Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 28 Mai, 2013 dans Manifestations et résistance

Nous marchons contre Monsanto pendant que ce dernier détruit des abeilles reines

(Source : Combat Monsanto + Les moutons enragés)

Commentaire :
Marchez, marchez! Pendant ce temps, Monsanto écrase le peu d’abeilles qu’il nous reste en riant…

Le jour où le monde a marché contre Monsanto

Ce samedi 25 mai 2013 restera une journée marquée d’une pierre blanche dans le mouvement international de lutte contre la compagnie de semences agro-chimiques Monsanto : près de 2 millions de personnes, à travers 436 villes de 52 pays, ont pris la rue pour déclarer leur refus des organismes génétiquement modifiés et du modèle d’agriculture industrielle que cherchent à imposer la firme de St Louis et ses consœurs Syngenta, Bayer, Dow et Dupont !

Les revendications ne sont pas nouvelles et les luttes nombreuses sur tous les continents, mais ce 25 mai est unique car des millions de personnes se sont levées ensemble pour défendre leur droit à une alimentation saine, à la protection de l’environnement et au respect de la santé ! Toutes ces personnes unies pour réclamer que leur patrimoine commun, la terre, les semences, et tous les savoirs séculaires paysans, ne soient pas accaparés par une poignée de multinationales avides de profit.

A l’initiative de la Marche Mondiale contre Monsanto, il y avait seulement une poignée de citoyens américains consternés par la mise en place en avril 2013 du « Monsanto Protection Act », un amendement scélérat qui place Monsanto au dessus des tribunaux américains et des citoyens pour décider de la mise en culture de ses produits transgéniques.

Commentaire :
Le reste de l’article est ici. C’est un bel exemple de solidarité, mais à quoi bon?…

 

Pendant ce temps : Monsanto saisit et détruit illégalement des abeilles reines résistantes au Roundup, yeah!

L’ Ag Departement de l’Illinois a saisi illégalement abeilles privées du célèbre naturaliste, Terrence Ingram, sans lui donner un mandat de perquisition et avant que le tribunal soit mis au courant de l’affaire, rapporte « Prairie Advocate News ».

Derrière les violations flagrantes de ses droits constitutionnels se trouve Monsanto. Ingram faisait des recherches sur les effets du Roundup sur les abeilles qu’il élève depuis 58 ans. « Ils ont détruit 15 ans de ma recherche », a déclaré l’avocat de « Prairie », en volant la plupart de son élevage.

Dans une lettre certifiée du superviseur de l’inspection des ruchers de l ‘Ag Departement, Steven D. Chard a déclaré:

« Au cours d’une inspection de routine de vos colonies d’abeilles par les inspecteurs … Susan Kivikko et Eleanor Balson le 23 Octobre 2011, la maladie bactérienne «loque américaine» a été détecté dans un certain nombre de colonies situées derrière votre maison …. La présence de la maladie dans certains de vos colonies a été confirmée par les résultats des tests du Laboratoire de recherches apicoles USDA à Beltsville, Maryland, qui ont analysé les échantillons prélevés sur votre rucher ….  »

Ingram peut prouver que ses abeilles n’ont pas la « loque », et prévoyait de le faire lors d’une audience prévue en Avril, mais l’Etat a saisi ses abeilles à la fin de Mars. Ils ne les ont pas retournées et personne à l’Ag Dept semble savoir où sont ses abeilles.

Les abeilles auraient été détruites, ou elles auraient pu être remises à Monsanto pour déterminer pourquoi certaines de ses abeilles sont résistantes au Roundup. Sans les abeilles comme preuve, Ingram ne peut tout simplement pas se défendre contre les fausses accusations de « loque ».

Pire encore, tous ses reines sont mortes après que Kivikko et Balson aient « inspecté » sa propriété, en dehors de sa présence et sans mandat.

Fait à noter, les apiculteurs Illinois vont dans la clandestinité après l’expérience de Ingram et refusent d’enregistrer leurs ruches, au cas où l’Etat essaie de voler leur propriété privée sur les fausses allégations.

Partager cet article :