Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 23 Oct, 2011 dans Manifestations et résistance

Les manifestations anti-capitalistes se poursuivent : Londres, Zurich, Amsterdam, New York, Francfort, Montréal…

(Source : AlterInfo + AlterInfo + Actualutte + Actualutte + Métro Montréal)

Londres: les manifestations anti-capitalistes se poursuivent 

LONDRES, (Xinhua) — Les manifestants anti-capitalistes britanniques, inspirés par le mouvement « Occupy Wall Street » à New York et celui des « indignés » à Madrid, ont réussi samedi, malgré la présence de la police, à installer un second campement dans le quartier financier de Londres.

Entre 700 et 1000 manifestants ont quitté le premier campement établi il y a une semaine dans la cathédrale Saint-Paul. Les autorités religieuses avaient fermé jeudi et vendredi les portes de la cathédrale au public pour questions de sécurité et de salubrité.

Un groupe de batteurs se trouvait en première ligne des manifestations, les manifestants ont traversé plusieurs rues de la City, et ont perturbé temporairement la circulation.

Les manifestants scandaient « A qui les rues? A nous ! », et « Nous sommes les 99% ! ».

Des dizaines de policiers anti-émeutes et 10 camionnettes ont été déployées pour suivre de près la manifestation, qui s’est déroulée dans le calme et dans la bonne humeur. Une partie des manifestants a entamé une marche jusqu’à Finsbury square, où ils ont installé une vingtaine de tentes.

« L’occupation à la cathédrale Saint-Paul se poursuivra », ont déclaré les organisateurs, qui ont par ailleurs appelé les manifestants à « respecter l’environnement de Finsbury square », du fait que « nous y resterons pour une très longue période ».

Finsbury Square se trouve dans le nord de la City, en plein cœur du quartier financier. De nombreuses organisations, dont l’agence de presse Bloomberg, y siègent.

Aucun porte-parole de la police n’a pu répondre aux questions de Xinhua.

http://french.news.cn/monde/2011-10/23/c_131207564.htm 

 

Le mouvement des « Indignés » se poursuit à la Paradeplatz, à Zurich

IRIB- Les « Indignés » zurichois ont poursuivi leur mouvement de protestation, samedi, à la Paradeplatz.

Contrairement à la semaine passée, ils disposaient cette fois d’une autorisation de manifester de la part de la police. Quelque 200 personnes étaient présentes à la manifestation, aux alentours de midi, dont beaucoup de jeunes mais également des familles avec des poussettes et des personnes plus âgées. Les « Indignés » arboraient sur leurs banderoles et pancartes des slogans appelant à taxer les transactions boursières ou à sauver les êtres humains et non les banques. Les activistes ont reçu le soutien de plusieurs auteurs et musiciens. Les jeunes socialistes avaient également appelé à participer à la manifestation.

http://french.irib.ir/info/international/item/148735-le-mouvement-des-indign%C3%A9s-se-poursuit-%C3%A0-la-paradeplatz-%C3%A0-zurich

 

Amsterdam : 7 ème jour d’occupation, 3000 manifestants devant la Banque Néerlandaise de la Réserve fédérale

Correction : Soucis de traduction, ce n’est pas devant la banque fédérale allemande mais devant la banque néerlandaise de la Réserve Fédérale qu’ils se sont réunis.

Campement d'Amsterdam / Photo DR

 

Amsterdam a connue ce samedi comme des dizaines d’autres villes à travers le monde son 7 ème jour d’occupation suite à la journée mondiale du 15 octobre. Une manifestation devant la banque Néerlandaise de la Réserve Fédérale a regroupé 3000 manifestants. D’autres défilés étaient prévus dans d’autres villes notamment Rotterdam. Le mouvement prend de l’ampleur de jour en jour dans ce petit pays Européen.

Actualutte va tenter de regrouper un maximum d’informations sur les villes actuellement occupées à travers le monde. Comme vous pouvez le constater en faisant une recherche sur google actualité, pas la moindre information n’est diffusée sur ce mouvement !

 

À londres, new-york et francfort, les « indignés » campent toujours

à Londres, un indigné fait sa toilette matinale devant la cathédrale Saint-Paul. / Photo AFP

 

Des centaines d’« indignés » campaient toujours hier à Londres, New York et Francfort, villes symboles de la finance mondiale, dans le calme mais déterminés à poursuivre leur mouvement qui a reçu le soutien remarqué de leaders européens, dont Angela Merkel. Après un week-end qui a vu défiler des dizaines de milliers de personnes dans les plus grandes villes du monde contre les excès du capitalisme, quelques dizaines d’« indignés » occupaient par ailleurs toujours un hôtel abandonné de Madrid, berceau du mouvement des indignés en mai.

Proximité proclamée avec le « printemps arabe »

A New York, où le mouvement « Occupy Wall Street » (OWS) a fêté son premier mois d’existence, des centaines de personnes occupaient toujours le square Zuccotti, au cœur du quartier financier.

La protestation était en revanche retombée en Italie, où des violences ont fait 135 blessés dont 105 policiers samedi à Rome, même si un «black block» (partisan de l’action violente), qui dit s’être entraîné en Grèce, a averti le quotidien La Repubblica que la «guerre n’est pas finie». « Capitalism is crisis » (« le capitalisme, c’est la crise »), proclamait une banderole tendue sur le parvis de la cathédrale Saint-Paul à Londres, près du cœur historique du quartier d’affaires de la City, où étaient installées hier une centaine de tentes. « Nous resterons aussi longtemps qu’il le faudra », assurait Danielle Allen, une enseignante au chômage âgée de 25 ans, qui discutait avec trois amies devant leurs tentes, après une deuxième nuit passée sur place. Comme ces jeunes femmes, pour qui ce genre d’action est une première, de nombreux occupants du camp sont sans emploi, étudiants, artistes. Les slogans fustigeaient pêle-mêle la «corruption» du système financier, la politique d’austérité du gouvernement britannique, demandaient un droit au logement pour tous ou « la libération de la Palestine », et revendiquaient leur proximité avec le « printemps arabe ».

 

«Occupons Montréal»

Le mouvement «Occupons Montréal» devrait continuer à augmenter de façon significative, selon ses organisateurs. Depuis un peu plus d’une semaine, le Square Victoria est occupé par des «indignés» qui y campent et qui dénoncent le système financier actuel qui favorise une classe élite au détriment du reste de la population. Métro a rassemblé quelques vidéos sur ce mouvement qui continue de faire parler de lui.

Partager cet article :