Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 17 Août, 2011 dans Météo

Les inondations touchent de nouveau le sud du Pakistan : 60 000 personnes affectées

(Source : Cyberpresse)

Quelque 140 kilomètres au sud de Karachi, des Pakistanais ont les pieds dans l'eau après des pluies qui ont inondé la région. Environ 700 000 personnes auraient été touchées par la catastrophe. Photo Yousuf Nagori, AFP

Plus de 60 000 personnes ont fui leurs villages pour échapper à de nouvelles inondations dans le sud du Pakistan, un an après les gigantesques crues qui avaient dévasté un cinquième du pays, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Des centaines de villages et de nombreux champs ont été inondés dans le Sind, l’un des greniers à blé du Pakistan et la région la plus gravement touchée par la montée des eaux de l’an dernier, qui avait touché plus de 20 millions de Pakistanais et provoqué pour 10 milliards de dollars de pertes.

«Au moins 700 000 personnes ont été affectées par les inondations provoquées par les pluies récentes dans six district du Sind», a déclaré à l’AFP Sajjad Haider Shah, un responsable des services locaux de gestion des sinistres.

«Quelque 60 000 personnes qui se sont retrouvées sans abri ont fui vers des zones plus sûres», a-t-il ajouté, précisant que les inondations avaient provoqué la mort de 30 personnes dans la région la semaine dernière.

Un autre responsable du gouvernement local a confirmé que 700 000 personnes avaient été affectées par ces nouvelles inondations.

Le chef du gouvernement provincial du Sind, Syed Qaim Ali Shah, avait déclaré mardi à la presse locale qu’un million de personnes avaient été affectées, sans donner plus de détails.

Un an après les crues qui ont provoqué la plus grande catastrophe naturelle de l’histoire du pays, plusieurs dizaines de milliers de Pakistanais vivent toujours dans des camps de réfugiés.

Plusieurs ONG ont accusé le gouvernement pakistanais de n’avoir pas pris de mesures pour empêcher la reproduction d’un tel désastre, laissant ses habitants vulnérables en cas de nouvelles pluies torrentielles.

Les inondations de cette semaine ont notamment détruit de nombreux villages et récoltes dans la district de Badin, dont «plus de la moitié des habitants» ont fui la montée des eaux, selon Sajjad Haider Shah..

Les services météorologiques locaux ont indiqué prévoir de nouvelles pluies ces prochains jours.

Partager cet article :