Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 18 Nov, 2011 dans Hécatombes animales

Tunisie : des milliers d’oiseaux morts dans des conditions mystérieuses – les antennes-relais?

(Source : Nature Alerte)

Les circonstances qui ont causé la mort massive de plus de 10 000 oiseaux ces derniers mois en Tunisie restent à ce jours toujours inexpliquées.

Plusieurs sources confirment l’augmentation importante de la mortalité des oiseaux sauvages dans les zones humides du nord du pays (Sabkhat Séjoumi et prés des lac Echkeul et Ghar el melh).

Des cas similaires avaient déjà été constaté cette année en Ontario au Canada , dans le sud-ouest de la Suède, en Louisiane et Arkensas (Etats-Unis).

Les vétérinaires sur le terrain tentent de trouver une explication à cet incident écologique inhabituel surtout dans une telle envergure. Plusieurs hypothèses sont avancés: Le réseau d’ondes des systèmes de téléphonie mobile (antennes-relais) est pointé du doigt, la destruction des niches écologiques par l’action de la pollution ou bien de l’aménagement urbain, mais les investigations s’orientent actuellement plutôt vers une épidémie de botulisme. Rappelons que le botulisme est une affection nerveuse, le plus souvent d’origine alimentaire, provoquée par l’action de neurotoxines bactériennes (toxine botulique) causée par clostrodium.

Il faut, rappelle cet article, que tous les organismes de recherches et d’investigations écologiques tunisiens se mobilisent pour décrypter ce mystérieux mal qui menace gravement l’avifaune tunisienne.
Source : ecolomagtunisie.com

 

 

Si cela peut les aider un article récent du Time of India a publié les résultats d’une commission d’expert en Inde, pays qui est frappé par le même phénomène étrange, et qui a déclaré après étude que les antennes-relais sont dangereuses pour les oiseaux et la faune en générale.

Inde : Les antennes-relais de téléphonie mobile dangereux pour la faune pour les oiseaux, les insectes et toute la faune en général.

Si une étude récente largement reprise dans la presse française affirme que le téléphone mobile n’est pas un facteur de risque pour le cancer, une commission indienne croit quant à elle que les tours de transmission sont dangereuses… pour les oiseaux, les insectes et toute la faune en général.

La commission composée de 13 experts avait été montée en août 2010 sous la houlette du ministère de l’Environnement et des Forêts. Les travaux de cette commission ont été récemment présentés et ils affirment que les ondes électromagnétiques issues des antennes-relais dédiées à la téléphonie mobile sont dangereuses pour la faune des environs.

Contrôler les installations

Selon les travaux de la commission indienne, les populations d’oiseaux près des antennes-relais décroissent systématiquement, et l’impact sur les abeilles et les chauves-souris est lui aussi très important. En conséquence, Asad Rahmani, président de la commission, explique :

La commission suggère que des restrictions sur l’installation d’antennes-relais soient établies en considération de leur impact sur la faune environnante, et non plus seulement sur les populations humaines. Il est notamment nécessaire de mieux réguler l’installation de ce type d’équipements près des zones protégées et là où la vie sauvage est la plus importante.

La commission recommande d’autre part que les ondes électromagnétiques soient reconnues comme un type de polluant. Des consultations publiques devraient selon le rapport être conduites chaque fois qu’une antenne-relais est installée dans une région où vivent des espèces en voie de disparition.

Des recommandations qui semblent difficiles à appliquer dans un pays pris par la folie du mobile. L’Inde compte en effet 800 millions de téléphones portables, ce qui en fait le second pays au monde (après la Chine) en termes d’inscrits à des services de téléphonie mobile. Et le rythme de développement de cet outil de communication, qui exige sans cesse de nouvelles antennes-relais, ne semble pas prêt de faiblir…

Source : timesofindia.indiatimes.com

 

Puis pour rappel cet article de 2007 qui donne accès aux résultats de recherche du Dr Mae-Wan Ho qui affirme que les ondes magnétiques émises par les réseaux de téléphonie mobile sont dangereuses pour les oiseaux.

« Les téléphones portables et les oiseaux en voie de disparition » par le Dr. Mae-Wan Ho Traduction et compléments de Jacques Hallard

Santé – Champs électromagnétiques – Oiseaux Les téléphones portables et les oiseaux en voie de disparition

Les oiseaux vivant près des stations d’antennes relais, servant pour le téléphone portable, ne se reproduisent pas normalement, nous signale le Dr. Mae-Wan Ho

Une version entièrement référencée de cet article, intitulé Mobile Phones & Vanishing Birds , est accessible par les membres d’ISIS sur le site suivant : www.i-sis.org.uk/MPVB.php

Où tous les moineaux sont-ils donc passés ? (…en 2007 déjà!!!!)

Il y a au moins quatre ans, les moineaux ont disparu complètement des villes de Grande-Bretagne, depuis que les téléphones portables sont devenus très populaires et nombreux.

Les téléphones portables de la troisième génération (3G) ont été présentés en 2003 et il y avait déjà plus de 65 millions d’utilisateurs au Royaume-Uni vers la fin de l’année 2005, c’est-à-dire plus de téléphones que d’habitants.

Les scientifiques de l’Institut de recherche pour la nature et les forêts à Bruxelles, en Belgique, ont apporté la première preuve que les stations de base [antennes relais] de téléphone portable affectent le comportement reproducteur des moineaux sauvages

…lire la suite ici: http://yonne.lautre.net/spip.php?article2401

Partager cet article :