine sont restés portes closes et les supermarchés de Kiev se disent à court de certains produits alimentaires. La température y est tombée à -25°C, ce qui perturbe les livraisons et le trafic automobile en général.

Dans la région d’Ivanjica, en Serbie, des enfants se sont rendus à l’école à cheval. Meteoalarm, le service d’alerte européen, a maintenu son état d’alerte rouge pour l’est de la Serbie, où 11.000 personnes sont isolées par la neige.

En Bosnie voisine, où 30 cm de neige sont tombés dans la nuit, des personnes âgées ont été évacuées par hélicoptère. Mercredi, le mercure affichait -29°C.

 

25 DÉPARTEMENTS FRANÇAIS EN VIGILANCE ORANGE

La côte croate a connu des chutes de neige exceptionnelles, mais, en Roumanie, les bateaux qui étaient pris dans les glaces de la mer Noire peuvent à nouveau naviguer et le froid qui règne à Bucarest a mis fin aux manifestations contre les mesures d’austérité du gouvernement d’Emil Boc.

En Azerbaïdjan, la neige a bloqué des axes majeurs de circulation, l’aéroport international de Bakou a suspendu tous ses vols et les journaux ne paraîtront pas vendredi.

Dans certaines régions de Slovaquie, des records de froid vieux d’un demi-siècle ont été battus. A Farkaslyuk, village de Hongrie dont le nom signifie la tanière du loup, le mercure affiche -22°C. Sur le terril d’une mine abandonnée, des gens cherchent à mains nues le charbon nécessaire pour se chauffer et cuisiner.

L’Europe occidentale n’est pas épargnée. En France, les températures atteignaient -14° en fin de nuit dans certaines régions, selon Météo France.

Le plan « grand froid » pour l’hébergement des sans-abri a été mis en oeuvre dans plusieurs régions dont l’Ile-de-France. Au total, 25 départements du Nord-Est, du Centre et du Sud-Ouest, ainsi que les deux départements corses ont été placés en vigilance orange pour « grand froid » ou « neige et verglas » jusqu’à samedi à 05h00.

La France pourrait toutefois connaître un redoux la semaine prochaine grâce à la venue d’un air océanique.

En Italie, Sienne et Florence sont sous la neige et Rome pourrait l’être d’ici peu. Le maire de Rome a prévenu que toutes les écoles seraient fermées vendredi et samedi.

Le gel des caténaires a immobilisé un train aux alentours de Bologne et le convoi dépêché pour porter secours aux voyageurs a connu le même sort. Il a fallu sept heures pour évacuer les passagers du train, furieux d’avoir dû patienter autant de temps dans le froid.

L’Automobile club autrichien a reçu trois fois plus d’appels de conducteurs en détresse dans certaines régions. Le « Met Office » britannique a lancé une alerte de niveau trois, l’avant-dernier échelon, valable jusqu’à dimanche.

A Bruxelles, le « Manneken-Pis », célèbre statue à proximité de la Grand-Place représentant un petit garçon nu en train d’uriner, a dû être stoppé, de peur que la glace n’endommage ses mécanismes.

Partager cet article :