Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 12 Déc, 2012 dans Big Brother

Un logiciel intégré aux téléviseurs est capable d’analyser les moindres faits et gestes des téléspectateurs

(Source : Bakchich – Merci à Clara)

Verizon lance l’espion intégré aux téléviseurs.

Les ingénieurs de Verizon planchent sur un logiciel intégré aux téléviseurs, capable d’analyser les moindres faits et gestes des téléspectateurs tranquillement affalés dans leurs canapés…Pour ensuite leur proposer des pubs « ciblées ».

Souriez, ; loin de se limiter à nos seuls téléphones portables et ordinateurs, les possibilités infinies destalking pourraient s’étendre à…nos bons vieux téléviseurs.

Si on se savait ciblés, géolocalisés (et probablement fichés) à la moindre connexion Internet, à l’avenir, on devra sans doute surveiller nos conversations (voire nos réactions) en glandant devant  N’oubliez pas les paroles :

L’opérateur Verizon, qui sévit déjà dans le domaine de l’Internet et de la téléphonie mobile,  serait sur le point d’intégrer un nouveau type de « tracker »  dans les petits écrans du monde entier :

Ce projet ambitieux, baptisé Fierce Cable, permettrait de visualiser et d’écouter les téléspectateurs en temps réel, pour mieux leur refourguer des publicités adaptées :

Le système, un bijou de technologie doté « d’une sensibilité aigue » prend notamment la température de votre bonheur conjugal :

Aux couples se câlinant tendrement devant la télé, le mécanisme, capable de détecter précisément les mouvements, enverra des pubs pour des voyages romantiques en amoureux ou encore des spots sur les contraceptifs ; si l’outil « capte » un mot doux à votre cher(e) et tendre,  une publicité de ventes de fleurs par correspondance s’affichera. Ceux qui s’engueulent, moins chanceux, se verront quant à eux bombardés de publicités suggérant des thérapies de couples…

Big Verizon is watching you

Cet outil d’espionnage d’un genre nouveau, dont le brevet a  été déposé le 26 Mai 2011 par quatre inventeurs, Brian  Roberts, Anthony Lemus, et Donald Relyea,( tous trois Texans) et Michael d’Argenio (basé dans le New Jersey), est  titré « Methods and Systems for Presenting an Advertisement Associated with an Ambient Action of a User » ;

Sa lecture nous en apprend un peu plus sur l’ambitieux projet :

Le détecteur numéro 104 permet par exemple de détecter votre voix si vous fredonnez une chanson: Une fois l’information enregistrée, le système en conclura que vous êtes de bonne humeur, et vous enverra en conséquence des publicités « s’adressant aux  personnes heureuses ». Ce même capteur permet de détecter la présence d’un animal ou de tout objet inanimé (chaise, repose pied, paquet entamé de Smarties) et hop, vous êtes bons pour la pub Sheba avec Eva Longoria en guest star…

Des possibilités déclinables à l’infini pour un véritable Big Brother à domicile : on imagine d’ici la mine réjouie des annonceurs publicitaires, pour lesquels le dernier né des projets Verizon représente une véritable mine d’or : plus besoin d’envoyer des télé-enquêteurs se faire malmener lors de pénibles sondages téléphoniques sensés cibler les comportements des consommateurs, auxquels personne n’a jamais cinq précieuses minutes à consacrer…

Une initiative qui, sous des dehors ludiques, flirte néanmoins dangereusement avec l’intrusion dans la vie privée ; un projet fou pas vraiment étonnant de la part de Verizon, aux liens étroits avec la NSA , le service central de Sécurité Américain qui élabore toutes sortes de systèmes dédiés à l’espionnage généralisé depuis plusieurs années, dénoncés par plusieurs whistleblowers, William Binney en têteIt’s a  small world, comme disait l’autre.

Partager cet article :