Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 29 Jan, 2012 dans Manifestations et résistance

Manifestation à Paris contre le traité de l’ACTA

(Source : Le Parisien)

 

Manifestation contre l’ACTA à Paris qui a conduit le cortège de Bastille à République sans aucun incident.

L’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), l’un des projets internationaux les plus dangereux pour l’internet libre, a reçu l’approbation du Conseil de l’Union Européenne en fin de semaine dernière.Le rapporteur du traité au Parlement européen, Kader Arif, a immédiatement démissionné, dénonçant une « mascarade ».

Toujours à l’aide de pratiques opaques, et refusant tout débat démocratique sur le sujet, c’est à la 41e (et dernière) page du rapport du Conseil des Ministres de l’agriculture et de la pêche, que l’autorisation de signer le traité a été annoncée par nos « représentant-e-s ».

Au niveau international, ACTA avait lui-même été négocié dans le secret jusqu’à ce que des documents ne soient révélés par Wikileaks en 2008.

l’ACTA systématiserait des mesures de blocage de médicaments génériques, traités comme de la contrefaçon.

Il rendrait aussi impossible l’utilisation de logiciels libres pour lire des médias (musique ou audiovisuels), ceux-ci devant être livrés avec des protections DRM.

Cette semaine via son blog officiel, Twitter vient d’annoncer qu’il pourra censurer certains gazouillis s’ils n’étaient pas conformes avec la législation du pays où ils étaient postés.

Le Parlement européen a désormais l’ultime recours de rejeter l’ACTA.

Commentaire :
Et devinons ce qu’en sera le verdict…

Partager cet article :