Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 4 Nov, 2015 dans Science du contrôle

Des chercheurs utilisent le magnétisme pour altérer les pensées et les croyances

(Source : Express – Traduction libre État du Monde, État d’Être)

manipulaiton-mentale-croyance-dieu

Nos attitudes envers Dieu ou la crise des réfugiés peuvent être modifiées par l’envoi d’ondes électromagnétiques dans le cerveau. Quelqu’un a son portable collé à l’oreille?

Des chercheurs affirment que nos attitudes face à Dieu ou à la crise des réfugiés peuvent être modifiées par la projection d’ondes magnétiques dans le cerveau – expériences à l’appui.

Pour le moins étrange, l’expérience confirme pouvoir annihiler la croyance en Dieu ou encore faire en sorte que les Britanniques désirent accueillir les réfugiés. Expérience que certains verront comme une menace à leurs valeurs.

Commentaire :
Contrôle mental. Sachons appeler un chat un chat.

En utilisant un technique de stimulation magnétique transcrannienne (STC) les chercheurs ont, en toute « sécurité », arrêté le fonctionnement de certains groupes de neurones dans le cerveau des participants.

Commentaire :
Pas d’ablation, pas d’électrodes. Seulement une stimulation électromagnétique.

La STC, utilisée dans le traitement de la dépression, implique l’application d’une bobine électromagnétique sur le cuir chevelu et crée un courant électrique qui stimule les cellules nerveuses dans une région du cerveau contrôlant l’humeur.

En utilisant cet appareillage, la croyance en Dieu fut réduite d’environ un tiers et les participants, à 28.5%, sont devenus moins préoccupés par le nombre de réfugiés.

controle-mental-manipulation-croyance-pensees

Des ondes électromagnétiques sont utilisées pour inhiber certains groupes de neurones dans le cerveau.

Le docteur Keise Izuma, de l’Université de York, affirme :

Souvent, les gens se tournent vers des idéologies lors qu’ils sont confrontés à des problèmes. Nous voulions découvrir si une région du cerveau liée à la résolution de problèmes concrets, comme décider de la façon appropriée de bouger le corps afin d’éviter un obstacle, était aussi liée à la résolution de problèmes abstraits compensée par l’adhésion à une idéologie.

Les chercheurs se sont concentrés sur cortex frontal médian postérieur, une région du cerveau quelques centimètres au-dessus du front et qui est associée à la détection et la résolution de problèmes.

manipulation-mentale-magnetisme-croyance

Les chercheurs ont découvert que cette technique altérait radicalement les croyances religieuses et les préjugés.

Commentaire :
Pour peu, l’appareil « électromagnétique » se trouve au même endroit qu’un téléphone cellulaire, autre appareil hautement électromagnétique…

On a demandé aux participants à l’expérience d’associer une note à leur croyance en Dieu, au paradis, au diable et à l’enfer avant l’expérience afin de s’assurer qu’ils avaient bien des convictions religieuses.

Le docteur Izuma a déclaré :

Nous avons décidé d’évoquer la mort car les recherches antérieures ont démontré que les gens se tournent vers la religion pour le confort qu’elle offre face à la mort. Comme prévu, nous avons constaté que lorsque nous avons inhibé le cortex frontal médian postérieur les gens étaient moins enclins à se tourner vers la religion pour y trouver un confort malgré l’évocation de la mort.

Les participants étasuniens ont aussi lu deux essais écrits par de nouveaux immigrants: un essai très élogieux des États-Unis et un très critique.

Le docteur Izuma a déclaré :

Lorsque nous interagissons avec la région du cerveau qui a pour fonction de détecter et répondre à une menace, nous voyons une réaction moins négative et moins idéologique eu égard à l’auteur de l’essai critique et ses opinions.

calais-refugies-controle-mental

Selon les chercheurs, l’expérience modifiait la perception des participants face à la crise des réfugiés.

La recherche, publiée dans le journal Social Cognitive and Affective Neuroscience, suggère que notre cerveau utilise les mêmes chemins neurologiques (mentaux) afin de résoudre des problèmes pratiques comme suivre une direction ou des problèmes idéologiques tels que la religion et l’immigration.

L’auteur principal, le docteur Colin Holbrook, de l’Université de Californie à Los Angeles, a déclaré :

Ces découvertes sont très frappantes et confirment l’idée que les mécanismes du cerveau qui ont évolué pour répondre de façon basique aux menaces sont aussi utilisés pour produire des réactions idéologiques.

Commentaire :
Ce qui est encore plus frappant, à mon sens personnel, c’est la facilité déconcertante avec laquelle on peut modifier les pensées et les convictions personnelles à l’aide d’un champ électromagnétique, somme toute, de faible intensité. WiFi? Téléphonie cellulaire? Compteurs « intelligents »? Bluetooth? Ce ne sont pas les stimulations électromagnétiques qui manquent dans nos environnements « civilisés ». 1 + 1 = ?

Partager cet article :