Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 19 Juil, 2011 dans État policier

Trois fillettes forcées à fermer leur kiosque à limonade

(Source : Cyberpresse)

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Les autorités de Midway, en Géorgie, ont forcé trois fillettes à fermer le kiosque où elles vendaient de la limonade afin de financer une sortie au parc aquatique parce qu’elles n’avaient pas les permis requis.

Commentaire :
Pardon? Un permis?

La chef de la police locale, Kelly Morningstar, a précisé que les policiers ne savaient pas non plus comment et par qui avait été fabriquée la limonade ni ce qu’elle contenait.

Commentaire :
Ah! Je vois. En effet, celle-ci aurait très bien pu contenir de l’aspartame, un poison reconnu par toutes les organismes non financés par Le Cartel, ou encore du fluor, un autre poison bien connu puisqu’ajouté aux systèmes de distribution d’eau potable d’un très grand nombre de villes. En effet, il y avait matière à s’inquiéter.

Le kiosque des filles était ouvert depuis une journée lorsque la chef Morningstar et un agent sont passés devant.

Selon les autorités, les gamines devaient avoir des permis d’exploitation, de colportage et de restauration pour vendre la boisson au citron même si leur kiosque se trouvait sur un terrain résidentiel. Ces permis coûtent 50 $ par jour ou 180 $ par année.

Casity Dixon, âgée de 14 ans, a raconté que ses amies et elle avaient été obligées d’écouter les policiers et de fermer boutique.

Les fillettes font maintenant des travaux ménagers et extérieurs afin de ramasser l’argent nécessaire à leur périple aux glissades d’eau.

Commentaire :
Ont-elles un permis pour faire ça? Non, mais…

Partager cet article :