Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 19 Août, 2011 dans Économie

Le Vénézuela transfert ses avoirs des banques US et européennes vers la Chine, la Russie et le Brésil

(Source : Le Grand Soir)

Le rapatriement de l’or est une décision souveraine.

Mercredi 17 Aout :

Le président de la république Hugo Chavez a souligné que la décision de rapatrier les réserves internationales qui se trouvent à l’extérieur sous forme de lingots d’or est liée à une politique de nationalisation de la richesse du pays.

Ainsi l’a exprimé le mandataire national lors d’un contact téléphonique dans l’émission « Contragolpe » transmise par VTV, contact téléphonique au cours duquel il a indiqué que la nationalisation se réalisera au travers de la Ley Habilitante. « Où l’or vénézuélien serait-t-il le mieux, sous les voûtes de la Banque Centrales du V2nézuéla (BCV) ou bien dans les banques des Etats-Unis et d’Europe ? », s’est demandé le chef d’état.

« La réserve d’or du Vénézuéla est incalculable. Les réserves d’or sont très grandes, aussi devons nous faire une loi pour nous réserver cette activité, comme le fit la Loi du Pétrole et du Gaz, et pour avancer dans un processus écologique et pour préserver cette richesse. », a dit Chavez.

Le Chef de l’Etat a signalé qu’un des buts de l’opération serait de parvenir à ce que l’or qui est produit dans le pays devienne une réserve, qu’il n’aille pas à la contrebande, ni aux mafias frontalières qui réduisent la forêt.

Il a rappelé que la mesure annoncée ce mercredi résulte d’un processus auquel ont travaillé depuis plusieurs années le Gouvernement et la Banque Centrale du Vénézuéla (BCV).

« Les réserves du Vénézuéla étaient dans presque toutes les banques des Etats-Unis et d’Europe, et nous commençons à agir en étroite coordination. Ce n’est pas que Chavez qui a pris cette décision, ici, il y a une Banque Centrale, un Ministère de la Planification et des Finances et il y a un Chef d’Etat », a-t-il souligné. « Mais cela ne se fera pas inconsidérément ; nous devons attendre les délais qu’il faut attendre. »

Le Premier Mandataire a ajouté que « la crise mondiale a englouti quantité de banques aux Etats-Unis et en Europe, et c’est pour cela que nous devons prendre des mesures pour sauvegarder les réserves internationales de tous les Vénézuéliens. »

En ce qui concerne les commentaires négatifs qui ont surgi de l’opposition pour le sauvetage du recours à l’or, Chavez a exprimé que « seule la plus extrême ignorance peut en venir à attaquer une mesure préparée par la Banque Centrale et le Gouvernement pour commencer à bénéficier de notre or ». « Cela, seule la bêtise bourgeoise peut le critiquer » a-t-il exprimé au sujet des déclarations émises par quelques voix de l’opposition.

Il a redit qu’il s’agit d’une mesure absolument souveraine à laquelle ne peut trouver d’objection que « la bourgeoisie apatride ». C’est dans cet état d’esprit, assura-t-il, qu’il attendra avec anxiété le débat qui doit avoir lieu ce jeudi sur cette question à l’Assemblée Nationale.

Il a ajouté qu’il s’agit d’une décision souveraine de l’État et que le Vénézuéla ne doit demander la permission à personne. (…)

http://www.radiomundial.com.ve/yvke/noticia.php?498988

Partager cet article :