Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 5 Jan, 2014 dans État policier

France : vers un Internet à la Chinoise?

(Source : Neotrouve)

censure-internet-facebook-chine-150x150Après l’invraisemblable déclaration de Christophe Barbier je me devais de faire un petit billet sur la question de la pression de plus en plus importante des autorités Françaises sur Internet. Voici l’incroyable déclaration de Mr Christophe Barbier :

Internet est un champ d’impunité mais on peut le réguler, les Chinois y arrivent bien

.

Un projet de loi pour contrôler internet

Le souhait d’une censure plus efficace sur Internet intervient en plein débat sur la loi de programmation militaire.

Ce texte, en discussion au Sénat, prévoit un accès étendu de l’État aux données échangées et stockées sur Internet. Un texte qui inquiète beaucoup.

Selon ce texte, le contrôle d’Internet entre dans les compétences des services d’État chargés de la sécurité intérieure, la loi de programmation militaire, via son article 13, introduit plusieurs changements majeurs qui font craindre une surveillance généralisée des réseaux.
À la veille de sa discussion en deuxième lecture au Sénat, voici les quatre points qui posent problème du point de vue des libertés publiques et de son impact sur l’économie numérique. Ce débat survient quelques mois après les révélations sur la surveillance généralisée de l’Internet par l’agence de renseignement américaine NSA.

Extrait des « Grandes Gueules » – RMC – 3 janvier 2014 :

Ce projet de loi permet aussi aux services de l’État d’accéder aux données de l’ensemble des utilisateurs Internet « sur sollicitation du réseau et transmis en temps réel par les opérateurs , « sollicitant le réseau », en prise directe sur les infrastructures télécoms d’opérateurs, pour mieux en « aspirer » les données.

Le projet de loi renforce le rôle de la « commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité ». Celle-ci désignera une « personnalité qualifiée » relevant du Premier ministre qui examinera les demandes d’accès de l’administration.

Le texte fait aussi l’impasse sur l’intervention de l’autorité judiciaire, au pouvoir coercitif, sur ces demandes.

.

Le contrôle des vidéos par le CSA

Selon Numerama.com,

le CSA va lancer dans les tous les prochains jours une consultation publique, ouverte à tous les acteurs (et non uniquement les organisations sportives comme le préconise la loi), qui aura notamment pour but de déterminer jusqu’à quel point la loi pensée pour encadrer la TNT et le satellite doit également s’appliquer à internet.

.

La France 38ème pour la liberté d’expression

RSF publie chaque année un classement des pays selon le degré de la liberté de la presse, en fonction du champ d’action dont disposent les journalistes pour leur travail. Ce classement, qui fait référence, s’appuie sur le nombre de violences à l’encontre des journalistes, la responsabilité des gouvernements qui entravent cette liberté et les luttes menées contre ces crimes ainsi que le rappel du statut légal du travail journalistique.

Singulièrement depuis 2002, alors qu’elle occupait la 11e place, la France a été dégradée jusqu’à la 44e position en 2010, loin derrière le Mali, la Slovaquie, ainsi que l’Allemagne ou les États-Unis, respectivement, à la 17e et 20e position…

En 2012, le pays des droits de l’Homme a regagné la 38e position, encore loin des premières positions occupées depuis longtemps par la Finlande, la Norvège et les Pays-Bas.

Plusieurs facteurs sont responsables de la stagnation de la France, la pression subie par les journalistes sur les enquêtes proches du pouvoir ainsi que la protection de leurs sources. De même, la nomination du président de France Télévision par l’ancien président de la République n’avait pas été perçue favorablement par RSF.

Glisse t-on subrepticement vers un Etat Orwellien ?

Commentaire :
Euh… N’y sommes-nous pas déjà?

On assiste peut être aux dernières semaines, aux derniers mois d’un internet qui aura été, sans nous en rendre compte, une fenêtre de liberté formidable mais qui en France est en train de tourner à la censure complète…


Et si Coluche avait raison ?

Attendez que la gauche passe… en 2012… Vous allez voir… en 2012,… au Goulag!

Cette phrase est extraite d’un sketch intitulé «Misère», que l’humoriste Coluche a interprété il y a 34 ans. C’était en 1978, devant les caméras d’Antenne 2 et devant les invités de Michel Drucker. Trois ans avant que le premier homme de gauche, en l’occurrence François Mitterrand, ne soit élu président de la République…

Il va bientôt devenir dangereux de tenir un blog dissident…

http://www.01net.com/editorial/609870/surveillance-du-net-en-quoi-la-loi-de-programmation-militaire-pose-probleme/

http://www.journalismes.info/CSA-vers-un-controle-sur-Internet_a3940.html

http://www.epochtimes.fr/front/12/11/29/n3507536.htm

Partager cet article :