Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 14 Mai, 2012 dans Manifestations et résistance

Espagne : un an après, les “Indignés” de retour dans les rues

(Source : Realinfos)

Pour fêter leur premier anniversaire, des dizaines de milliers “d’indignés” ont manifesté samedi en Espagne, reprenant symboliquement les rues un an après la naissance de leur mouvement, surgi pour dénoncer la crise, la corruption et le chômage. A Londres et au Portugal, le mouvement a aussi fait entendre sa voix.

A Madrid, scandant leurs slogans favoris comme “ils ne nous représentent pas”, les “indignés” ont envahi dans des roulements de tambours la Puerta del Sol, la grande place du centre de la ville qui a vu naître le mouvement, le 15 mai 2011, pour une nuit de fête. Ils ont défié l’interdiction officielle de manifester après 22 heures.

Pendant quatre jours, les manifestants ont l’intention de tenir sur la place une “assemblée permanente”. En milieu de nuit, ils étaient toujours plusieurs milliers, assis en cercle ou debout, bavardant ou jouant des percussions, encadrés par de nombreux cars de police stationnés dans les rues voisines.

A Madrid, la police a chiffré la participation pour la journée à 30’000 personnes. A Barcelone, la deuxième ville du pays, ils étaient entre 45’000 selon la police et 220’000 selon les organisateurs. Au total, des manifestations étaient organisées dans 80 villes d’Espagne, dont Valence, Séville et Bilbao.

L’élan se poursuit

“Nous sommes ici parce que nous restons indignés par les politiques d’austérité que nous impose l’élite économique”, a déclaré Victor Valdes, un étudiant en philosophie de 21 ans. Il voulait croire que “le mouvement continue avec le même élan”.

Il y a un an, le campement des “Indignés” s’était installé sir la Puerta del Sol avant de faire des émules dans le monde entier. Pendant un mois, cet assemblage de tentes et de bâches était devenu le symbole d’un ras-le-bol qui avait surpris un pays où, malgré la crise, le mécontentement s’était jusque-là peu exprimé.

la police déloge quelques centaines d’indignés à Madrid

MADRID – La police a annoncé avoir délogé tôt dimanche matin quelques centaines de manifestants, interpellant 18 d’entre eux, qui passaient la nuit sur la place de la Puerta del Sol à Madrid, après une manifestation organisée pour le premier anniversaire du mouvement des indignés.

En quelques minutes, les policiers antiémeutes ont évacué les manifestants restés sur la place en dépit de l’interdiction officielle, en vertu de laquelle ils étaient obligés de quitter les lieux samedi à 22H00 (20H00 GMT), a raconté un photographe de l’AFP.

Il y a eu 18 arrestations et deux policiers ont été blessés, a indiqué à l’AFP une responsable de la police de Madrid.

La nuit s’est passée sans incidents graves, a-t-elle ajouté.

En réaction à l’évacuation des manifestants, un nouveau rassemblement est prévu pour 15H00 GMT dimanche sur la Puerta del Sol, convoqué sur le réseau social Twitter sous l’étiquette #volvemosalas5 (#nousrevenonsà17heures, ndlr).

Dimanche matin, seuls deux petits panneaux marqués du slogan Non, plantés dans les plates-bandes autour d’une fontaine, rappelaient la manifestation de la veille aux touristes qui se promenaient sur la place de la Puerta del Sol.

Six fourgons de police restaient toutefois garés à cet endroit.

La police a également délogé tôt dimanche matin, cette fois sans incidents, plus de 100 manifestants à Palma de Majorque, dans l’archipel des Baléares, et environ 70 indignés à Valence, ont indiqué les médias espagnols.

 

Avec Afp

Partager cet article :