Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 16 Déc, 2011 dans Manifestations et résistance

L’indigné : la “personnalité de l’année 2011” selon le Times

(Source : La Tribune + Euronews)

Du « printemps des peuples arabes » au mouvement des « indignés » d' »Occupy Wall Street », « le contestataire » ou « manifestant » a été sacré ce mercredi Personnalité de l’année 2011 par Time magazine. Découvrez les personnalités de l’année depuis 1927.

L’hebdomadaire américain définit sous l’expression « personnalité de l’année » quiconque a, pour le meilleur ou pour le pire, influé le cours de l’année qui s’achève.  Le manifestant peut être symbolisé par ce masque, inspiré de la BD d’Alan Moore des  années 80 mettant en scène un anarchiste terroriste souhaitant semer le chaos dans un monde où l’ordre prive les citoyens de leur libre arbitre. Ce masque a été repris par les indignés du mouvement « Occupy Wall Street ».

Mais Time magazine souhaitait également mettre en avant les contestataires du printemps des peuples arabes. « Existe-il un point de basculement général pour la frustration ? Partout, semble-t-il, les gens disent qu’ils en ont assez », écrit Rick Stengel, rédacteur en chef de Time, dans un communiqué.

« Ils sont en désaccord, ils revendiquent, ils ne sont pas désespérés, même si on leur a répondu à coups de gaz lacrymogènes et de pluie de balles. Ils ont littéralement incarné l’idée selon laquelle l’action individuelle peut apporter des changements collectifs considérables. »

Commentaire :
Aux yeux de qui ont-ils « incarné l’idée selon laquelle l’action individuelle peut apporter des changements collectifs considérables » alors qu’il n’y a eu aucun « changement collectifs durables »?

Sous pratiquement toutes les latitudes, l’année 2011 aura été le témoin de soulèvements sans précédent, pacifiques ou parfois violents, notamment dans les pays arabes.

Dans le palmarès 2011 de Time, l’amiral William McRaven, chef du commandement américain des opérations spéciales dont les forces ont tué Oussama ben Laden, fondateur d’Al Qaïda, au Pakistan le 2 mai, vient en deuxième position. Il est suivi de l’artiste contestataire chinois Ai Weiwei, mis au secret pendant 81 jours dans son pays.

 

Le manifestant est la personnalité de l’année 2011 aux yeux du Time. Le célèbre hebdomadaire américain a décidé de saluer les mouvements de contestation qui ont germé et pris de l’ampleur depuis janvier, qu’il s’agisse du printemps arabe, des Indignés ou d’Occupy Wall Street. Le Time magazine définit le contestataire comme celui qui a pour le meilleur ou pour le pire influé sur le cours de l’année qui s’achève.

“Pendant les 20-25 dernières années, presque pendant toute une génération, les protestations n’ont plus été une façon viable de changer l’ordre politique, explique l’un des rédacteurs en chef du Time, Jim Frederick. Et puis, soudainement, presque sorties de nulle part, à travers le monde, vous avez des protestations mondiales, contre les marchés, nous avons déjà plusieurs régimes qui ont été renversés. Qu’on soit en Russie ou à Londres, à Wall Street, au Proche-Orient, soudainement les protestations sont devenues en fait une manière pour la population de reprendre le pouvoir”.

Commentaire :
Ainsi, la population peut reprendre le pouvoir en manifestant dans les rues? C’est une excellente nouvelle, mais à quand un exemple concret?

Le choix du Time tranche avec celui de 2009, quand le président de la banque centrale américaine avait été désigné personnalité de l’année.

Commentaire :
Pour le meilleur ou pour… le pire.

Partager cet article :