Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 6 Jan, 2012 dans Guerre perpétuelle

Syrie : nouvel attentat suicide à Damas – le Hezbollah accuse Washington

(Source : L’Orient le jour)

Le Hezbollah libanais, allié de la Syrie et de l’Iran, a accusé les Etats-Unis d’être derrière l’attentat « terroriste » ayant fait une vingtaine de morts vendredi dans le centre de Damas.

« Ce crime terroriste visant le coeur de la capitale syrienne est le deuxième versement d’un plan conçu par les forces du mal, les Etats-Unis, visant à punir la Syrie pour s’être tenue aux côtés de la résistance (le Hezbollah) contre l’ennemi sioniste (Israël) », écrit la formation islamiste chiite dans un communiqué.

Selon le Hezbollah, ces attentats visent à compenser le « retrait humiliant » des Etats-Unis d’Irak.

Le Hezbollah avait déjà accusé les Etats-Unis du double attentat ayant fait plus de 4O morts à Damas le 23 décembre. Les autorités syriennes ont accusé Al-Qaïda dans cette attaque, la première du genre depuis le début de la révolte populaire le 15 mars contre le régime qui accuse des « gangs armés » de créer le chaos.

Vendredi, un attentat suicide, imputé par les autorités à des terroristes et par les Frères musulmans au régime, a fait au moins 25 morts près d’une école à Midane, un quartier historique du centre de Damas, deux semaines après une attaque similaire.

La télévision syrienne a diffusé des images crues montrant des restes de corps, des gravats jonchant le sol, des flaques de sang et des voitures calcinées aux vitres brisées. On voyait également des habitants en colère condamnant l’attentat comme étant le fait de « terroristes ».

Commentaire :
Peut-être que si les chaînes télévisées monopolisées gardiennes de la propagande d’État occidentale présentaient elles aussi ce type d’images lorsque le sacrosaint homme blanc allait piller les pays dont les habitants ont la peau brune, nous aurions une toute autre vision de ce que veux dire « paix et démocratie ».

En outre, l’agence de presse officielle syrienne Sana a annoncé qu' »un groupe terroriste » avait fait exploser vendredi un oléoduc entre les villes de Hama et d’Idleb (nord-ouest).

Dans le même temps, des dizaines de milliers de Syriens manifestaient pour réclamer l’aide de l’ONU en vue d’un arrêt de la répression sanglante de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad.

Commentaire :
Plus ça change, plus c’est pareil. En 2011 la Libye, en 2012 la Syrie. Même scénario, même musique, même propagande, mêmes mensonges, même souffrance humaine au profit du Dieu Argent.

Selon une estimation de l’ONU au début décembre, la répression a fait au moins 5.000 morts depuis le 15 mars.

Partager cet article :