Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 5 Nov, 2012 dans Hécatombes animales

Australie : une centaine de dauphins échoués

(Source : Nature Alerte)

Une centaine de dauphins se sont échoués samedi sur une plage de Tasmanie, en Australie. Plus de 80 animaux sont morts, tandis que des secouristes ont pu en sauver une dizaine d’autres.

Un pêcheur a découvert samedi sur la New Years Island des dizaines de baleines pilotes et de dauphins. Un grande quantité semblait déjà décédée tandis que quelques autres ont pu être rejetés à la mer par des bénévoles.

La raison pour laquelle autant de dauphins s’échouent sur cette île n’est pas connue. Peter Mooney, le directeur du Service des parcs nationaux et de la vie sauvage de Tasmanie, insiste sur le caractère social de ces animaux. Celui-ci est si fort qu’ils mettent leur vie en péril.

Commentaire :
L’explication infantilisante habituelle. Et les oiseaux, ils meurent en masse parce qu’ils ont un caractère social?

« Ils sont très socialement liés. Si un animal s’échoue, les autres vont le suivre. Ils ne veulent pas laisser un animal en difficulté seul. » Quelque 200 dauphins s’étaient déjà échoués à proximité de King Island il y trois ans.

Commentaire :
Comme les humains « socialement liés » qui s’échouent en masse sur les rives économiques?

Tout a commencé vendredi avec 13 dauphins retrouvés à Quarantine Bay, sur King Island. Huit d’entre eux ont pu être sauvés. Hélas, samedi, les choses ont pris une ampleur inattendue avec l’échouage de 60 baleines et 20 dauphins sur les plages de New Year Island. Seuls six dauphins et deux baleines ont pu être remis à la mer.

Dimanche, une nouvelle baleine a été retrouvée sur une plage. Sauveteurs et bénévoles ont tenté de garder l’animal mouillé en attendant de pouvoir lui faire regagner des eaux plus profondes. 

Les habitants de la région se sont rués en masse sur les plages durant tout le weekend pour sauver ces animaux, mais l’ampleur de la tâche les a vite submergés. Tous étaient attristés de constater que peu de baleines et de dauphins avaient finalement pu être sauvés.

Partager cet article :