Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 2 Oct, 2012 dans Guerre perpétuelle

Irak : le mois le plus meurtrier en deux ans – vive la « reconstruction »

(Source : La Presse)

Selon des chiffres communiqués lundi par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, les violences ont tué au cours du mois de septembre 2012 182 civils, 88 policiers et 95 soldats et blessé 683 personnes – 453 civils, 110 policiers et 120 soldats. PHOTO AKO RASHEED, REUTERS

Le mois de septembre a été le plus meurtrier en Irak en deux ans avec 365 personnes tuées dans les violences qui secouent le pays, embourbé dans une crise politique doublée de graves lacunes dans sa gestion de la sécurité.

Commentaire :
Au nom de la liberté, de la démocratie et de… la reconstruction. Novlangue, quelqu’un?

Selon des chiffres communiqués lundi par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, les violences ont tué au cours du mois écoulé 182 civils, 88 policiers et 95 soldats et blessé 683 personnes – 453 civils, 110 policiers et 120 soldats.

Commentaire :
Eh oui, toujours plus de civils que de « force de l’ordre ». Oui, novlangue encore, car ce sont, en réalité, les forces du désordre.

Il s’agit du pire bilan depuis août 2010, où 426 personnes étaient mortes dans les attentats, attaques ou assassinats.

Commentaire :
La reconstruction va bon train, elle rapporte énormément d’argent à l’industrie de l’armement.

Quoique moins élevés qu’à l’époque du conflit confessionnel de 2006-2008, ces chiffres n’en sont pas moins révélateurs du climat d’instabilité persistant en Irak, à quelques mois du 10e anniversaire de l’invasion américaine de mars 2003.

Encore dimanche, 33 personnes ont péri dans une vague de violences à travers le pays, selon des sources médicales et sécuritaires.

Les 8 et 9 septembre, le pays a connu deux jours noirs : une trentaine d’attentats coordonnés ont visé les forces de sécurité et la population civile, faisant près de 90 morts.

Commentaire :
Bien sûr, les « attentats coordonnés » visent « la population civile ». Pourquoi? Parce que ce sont des attaques coordonnées par… la CIA, le MOSSAD, le MI6? Un heureux mélange de tous ces groupes psychopathes? À n’en pas douter.

(…)

« Failles des services de renseignement »

En aval, la poursuite des violences, et a fortiori leur aggravation, est à mettre sur le compte du « manque d’équipement des forces de sécurité » et des « failles des services de renseignement », estime Ali Haideri, un spécialiste irakien de la sécurité, interrogé par l’AFP.

Commentaire :
« Nous avons besoin de plus de personnel pour nos forces du désorde », n’a-t-il pas continuer.

Législatif et exécutif sont plus occupés à s’étriller qu’à s’atteler à la mise sur pied de lois sécuritaires, selon lui.

Commentaire :
« Bla propagande bla novlangue bla », de continuer l’article.

 

Partager cet article :