Pages Menu <
Categories Menu

Publié le 5 nov, 2011 dans Préhistoire

Homo sapiens a colonisé l’Europe occidentale il y a 44 000 ans

(Source : Hominidés)

La présence de Sapiens en Europe de l’ouest avancée de 10 000 ans ! 

Un morceau de mâchoire humaine, découverte en 1927 dans la grotte de Kent dans le sud-ouest de l’Angleterre, a été réétudiée par une équipe internationale de chercheurs et publiée dans la revue Nature. A l’origine, la mandibule avait été excavée à 3,20 mètres de la surface, sous des dépôts stalagmitiques. La datation, réalisée en 1989 par l’Université d’Oxford, avait donné un âge de – 35 000 ans pour le fossile.

 

L’étude 

Le fossile est constitué d’une bout de maxillaire sur lequel 3 dents sont encore enchâssées. Les caractéristiques internes de celles-ci, suite à un passage au scanner, permettent d’attribuer les restes fossilisés à l’espèce Homo sapiens.

La nouvelle équipe a remis en cause la première datation car elle a retrouvé des traces de colle sur l’ensemble des fragments. Cette colle avait été utilisée à l’origine de la découverte pour la protection et la conservation du fossile. Cette couche protectrice pouvait avoir faussé les résultats.

Ne trouvant pas de partie exempte de colle, les chercheurs sont retournés dans la grotte de Kent pour resituer la couche archéologique dont la mâchoire était extraite. Ils ont pu ainsi prélever des ossements d’animaux dans les couches en-dessous et au-dessus de celle du fossile.

 

La nouvelle datation 

Les os de loup, de cerf, d’ours des cavernes, et de rhinocéros laineux, datés au Carbone14 sont âgés entre –50 0000 et –26 000 ans. L’utilisation de modèles statistiques permet de situer la mâchoire humaine dans un laps de temps compris entre -41 000 et  -44 000 ans.
Les ossements humains prouvent donc la présence d’Homo sapiens en Angleterre, à une période plus ancienne qu’estimée auparavant. Notre espèce était donc présente en Europe il y a 44 000 ans, soit 10 000 ans plus tôt que prévu.

 

Cohabitation avec Néandertal 

Jusqu’à présent il était couramment admis que les Néandertaliens (disparus il y a 24 000 ans) avaient pu rencontrer les Homo sapiens mais durant une période de 10 000 ans seulement. En repoussant l’arrivée des Sapiens en Europe de 10 000 ans, la cohabitation a donc duré presque 20 000 ans.

« La nouvelle datation et l’identification de cet os de la grotte de Kent sont très importants, car nous avons maintenant la preuve directe que les humains modernes ont été au nord-ouest en Europe au sujet il y a 42 500 années, » a déclaré Tom Higham, membre de l’équipe de chercheurs.

«C’est un résultat très intéressant, car dater et travailler directement sur des restes humains est important. Et cela confirme bien que Néandertal et l’homme moderne ont dû vivre côte à côte.» estime Marylène Patou-Mathis (dans une interview au Figaro), préhistorienne au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle, également conseiller scientifique du film AO, le dernier Néandertal.

CR

 

Sources : SciencesDailyBBC NewsNature