Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 20 Sep, 2011 dans Économie

30,000 [autres] enfants devront faire face aux mesures d’austérité au Michigan

(Source : SOTT)

Le 6 septembre, le Gouverneur Républicain Rick Snyder a signé dans la loi une nouvelle limite pour recevoir des avantages sociaux dans l’Etat de Michigan de 48 mois.

Il est estimé que 12,600 familles, en incluant 11,188 adultes et 29,707 enfants, seront affectées tout de suite. Ces familles perdront une moyenne de 515 $ par mois à partir du 1er octobre.

« Puisque l’assistance sociale est la seul source de revenus pour certaines familles et est le moyen de payer leur loyer, ils devront trouver un nouvel endroit pour vivre a dit aux médias Judy Putnam, le directeur de communications pour la Ligue de Michigan pour les Services Humains. « Nous sommes très inquiets du fait que de nombreuses familles vont se retrouver sans foyer. »

Elle a insisté sur le fait que les enfants sont actuellement au début de leur année scolaire et prennent leurs marques dans leur classe. Putnam a rajouté que « s’ils sont déracinés, cela perturbera leur année scolaire ». L’âge moyen des enfants dans les familles qui reçoivent des avantages sociaux est de 7 ans.

Putnam a aussi rappelé que « beaucoup de ces gens travaillent ». « Ils ne gagnent pas juste assez pour se passer de l’argent de l’assistance. » En outre, pour être qualifiées pour l’assistance, les familles de trois personnes doivent gagner moins de 814 $ par mois, ou 44 % au-dessous de la loi fédérale du gouvernement qui est déjà à un niveau incroyablement bas. « Alors, beaucoup de gens essaient. Nous savons qu’il y a là-bas beaucoup de travaux peu payés. »

La nouvelle limite de 48 mois à vie d’allocations minimums est le statut le plus draconien des USA dans le durement touché Midwest. D’après les Nouvelles de Détroit, il y a une limite de cinq ans dans l’Illinois, l’Iowa, le Minnesota, le Missouri, l’Ohio et le Wisconsin. L’Indiana a une limite de deux ans pour les adultes mais aucune pour les enfants.

[…]

Partager cet article :