Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 16 Sep, 2011 dans Manifestations et résistance

Manifestations en Syrie, 21 nouvelles victimes : les É.-U. appellent les Américains à « quitter immédiatement »

(Source : Cyberpresse + AFP)

Des manifestants se sont réunis à Douma, en banlieue de la capitale, pour réclamer la chute du régime de Bachar al-Assad. Image tirée de YouTube

 

Les Syriens ont manifesté vendredi par milliers à travers le pays pour souligner leur détermination à protester dans la rue jusqu’à la chute du président Bachar al-Assad dont les forces persistent à réprimer la contestation, faisant encore 21 morts.

Outre les manifestations de rue, l’opposition tente de s’organiser politiquement, mais sans réelle cohérence, avec la multiplication des instances annoncées. Une réunion d’opposants de «l’Instance de coordination nationale», dont l’écrivain Michel Kilo et l’économiste de renom Aref Dalila, est prévue samedi dans une banlieue de Damas, selon un responsable.

La révolte en Syrie va être au menu des discussions mardi, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, du président américain Barack Obama et du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan qui a estimé que l’ère des dirigeants «oppresseurs» était révolue.

Commentaire :
Sentiment de déjà-vu? Libye, Yémen, Syrie… on ne les compte plus. Nous sommes à l’ère du novlangue de 1984 où les masses endormies et endoctrinées ne se rendent pas compte que c’est le genre humain – brun, de préférence – qu’on assassine à l’échelle planétaire au nom du dieu Argent.

Face aux protestations de toutes parts et à l’appel du patron de l’ONU Ban Ki-moon à une action internationale «cohérente» en vue de l’arrêt des violences en Syrie, le régime reste inflexible, ses forces de sécurité et son armée poursuivant ratissages, perquisitions et arrestations dans les villes.

Mais ces opérations n’ont pas empêché les manifestants de descendre à nouveau par milliers dans la rue, notamment à Deir Ezzor (nord-ouest), à Homs (centre) dans la province de Damas et à Hama (nord), sous le slogan: «nous avançons jusqu’à la chute du régime».

Les militants sur le terrain se disent «plus que jamais déterminés» à renverser le régime, six mois après le début de leur révolte le 15 mars.

Commentaire :
Un « printemps arabe »? Imaginez l’été…

Et les forces de sécurité restent déterminées à les réprimer. Sept civils ont péri à Hama (centre), deux à Homs (centre), trois à Idleb (nord-ouest), quatre dans la banlieue de Damas et cinq dans la région de Deraa (sud), selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Ils sont morts soit en manifestant, soit lors des opérations de ratissage et de perquisitions, sous les balles des troupes syriennes selon l’OSDH.

Commentaire :
Blablabla de continuer l’article.

 

Les É.-U. appellent les Américains à « quitter immédiatement » la Syrie

WASHINGTON — Les Etats-Unis ont appelé jeudi leurs ressortissants à « quitter immédiatement » la Syrie « tant que des moyens de transport commerciaux sont encore disponibles ».

Après six mois de contestation et de répression violente, les Américains devant rester dans le pays doivent « limiter leurs déplacements non essentiels », demande par ailleurs le département d’Etat dans une note d’alerte.

Au-delà de « l’incertitude et l’instabilité » de la situation en Syrie, le nouveau message, remplaçant un précédent émis le 5 août, vise à prendre en compte l’appel à un changement de régime lancé le 18 août par le président américain Barack Obama.

Le département d’Etat évoque « une hausse du sentiment anti-étranger » nourri par le pouvoir, qui accuse des influences extérieures à la Syrie d’être à l’origine des troubles. Les Américains arrêtés en Syrie risqueraient aussi d’être accusés de provocation ou d’espionnage.

Commentaire :
Je me demande bien pourquoi…

Washington rappelle que le refus du gouvernement syrien d’autoriser les déplacements des diplomates américains dans le pays « limite gravement la capacité des officiers consulaires d’assister les citoyens américains en-dehors de Damas ».

Partager cet article :