Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 6 Nov, 2011 dans Météo

États-Unis : un rare séisme de magnitude 5,6 a secoué l’Oklahoma, précédé par un de magnitude 4,7

(Source : Romandie)

 

Un rare séisme de magnitude 5,6 a secoué samedi soir le centre de l’Oklahoma (centre des Etats-Unis), une puissance record pour cette région, a annoncé le centre américain de géophysique (USGS).

Une première secousse de 4,7 sur l’échelle de magnitude du moment s’était produite dans la matinée.

Les autorités ont fait part de dégâts matériels mais d’aucune victime.

L’épicentre du tremblement de terre, qui s’est produit à 22H53 locales (03H53 GMT dimanche), était situé à six kilomètres à l’est de la localité de Sparks à une profondeur de cinq km.

La première secousse s’est produite à 02H12 (07H12 GMT samedi) à neuf km au nord de la ville de Prague.

Selon l’USGS, le séisme le plus puissant enregistré auparavant dans cet Etat remonte à 1952 avec une magnitude de 5,5.

Les services d’urgence du comté de Lincoln ont indiqué qu’il y avait des dégâts significatifs sans en préciser clairement l’étendue, selon la chaîne de télévision locale KJRH.

Cité par le quotidien The Tulsa World, le responsable de ces services d’urgence, Joey Wakefield, a mentionné des déformations de la chaussée sur des portions d’une autoroute et l’effondrement d’une cheminée d’une maison de deux étages près de la ville de Prague. D’autres bâtiments ont aussi subi des dommages, selon lui. Cela a été un assez mauvais petit tremblement de terre, a-t-il déclaré.

Le quotidien d’Oklahoma City, principale ville de l’Etat, située à 72 km de l’épicentre du séisme, a précisé que la deuxième secousse avait été ressentie jusqu’au nord du Texas.

Une forte secousse a aussi été ressentie à Kansas City à plus de 570 km.

Selon le journal, citant le porte-parole des services d’urgence de l’Oklahoma, aucun blessé ne leur a été signalé.

Mais de nombreux habitants de la zone touchée ont eu une grande frayeur.

Un tableau près du téléviseur s’est décroché du mur et nous avons sursauté car nous avons alors cru que quelque chose avait heurté la maison, a raconté au journal The Oklahoman, Noeh Morales, un résident d’Oklahoma City. C’était comme un grondement et je n’avais jamais entendu quelque chose d’aussi fort.

Pour remédier aux limitations de l’échelle de Richter, les sismologues, en particulier américains, ont recours à l’échelle dite de magnitude de moment. Conçue en 1977, elle mesure l’énergie dégagée par un tremblement de terre.

©AFP

Partager cet article :