Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 5 Nov, 2012 dans État policier

Paranoïa des temps modernes : de « supposées » menaces forcent l’évacuation d’une école québécoise

(Source : La Presse)

Des menaces proférées sur Facebook ont forcé ce matin l’évacuation de la polyvalente Marcel-Landry, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les élèves ont été retournés chez eux en autobus et l’école est fermée pour la journée.

Le 22 octobre dernier, des graffitis avaient été peints sur les murs de la polyvalente. Un graffiti faisait référence au film V for Vandettaet à la journée du 5 novembre. Cette date, à laquelle le film fait référence, est celle de la commémoration de la Guy Fawkes Night, soit l’échec d’un complot catholique visant à commettre un attentat contre un roi britannique protestant en 1605.

Hier, une rumeur s’est répandue sur les pages Facebook de plusieurs étudiants de l’école, comme quoi le graffiti était prémonitoire et qu’une fusillade pourrait éclater aujourd’hui. La menace «a fait boule de neige» et a créé un mouvement de panique parmi les élèves. L’école a donc été fermée.

«Nous n’avons encore rien de concret qui porte à croire ou qui fait mention de fusillade», rapporte l’agente Lana Dupont, du service de police de la Ville de Saint-Jean-Sur-Richelieu.

«Ce matin, les étudiants sont arrivés à l’école, ils étaient nerveux, certains en panique, indique pour sa part le sergent Luc Tougas, de la police de Saint-Jean-sur-Richelieu. La direction de la commission scolaire a décidé de fermer l’école pour calmer le jeu. Nous enquêtons pour tenter de trouver l’origine de la menace, mais nous ne la croyons pas fondée.»

Les policiers patrouillent en ce moment les abords de l’établissement.

Commentaire :
Voici en complément un petit « reportage » d’un « journaliste ». Purement de la non nouvelle pour une toute nouvelle ère de paranoïa. Cliquer pour démarrer.

Partager cet article :