Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 15 Oct, 2011 dans Météo

La Terre tremble : séisme de 6,7 en Nouvelle-Guinée, 5,9 en Orégon, 6,6 en Russie et 6,0 à Bali

planete-seismes

(Source : Le Figaro + Le Figaro + CRI + Le Matin)

Séisme en Papouasie Nouvelle-Guinée

Un séisme de magnitude 6,7 s’est produit aujourd’hui au large de Papouasie Nouvelle-Guinée (PNG) mais aucune alerte au tsunami n’a été émise, a annoncé l’Institut de géophysique americain (USGS).

Le séisme s’est produit à une profondeur de 45 kilomètres, son épicentre étant situé à 103 km à l’est de la ville montagneuse de Lae et 326 km au nord de la capitale Port Moresby.

La région, qui abrite plusieurs volcans en activité, est située sur la « ceinture de feu » du Pacifique, à la jonction de plusieurs plaques tectoniques. Elle est une des zones du monde où séismes et éruptions volcaniques sont les plus fréquents. Un tsunami, provoqué par un séisme sous-marin, avait tué quelque 2000 personnes en 1998 près de Aitape, sur la côte nord-ouest du pays.

 

USA: séisme de 5,9 dans l’Orégon

Un séisme de 5,9 de magnitude a secoué la côte de l’Orégon (nord-ouest de Etats-Unis) tard mercredi, a annoncé l’Institut de géophysique américain (USGS). Aucun avertissement sur un tsunami n’a été lancé et il n’a pas été fait état de dégâts, selon l’institut.

L’épicentre était situé à 221 kilomètres à l’ouest de la station balnéaire de Bandon, dans la partie sud de l’Orégon, à une profondeur de 10 kilomètres.

 

Un séisme de magnitude 6,6 secoue la Russie et est ressenti dans le nord-est de la Chine

Un séisme de magnitude 6,6 a secoué la Russie vendredi à 14h10, a annoncé le Centre du réseau sismique de Chine.

L’épicentre a été localisé à 54,2 degrés de latitude nord et 123,7 degrés de longitude est, et se situe à une profondeur de 10 km, a précisé le centre.

Le U.S. Geological Survey a quant à lui annoncé un tremblement de terre de magnitude 5,9 ayant son épicentre situé à 13,8 km de profondeur.

Aucune information sur les pertes économiques ou humaines n’a été rapportée pour le moment.

Le séisme a été ressenti dans certaines régions de la province du Heilongjiang frontalière de la Russie, dans le nord-est de la Chine.

Des gens qui se trouvaient dans un bâtiment du gouvernement dans la ville de Heihe ont ressenti le tremblement de terre et sont sortis en courant, a indiqué un fonctionnaire du gouvernement municipal.

Li Guiqing, un habitant du village de Beiji dans le district de Mohe, l’endroit en Chine le plus près de l’épicentre, a déclaré : « la terre a tremblé pendant une ou deux minutes. En sortant de chez moi en courant, j’ai entendu les bols et les assiettes se cogner les uns contre les autres dans le placard ».

 

Un tremblement de terre au large de Bali provoque la panique

Un séisme de magnitude 6 est survenu jeudi au large de la côte méridionale de l’île indonésienne de Bali, ne provoquant que des dégâts limités mais suscitant une vive panique dans cette région très touristique.

Un tremblement de terre survenu à 10H16 (03H16 GMT), à une quarantaine de kilomètres au large de la côte sud de Bali, a suscité l’émoi au sein de la population. Le séisme a eu lieu à une profondeur de 61 km, a a annoncé l’institut de géophysique américain USGS.

Le Centre d’alertes aux tsunamis, dont le siège est à Hawaï, a indiqué qu’il n’avait pas émis d’avertissement. Le centre sismologique d’Indonésie a quant à lui évalué la magnitude de la secousse à 6,8 et sa profondeur à seulement dix kilomètres, mais a confirmé que la formation d’un tsunami était peu propable.

La secousse n’a fait aucune victime et n’a provoqué que des dégâts limités, selon un porte-parole de l’Agence nationale indonésienne des catastrophes. Un journaliste a indiqué que le toit d’un hôpital avait été en partie détruit, rendant nécessaire l’évacuation de dizaines de patients.

Plusieurs minutes.

Le séisme a été ressenti durant quelques minutes dans les environs de Kuta, station balnéaire très fréquentée du sud de Bali, a indiqué un responsable de l’agence, Endro Tjahjono.

« Il y a eu un vent de panique. Tout le monde s’est rué en dehors des bâtiments. Quand nous sommes revenus, nous avons aperçu des fissures dans les murs et du plâtre qui était tombé », a ajouté le responsable, qui travaille dans des bureaux locaux de l’agence à Kuta. « Tout tremblait et les portes claquaient. On a tous couru dans la rue », a témoigné une Britannique travaillant non loin de Kuta.

L’Indonésie se trouve sur la « ceinture de feu » du Pacifique où la rencontre de plusieurs plaques tectoniques continentales provoque une forte activité volcanique et sismique.

Même s’ils sont courants, les séismes survenant au large des côtes indonésiennes réveillent toujours le spectre du tremblement de terre d’une magnitude supérieure à 9, qui s’était produit le 26 décembre 2004 au large de l’île indonésienne de Sumatra, et qui avait provoqué un tsunami sur les côtes d’une dizaine de pays d’Asie du Sud-Est faisant plus de 220’000 morts.

Le séisme de jeudi est intervenu au lendemain d’un exercice d’alerte au tsunami, effectué dans une vingtaine de pays, et destiné à tester un système mis en place après le raz-de-marée de 2004.

Partager cet article :