Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 13 Sep, 2011 dans Histoire

Mexique : les archéologues découvrent un palais maya de 2000 ans

(Source : Découvertes Archéologiques)

Une équipe de spécialistes mexicains a découvert les restes d’un palais Maya vieux de 2000 ans dans un site archéologique, au sud-est de l’état du Chiapas.

« Cette découverte constitue la première preuve architecturale d’une occupation précoce des anciennes cités mayas au-dessus du bassin Usumacinta, » dans la jungle Lacandone, a précisé l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) dans un communiqué.

Le directeur du projet, Luis Alberto Martos, a expliqué que cette nouvelle découverte a été faite dans une cour encaissée située dans la partie nord du site archéologique du Plan d’Ayutla et représente la première preuve d’occupation de cette zone entre 50 avant JC et 50 après JC.

Martos a ajouté que les premières preuves concrètes de l’occupation maya de cette région remontaient, auparavant, à seulement 250 après J.-C.

Le palais se compose de chambres avec des murs de presque un mètre de largeur, dont les angles sont arrondis, une caractéristique précoce de l’architecture maya.

Un siècle plus tard, les Mayas ont démonté le palais pour en remplir la cour afin d’élever le niveau des autres bâtiments. Cela explique pourquoi les restes inférieurs du palais ont été préservés.

Les constructions ultérieures ont été érigées entre 250 et 800 après JC et correspondent à la période classique, lorsque ce site a joué un rôle politique important.

Ces recherches  devraient  permettre de fournir un regard plus profond sur l’interaction politique et l’intégration dans cette région; en effet, c’est une zone où plusieurs royaumes étaient en conflits donnant lieu à de multiples batailles et alliances.

Martos a ajouté que le travail sur ce site a donné une nouvelle vision de la longue séquence d’occupation dans cette région, depuis le début de l’ère jusqu’à à l’an 1000; une période de «10 siècles se reflète dans l’architecture du lieu. »

Partager cet article :