Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 22 Août, 2011 dans Guerre perpétuelle

Hamas : « Pas de cessez-le-feu avant la fin de l’agression israélienne »

(Source : Info-Palestine)

Un des principaux responsables du Hamas [mouvement de la résistance palestinienne et islamique), Ahmad Bahar, a déclaré samedi qu’il n’y aurait pas de cessez-le feu tant qu’Israël ne cesserait pas ses agressions contre le peuple palestinien.

Une voiture détruite après un bombardement israélien sur Gaza Photo : Mohammed Abed (AFP)

« Tout cessez-le-feu entre organisations de la résistance et l’occupant israélien doit être précédé d’un arrêt de l’agression israélienne contre le peuple palestinien », a déclaré Bahar dans un communiqué.

Le premier vice-président du Conseil législatif palestinien a déclaré que le peuple palestinien et sa résistance ont droit à l’auto-défense par tous les moyens possibles.

« L’occupation israélien attaque violemment Gaza, croyant à tort que c’est le maillon faible de l’équation actuelle », a-t-il dit.

L’usage par Israël de « son arrogance militaire et illusoire » a été une erreur de calcul, a-t-il ajouté, avertissant que la résistance « donnera des leçons inoubliables à l’ennemi, et lui rappellera que la dissuasion est symétrique. »

Commentaire :
C’est à se demander ce qu’Israël ferait s’il n’avait pas le Hamas pour justifier ses agressions… Il l’inventerait?

« Le peuple palestinien n’a pas déclenché cette escalade, voulue par Israël qui a des objectifs internes et externes connus. »

Pendant ce temps, les ministres israéliens devaient se rencontrer samedi soir pour discuter des tirs de roquettes depuis Gaza, a signalé le site israélien Ynet News.

Les ministres vont discuter de toutes les options, dont une invasion terrestre de Gaza et des assassinats de dirigeants de la résistance palestinienne, indique le communiqué.

Israël et les organisations palestiniennes dans Gaza s’affrontent pour la troisième journée, ce samedi, un Israélien étant tué et deux enfants blessés, ainsi que trois Palestiniens.

Un israélien a été tué et sept autres blessés, dont quatre grièvement, par des roquettes Grad tirées depuis Gaza et qui ont frappé le sud de la ville de Biʼr as-Sab, la capitale du Néguev, selon les services d’urgence.

Les Comités de Résistance Populaire [CPR], un groupe militant radical accusé par Israël d’avoir tué huit Israéliens, près de la frontière égyptienne ce jeudi, ont revendiqué l’attaque contre Biʼr as-Sab.

Les Brigades An-Nasser Salah Addin [aile militaire des CPR] ont déclaré avoir tiré deux missiles Grad sur la capitale du Néguev dans une opération qualifiée de « droit de vengeance pour les dirigeants dévoués. »

Israël a assassiné sept militants des CPR depuis l’attaque meurtrière près d’Om Ar-rashrash [Eilat], mais le groupe nie toute responsabilité même s’il a bien accueilli l’opération qui a eu lieu près de la frontière avec l’Egypte.

Depuis jeudi, les avions des troupes israéliennes d’occupation ont bombardé la bande de Gaza, assassinant 14 Palestiniens et blessant des dizaines d’autres.

Les militants de Gaza ont répliqué par un barrage de tirs de roquettes et ce vendredi, la branche armée du Hamas a suspendu la trêve [de facto] trêve avec l’occupant israélien, a rapporté la radio Al-Aqsa vendredi soir. Le samedi soir, les Brigades Al-Qassam ont dit avoir tiré quatre roquettes Grad sur la ville de Ofakim, où il a été précédemment rapporté que deux enfants avaient été légèrement blessés.

« Nous avons tiré quatre roquettes Grad sur la ville sioniste d’Ofakim », à environ 15 kilomètres de la bande de Gaza, a indiqué un communiqué des brigades. « C’est notre réponse aux crimes de l’occupation sioniste après la mort de 15 de nos martyrs et des dizaines de blessés » à Gaza.

Plus tôt des roquettes tirées depuis Gaza avaient blessé trois travailleurs palestiniens dans le sud d’Israël, et des avions israéliens ont attaqué l’enclave côtière.

« Une roquette a touché une maison, causant des dégâts mais pas de victimes », a déclaré la porte-parole de la police. « La seconde est tombée sur un terrain vague, parmi les dunes de sable, où elle a blessé trois personnes, des Palestiniens séjournant clandestinement en Israël, en blessant deux grièvement et un modérément », a-t-elle dit à propos d’une attaque près d’Isdūd [Ashdod].

Commentaire :
Des roquettes palestiniennes font « des dégâts, mais pas de victimes »… sauf des victimes palestiniennes! Ce Hamas est décidément très étrange. En plus de se « tirer une balle dans le pied » – jeu de mot non intentionnel – en attirant sur Gaza la foudre des raids aériens d’Israël, il blesse ses propres civils par des attaques de roquettes. Israël trouverait difficilement un meilleur allié pour ses lubies d’expansions territoriales.

Le président Mahmoud Abbas a appelé à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies pour faire arrêter les attaques d’Israël sur Gaza.

L’armée israélienne a déclaré que plus de 50 roquettes ou obus de mortier ont été tirés sur Israël depuis vendredi minuit. Les militants de Gaza ont fait savoir que 23 roquettes ont frappé Israël. Le Djihad islamique et le Front populaire de libération de la Palestine ont également pris part à des attaques de roquettes.

Dans la ville de Gaza près de 2000 personnes en deuil, brandissant de nombreux drapeaux du Jihad Islamique et des drapeaux palestiniens et scandant « vengeance, vengeance sur Tel-Aviv » se sont rassemblées pour les funérailles d’un commandant du Jihad Islamique, Moataz Qouriqa, son fils Islam âgé de cinq ans, et son frère Munzer, assassinés dans une frappe aérienne vendredi soir.

Des responsables médicaux palestiniens ont déclaré que deux frappes aériennes au nord de Gaza ce samedi avaient blessé au moins trois personnes, dont une grièvement.

Les Palestiniens ont déclaré que les raids aériens de jeudi et vendredi ont assassiné un total de 14 personnes et blessé plus de 40.

21 août 2011 – Ma’an News – Vous pouvez consulter cet article à : 
http://www.maannews.net/eng/ViewDet…
Traduction : Info-Palestine.net

Partager cet article :