Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 17 Sep, 2013 dans Guerre perpétuelle

Syrie: les USA pensent utiliser des drones pour tuer des gens

(Source : Alterinfo)

Les Etats-Unis envisagent d’utiliser des drones pour combattre les chefs d’Al-Qaïda tuer des humains établis en Syrie depuis le début du conflit dans ce pays, a annoncé mardi le quotidien allemand Bild, citant une source dans le renseignement américain.

Selon le journal, afin de prévenir la création d’une « Somalie méditerranéenne » à proximité des frontières de l’Alliance, la CIA étudie la possibilité de frapper les dirigeants de la nébuleuse terroriste un peu partout à l’aide d’avions sans pilote.

« Depuis quelques mois, nous constatons un afflux permanent de chefs militaires d’Al-Qaïda en Syrie. Ils transfèrent des fonds importants dans ce pays, ce qui laisse supposer qu’ils veulent s’y établir », rapporte le Bild, citant un agent des services secrets américains.

Commentaire :
Ils ont beaucoup de cran, ces « chefs militaires d’Al-Qaïda » : s’installer en Syrie par les temps qui courent relève d’une incroyable stupidité. C’est tout comme s’ils voulaient donner une raison à la bête militaire de décimer de pays. Hum…

D’après le quotidien, ces derniers mois, le groupe terroriste dénommé « Etat islamique de l’Irak et du Levant » a sensiblement renforcé sa présence dans le nord de la Syrie. Des milliers de partisans de ce groupe ont combattu contre les troupes américaines en Irak. La plupart de ses membres sont originaires d’Arabie saoudite, d’Afrique du nord et de Tchétchénie. Selon la société britannique IHS Jane’s citée par le Bild, un dixième des 100.000 rebelles syriens font partie des structures proches d’Al-Qaïda, et 30.000 à 35.000 rebelles sont des islamistes radicaux.

Commentaire :
N’importe quoi! Des noms fictifs, des chiffres pris au hasard et de la répétition : ayez peur, ayez très peur…

Pour commencer, la CIA envisage de dresser une liste des cibles qu’elle veut placer sous surveillance électronique, rapporte le Bild, ajoutant que des drones américains équipés de missiles Hellfire étaient déjà déployés en Turquie, à environ 300 km de la frontière syrienne.

Partager cet article :